Nautisme

Le Guide 2021 de la plaisance sur le Bassin d'Arcachon

Par Le 14/06/2021

Nouveauté 2021 !

Chaque année, le service maritime et littoral de la DDTM met à jour et diffuse un guide plaisance.

Cette année, ce guide a fait l'objet d'une refonte complète afin de s'adapter aux nombreuses évolutions des années précédentes.

Sur la forme, ce guide est désormais présenté sous forme de fiches qui pourront être mises à jour et consultées indépendamment les unes aux autres. Il est désormais téléchargeable sur cette page internet.

Sur le fond, le guide plaisance s'est élargi à l'ensemble des activités et des loisirs nautiques sur l'ensemble des lieux ouverts à la navigation en Gironde. Ainsi, les fiches 3 et 4 sont dédiées à la navigation dans l'estuaire, les lacs et les rivières.

La fiche 17 présente les règles de pêche sur l'estuaire.

Toute la règlementation détaillée sous forme de fiche

Nous espérons que ce guide vous aidera à comprendre et respecter la règlementation en vigueur.

Le Guide 2021 de la plaisance et des loisirs nautiques pour le Bassin d'Arcachon est disponible également via un QR Code:

 

Guide plaisance 2021

Arcachon: Inauguration de la nouvelle station SNSM

Par Le 31/07/2021

La SNSM d’Arcachon a  inauguré ses nouveaux  locaux  au  port d’Arcachon  ce  lundi dernier à l’ex capitainerie transformée.
 
La station SNSM d’Arcachon fait partie des 187 stations de sauvetage permanentes implantées le long du littoral métropolitain. Elle est composée de 34 membres venant des communes d'Arcachon : La Teste de Buch, Gujan-Mestras et Le Teich. Tous bénévoles, ils assurent en équipages d'astreinte hebdomadaire une permanence annuelle 24 h / 24.
 
Budget de son fonctionnement :  70 000€ nécessaires chaque année pour faire fonctionner la station, équipement et formation des bénévoles, entretien et carburant pour les bateaux.
Les ressources sont constituées par :
Les dons des personnes privées (particuliers et quelques entreprises locales, clubs et associations) pour 71 % et bénéfices des stands occasionnels,
La facturation des assistances (essentiellement remorquages) selon un barème fixé par notre autorité de tutelle pour 25 %, https://station-arcachon.snsm.org/presentation

Snsm arcachon 20210719

Informations APBA

Par Le 24/07/2021

Apba infoCe sont des adhérents heureux qui se sont retrouvés enfin pour les premières activités de notre Association.

Elles ont commencé par deux ateliers très appréciés :

- Le premier, au Port d’Arcachon pour lequel nous avons été accueillis dans les locaux du CVA. Le sujet : réalisation des épissures double tresses sur cordages, suivie d’un exercice d’amarrage des bateaux sur taquets

- Le second a eu lieu autour de notre cabane à Gujan-Mestras. Il s’agissait de l’ouverture de deux canots de survie, et avec l’autorisation des instances maritimes, nous avons déclenché des feux de détresse : pots fumigènes, fusées, feux à mains.

Le 30 juin nous sommes allés au Banc d’Arguin avec Thierry Lafon pour enlever les objets ou ferrailles dangereuses pour la plaisance et baliser l’entrée de la Conche Sud à l’aide de marques rouges et vertes, afin de faciliter son accès.

Ensuite, le 4 juillet, nous nous sommes retrouvés à plus de soixante adhérents pour un moment festif autour d’une succulente paëlla, sur la pelouse de notre Cabane.

Enfin, ce début de saison s’est clôturé par un pique-nique sur la flèche sableuse littorale du Mimbeau, au Cap Ferret.

Le prochain rendez-vous :  notre traditionnelle sardinade sur le Banc de la Sableyre le 22 Août

Bel été à tous.

Claude Pascal

Président

Inquiétude des professionels du Nautisme

Par Le 07/07/2021

Publication de l'Union des Professionnels du Nautisme du Bassin d’Arcachon membre de CAUB'ARC

Alors que le dragage du port de travail d’Arcachon se termine – 30 000 m3 et 1,5 million d’euros financés par le port – celui de La Teste s’envase… Une réelle inquiétude pour l’Union des Professionnels du Nautisme du Bassin d’Arcachon.

Ce matin, l’équipe de l’UPNBA, emmenée par Emmanuel Martin et Alexis Bonnin, a abordé de nombreux dossiers. Dont celui-ci. « Nous saluons l’achèvement du dragage du port de travail arcachonnais que les professionnels réclamaient depuis tant d’années. Cela apporte des conditions bien plus optimales, notamment pour les loueurs de bateau qui y sont installés », assure l’association. « Mais ce dragage devait coïncider avec celui du chenal puis du port de La Teste. Nous sommes extrêmement préoccupés par le retard que prend ce dossier. Et ce pour plusieurs raisons… »

L’association met ainsi en avant « un retour inéluctable des sédiments sur le port de travail juste dragué », mais aussi « la somme de cinq millions d’euros, allouée par le département, pour les travaux testerins accordé jusqu’à la fin de l’année seulement ». 

Par ailleurs, l’UPNBA se questionne sur le devenir du Pôle nautique qui doit s’édifier en lieu et place de l’ancien Chantier des Prés-salés. Le permis de démolir du vétuste bâtiment qui longe la route a d’ailleurs été déposé. « Les investisseurs privés vont injecter des millions d’euros dans ce pôle et attendent, à juste titre, que les travaux de dragage soient faits pour faciliter la mise à l’eau et en prévision du aménagement d’un port à sec. »         

Ils ne pourront pas tenir longtemps si les travaux ne se font pas. Ce projet de Pôle nautique est un vrai atout sur ce site. Il générerait des dizaines d’emplois. » C’est pour cela que l’UPNBA attend des éclaircissements et des actes forts de la part des parties prenantes sur ce dossier, notamment les services de l’État.                                                                                                         

La réunion de la dernière chance le 30.

 Sur ce dossier du port de La Teste, une importante réunion doit se tenir le 30 avril prochain avec la nouvelle direction de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer à Bordeaux. Autour de la table, les services de l’État seront entourés du Siba, des bureaux d’études et du Syndicat mixte des ports du Bassin… L’objectif est clair : répondre aux questions et lever les doutes sur le dossier environnemental et sur la destination des sédiments. Des autorisations doivent, en effet, être accordées pour que le bassin de stockage des sédiments de La Mole à Gujan-Mestras puisse recevoir les boues testerines.   

Mais une interrogation majeure demeure, celle du calendrier.

Reporté à maintes reprises, le prévisionnel de ces dernières semaines annonçait une autorisation ICPE – pour le Bassin de La Mole – accordé cet été et une enquête publique avant la fin de l’année pour un feu vert en suivant. Or, avec les élections municipales 2020, l’État va s’obliger à respecter un devoir de réserve. La fenêtre de tir – avec les nombreux avis obligatoires des services de l’État notamment – apparaît de plus en plus restreinte. Une absence de consultation cette année signifierait donc un report du dossier de dragage après le printemps 2020…

B.A: Mission de restauration des Herbiers

Par Le 03/07/2021

Nous relayons une information sur les sciences participatives que conduit le Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon pour la restauration des zostères en intra-bassin.  Il s'agit d'un appel à participation afin d'organiser les chantiers de récolte des graines, les participants seront encadrés de façon optimale, l’inscription est obligatoire via le formulaire en ligne accessible ici : https://bit.ly/3jmJJWo
La récolte des graines se fera entre le 21 et 27 août 2021.

Vous serez contactés pour la formation et il faudra également des embarcations pour se rendre sur les lieux de récolte. Ci joint le dossire complet de restauration des Zostères sur le Bassin d'Arcachon:Note de synthese du projet restauration des herbiersnote-synthese-projet-restauration-des-herbiers.pdf (1.22 Mo)
C'est la première session sur le Bassin et j'espère que vous serez nombreux à vous inscrire.

Merci d'avance pour votre implication et votre aide.
Bonnes vacances à tous

Christine Bertrand
Chargée de mission CODEP33 pour le PNMBA

Fin des travaux de dragage à La Teste de Buch

Par Le 01/07/2021

Fin des travaux de dragage au port de La Teste-de-Buch en présence du Maire Patrick Davet

Les photos:

Patrick davet yves foulon cyril cle me nt 1

Arrêté spécial COVID

Par Le 14/06/2021

Logo fsa

Arrêté du 10 juin 2021 N°092 réglementant temporairement les activités maritimes le long du litorral de l'Atlantique dans le cadre de l'application des mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire.

Decret plaisance coviddecret-plaisance-covid.pdf (886.11 Ko)

Dans Nautisme

Louer son bateau: Le point sur la situation

Par Le 03/06/2021

Louer son bateau entre particuliers : les réglementations à connaître

Click&Boat fait le point sur les différentes réglementations concernant la location d’un bateau de plaisance pour les propriétaires. Qu’en est-il des révisions à surveiller chaque année ? Quelles sont les stipulations propres à la co-navigation ? Quels équipements de sécurité doit-on posséder à bord pour louer son bateau ? Qu’est-ce que la Division 240 ? Quelles sont les réglementations à l’international ? Retrouvez tous les éléments principaux à garder en tête.

Louer un bateau

Louer son bateau en France sans capitaine

Législation

La location de bateau entre particuliers et sans capitaine est une pratique parfaitement légale et encadrée en France. Comme le rappelle le site officiel de l’administration française, il est recommandé d’établir un contrat de location avec le locataire de votre bateau stipulant quatre points principaux :

  • Le montant d’un éventuel acompte/dépôt de garantie
  • Le prix de la location
  • Les conditions relatives à la résiliation du contrat en cas d’annulation de la location
  • Les frais liés au nettoyage et au carburant

Létat des lieux d’entrée et de sortie est vivement recommandé. Le propriétaire doit préciser les risques couverts par l’assurance du bateau et veiller à ce que son contrat d’assurance lui permette de louer son bateau. 
À noter qu’un registre de vérification spéciale est désormais obligatoire pour tous les navires de plaisance qui sont proposés à la location (amendement du 01/05/2019 de la Division 240 ). Le propriétaire devra également procéder à la vérification technique de son embarcation au minimum une fois par an. Les résultats de cette inspection seront indiqués sur le registre associé à la Division 240 et consultables à bord, par le locataire.

Assurance

Tout bateau proposé en location coque nue (c’est-à-dire sans capitaine) doit être assuré pour cette activité. Il existe plusieurs solutions pour vous procurer un contrat d’assurance adapté à votre besoin. En voici quelques-unes :

  • Faire évoluer votre contrat d’assurance en contactant votre assureur et en lui demandant quel serait le coût pour ajouter une clause de location entre particuliers à votre contrat d’assurance annuel. En général, cette clause engendre une hausse à hauteur de 20% à 30% de votre prime annuelle.
  • Souscrire depuis l’annonce de votre bateau au produit d’assurance de notre partenaire Allianz. Vous serez alors couvert tous risques uniquement les jours de location. En savoir plus : https://www.clickandboat.com/assurance
  • Contacter votre conseiller Click& Boat ( https://www.clickandboat.com/aide ) et vérifier avec lui quels assureurs pourraient vous proposer des contrats adaptés à vos besoins d’assurance.

Fiscalité

Vous devez déclarer les revenus issus de la location de bateau sur Click&Boat dès le premier euro. Le montant total sera communiqué à l’administration fiscale via votre déclaration de revenus annuelle. Le document de référence émane du Ministère de l’Economie et des Finances, à retrouver ici.

Vous serez exonéré de cotisations sociales en cas de recettes annuelles inférieures à 8105€ tout en devant tout de même transmettre ces recettes à l’administration fiscale comme expliqué précédemment.

Entre 8105€ et 82800€, le propriétaire de bateau a le choix entre :

  • Le régime micro-entrepreneur (dit micro-BIC), limité à 70 000 € annuels.
  • Le statut de travailleur indépendant
  • Le régime général

S’il dépasse 82800€, il est alors automatiquement rattaché à la Sécurité Sociale des indépendants. Retrouvez tous les détails sur l’article de l’URSSAF prévu à cet effet

Location en France avec capitaine : la-co-navigation

Réglementation

Autorisée en France, la co-navigation renvoie à une utilisation à titre personnel de son bateau et de façon non lucrative. La co-navigation implique la présence du propriétaire à bord pendant la navigation. Elle est encadrée par un strict partage des frais et un prix fixé par le propriétaire en connaissance des réglementations. Veillez donc à respecter les conditions encadrant cette pratique. 

Assurance

Nous vous invitons à vous rapprocher de votre assureur pour confirmer ensemble que votre contrat d’assurance vous couvre bien pour cette activité. Le son de cloche peut être différent entre deux assureurs alors la vérification reste de mise.

Fiscalité

Il existe une différence notable entre la location avec ou sans capitaine. En effet, les revenus issus de la co-navigation ne sont pas imposables ni déclarés à l’administration fiscale.

Nouveaux brevets

Depuis le 28 décembre 2017, des alternatives encadrées (trois brevets) existent au Capitaine 200, brevet obligatoire pour exercer la profession de skipper, et à la co-navigation.

Ils concernent uniquement les bateaux de moins de 12 mètres et visent à mieux encadrer l’activité des plaisanciers qui souhaiteraient se faire rémunérer pour leur prestation de capitaine. Vous pourrez retrouver toutes les informations à ce sujet en consultant notre article dédié aux bonnes pratiques de la co-navigation.

Le matériel obligatoire à bord d’un bateau de location

La nouvelle Division 240, entrée en vigueur le 1er juin 2019, précise le matériel de sécurité à posséder à bord pour la navigation de plaisance et les loisirs nautiques. Retrouvez la check-list du matériel obligatoire à bord pour la location de bateau entre particuliers. 

  • Registre de vérification spéciale consultable par le locataire (à remplir au moins une fois par an après une vérification technique de son bateau). 
  • Contrat de location de bateau entre particuliers, à conserver par le locataire à bord, pendant la durée de la location. 
  • Attestation d’assurance couvrant la location du bateau (acte de francisation)
  • Plan de sécurité du bateau, à laisser sur la table à carte 
  • Équipements de sécurité embarqués obligatoires

Les réglementations pour louer son bateau à l’internationnal

En Grèce et en Croatie

Seules les sociétés professionnelles sont autorisées à louer leurs bateaux en Grèce et en Croatie. Il est interdit pour un propriétaire particulier de mettre son bateau en location. 

Vous avez toutefois la possibilité de mettre votre bateau en gestion chez un loueur professionnel. Si besoin, Click&Boat pourra vous accompagner dans votre démarche. Vous pouvez aussi créer votre propre société et vous déclarer aux autorités locales.

En Espagne

En Espagne, on différencie l’immatriculation sous pavillon espagnol de l’autorisation valable 2 ans de louer son bateau en Espagne sous pavillon étranger. Les propriétaires particuliers doivent impérativement figurer sur la liste 6 (Barcos de recreo destinados a fines lucrativos comerciales) afin de rester en conformité avec les autorités maritimes espagnoles.

La direction des ports et aéroports a rendu publique la liste afin que chaque bateau réservé dans le cadre d’une location de plaisance puisse être surveillée : immatriculation, conformité des équipements sécurité, respect des règles et de la fiscalité ibérique etc. Si vous souhaitez louer votre bateau en Espagne, vous avez la possibilité de changer de liste ou bien de passer professionnel.

En Italie

Les propriétaires particuliers ne peuvent louer leur bateau en Italie qu’en présence du capitaine à bord, c’est-à-dire uniquement avec skipper. Le bateau doit être enregistré et mesurer plus de 10 mètres (catégorie Imbarcazione). S’il mesure plus de 24 mètres, il sera enregistré comme Nave (Navire). Le bateau doit être immatriculé en Italie. Les bateaux avec drapeaux étrangers ne sont pas autorisés à effectuer des locations entre particuliers en Italie.


Avant chaque location, le propriétaire doit envoyer un mail et remplir un formulaire spécifique. Le même mail doit également être transmis au bureau de l’autorité portuaire compétente dans la région transalpine où la location a lieu. Enfin, concernant la déclaration de revenus, le propriétaire doit remplir un formulaire appelé Modulo F24 réduisant la TVA de 22 à 20

https://blog.clickandboat.com/louer-son-bateau/

Merci à clickandboat pour cet article

Port testerin: Dragage et polémiques

Par Le 07/05/2021

L’ADPSO tient à communiquer.

Suite aux divers articles ou prises de positions parus dans la presse ou sur les réseaux sociaux, tous ciblés contre le dépôt des vases de dragage du port testerin sur le site du bassin de décantation gujanais de La Mole, Il semblerait  que le SMPBA ne veuille pas ou plutôt ne veuille plus communiquer sur le déroulement des  travaux de dragage actuellement en cours à  La Teste de Buch.

 L’Association de Défense des Prés Salés Ouest tient à préciser qu’elle a toujours soutenu les actions du SMPBA depuis sa création de ce dernier en 2017 mais n’est pas comme certains voudraient le laisser croire à la solde de cette structure. L’ADPSO constate que  les attaques  contre les problèmes engendrés par le désenvasement testerin  formulés  par EUROPE ECOLOGIE, VERTS, BAE, ADEB, SEPANSO, EELV, CRC  mais également par certains élus gujanais ne sont pas toutes fondées car inexactes.
Malgré les souhaits de tous ces détracteurs, la Préfète de la Gironde a jugé non recevable leurs doléances mais également  n’a pas tenu compte du référé demandé par la maire de Gujan Mestras. Peut-être que tous ces commentaires ne sont en réalité que pour faire division  afin d’affaiblir un futur candidat local aux élections départementales.

L’ADPSO voulant communiquer que sur le dossier des vases tient à apporter quelques précisions. Les critères de comparaison retenus par l’expert lors des dernières analyses demandées par la mairie de Gujan Mestras concernant les substances (arsenic, plomb, cuivre, mercure, HAP) ne sont pas les critères réglementaires applicables pour la gestion des sédiments en question. Si certains sédiments dépassent leur acceptabilité en installation de stockage de déchets, ils peuvent être stockés à La Mole car ils ne sont pas inertes et peu dangereux. Le classement des sédiments N1 et N2 s’appliquent uniquement que pour un clapage en mer mais pas pour le dépôt à La Mole ce qui est également démontré dans le rapport d’expertises qui confirme leurs non écotoxicité (article R541-8 du CE) prouvant ainsi que rien ne permet de remettre en cause le dépôt des vases à Gujan Mestras.
Une dernière précision concernant le site de La Mole qui serait inapte et non étanche en étant une source de pollution pour le milieu marin et environnemental, son antériorité datant de 2009, lui permet actuellement de recevoir toutes sortes de vases provenant des ports du Bassin Sud.
Il sera préférable dans un proche avenir de se focaliser sur un nouveau bassin de décantation prévu par le SIBA vers la déchèterie de Gujan Mestras, espérons simplement que ce projet ne tombe pas aux oubliettes, une fois la tempête des vases testerines passée.

 A ce jour, le dragage semble se dérouler suivant le calendrier annoncé, c’est un volume de 35 000 m3 qui aura été dragué terminant ainsi la rotation des camions bennes  vers la Molle. Les 15 000 m3 restants à draguer iront en continuité sur le site « Sovasol » du Teich.                                                                                                                                     

 Ainsi se terminera le seul vrai dragage du port de la Teste de Buch depuis son creusement dans les années 1840 /  1841 et comme tout se passe dans les délais prévus, quelques bateaux ont déjà rejoints  leurs amarrages ce week-end et les professionnels pourront en faire de même  en fin de semaine prochaine.

 

                    Pour l’ADPSO     Claude Badet. Fait le 7 mai 2021.

Travaux port1

Messages de la FNPP

Par Le 19/04/2021

Image001

 Dérogation au de déplacement au-delà de 10 km...
Suite aux communications incohérentes actuelles, une clarification s'impose !


Les mesures concernant la pêche de loisir du bar en 2021 (rappel)
En l'absence d'accord entre l'UE et le Royaume Uni, les mesures 2020 reconduites jusqu'au 31 juillet 2021

Enquête FranceAgrimer sur la pêche de loisir (rappel)
Participez à l'enquête en répondant au questionnaire (5 minutes) et déclarez  prises sur Fishfriender


 Report de notre Congrès national FNPP en septembre (rappel)
Toutes les informations sur notre site fnpp.fr…
 
Cliquez sur les liens ci-dessus pour en savoir plus.

 

Bassin d'Arcachon: Avis aux navigateurs N°15

Par Le 07/04/2021

Avis aux navigateurs du Bassin d'Arcachon, sur une structure expérimentale installée par le Parc Marin: Avis nav no 15 2021avis-nav-no-15-2021.pdf (30.49 Ko)

Arrêtés réglementant temporairement les activités maritimes

Par Le 07/04/2021

Logo fsa

 

 

 

Arrêtés réglementant temporairement les activités maritimes le long du littoral de l'Atlantique, afin de faire face à l'épidémie de covid-19

- l’'arrêté n° 2021/042 du 03 avril 2020 portant modification de l’'arrêté n° 2020/109 du 02 novembre 2020 réglementant temporairement les activités maritimes le long du littoral de l’Atlantique, afin de faire face à l’épidémie de covid-19 ; Ar 2021 042 premar atlantar-2021-042-premar-atlant.pdf (1.01 Mo)

- la version consolidée de l'’arrêté n° 2020/109 du 02 novembre 2020 intégrant ces modifications. Ar 2020 109ar-2020-109.pdf (1.06 Mo)

Gujan Mestras: Manifestation anti dragage

Par Le 01/04/2021

Commentaires de l’ADPSO suite à la manifestation de Gujan Mestras du 31 / 03 / 2021

Suite à la manifestation organisée par les élus gujanais, l’Association de Défense des Prés Salés Ouest qui s’est largement investie depuis de nombreuses années pour faire rapidement draguer le port de la Teste de Buch tient à préciser certains points évoqués lors de cette réunion.   

Notre association est consciente de certains désagréments provoqués  par le transfert par camions étanches des vases maritimes provenant de l’actuel dragage testerin avec  quelques réveils nocturnes pour les riverains, des poussières avoisinantes, des odeurs qui restent à prouver et un projecteur qui semble déranger  la faune sauvage mais, on ne peut pas faire un procès au SMPBA qui a déployé tous les efforts nécessaires pour atténuer les nuisances car comme on le sait, dans ce genre de dossier, le risque zéro de nocivité n’existe pas .

Par contre, là ou l’ADPSO est en contradiction avec les organisateurs, ce sont les arguments avancés pour dénoncer la mise sur le site de La Mole des sédiments provenant du port testerin, on se laisserait à croire à un petit Tchernobyl  gujanais. Risque  de pollution, péril avec les produits chimiques, danger  pour les ostréiculteurs, menace de l’environnement, alerte pour la nappe phréatique pour ne citer que les principales causes dévastatrices que les habitants subissent depuis le 10 mars.

Dan ce dossier, il ne faut pas se tromper de cible, oui le port de La Teste de Buch doit être dragué après avoir attendu pendant presque 4 décennies alors que la plupart des ports du Bassin l’ont été à plusieurs reprises dont ceux de Gujan Mestras mais c’est vers le SIBA que l’on doit se tourner pour trouver un coupable, les sédiments maritimes ne sont-ils pas de sa compétence,  il a donc failli à sa tache en ne proposant pas à ce jour une solution pérenne mais heureusement cette lacune devrait être rapidement comblée avec la création d’un  projet de décantation vers la déchèterie gujanaise.

Mais ce qui est dérangeant, c’est plus sûrement dans ces raisonnements inappropriés que l’on doit les trouver, n’avons-nous pas là un triste constat d’amalgame  politico-environnemental  car tout le monde devine derrière ce charivari gujanais un combat entre élus de Gujan Mestras.

Claude Badet le 31 03 2021

Dans Nautisme

Dragage du port de La Teste, le chantier est lancé !

Par Le 11/03/2021

L'Association de Défense des Prés Salés Ouest (ADPSO) , qui œuvre depuis de longues années pour le dragage du port est enfin récompansée de ces efforts, le chantier du dragage du port de La Teste-de-Buch a commencé !

Après 38 ans d'attente.... Les pelleteuses sont rentrées en action dans l’après midi du 8 mars et les deux premiers camions bennes ont déversés les vases vers 17 heures sur le site de La Mole à Gujan Mestras. L'article dans Sud-Ouest
Le reportage sur TV7 du 12 mars( vers la 5eme minute)

Les photos du chantier:

Travaux port1Travaux port2

 

Travaux port3Travaux port4

Salon Nautic virtuel du 12 au 13 mars

Par Le 11/03/2021

Logo fnpam

 

La FNPAM vous invite à  participer au salon "Virtual Nautic" qui se tiendra les 12 et 13 mars prochain.

La FNPAM fera partie des exposants sur le stand de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance et sera présente le vendredi 12 de 16 à 18h et le samedi 13 de 17 à 197h, hall 4, stand A24.

N'hésitez pas à venir nous rendre visite , l'invitation : Invitation virtualnauticinvitation-virtualnautic.pdf (308.27 Ko)

Feux de détresse périmés

Par Le 26/02/2021

Beaucoup de navigateurs stockent chez eux leurs engins pyrotechniques périmés. Procéder ainsi est dangereux pour vous et pour les autres. Certains autres les jettent dans les bacs à déchets.
L’APER-PYRO récupère gratuitement tous ces produits, il en est de même de certains distributeurs d’équipements nautiques. N’hésitez pas à les utiliser, il en va de votre sécurité et de celle de vos proches.
Le GT Sécurité
 
https://www.aper-pyro.fr/les-points-de-collecte/   : sur  le Bassin
 Feux perimes
Les points de collecte
Dans le cadre de l'achat d'un produit neuf, le magasin d'accastillage repend les produits périmés équivalents, dans le cadre du "un pour un".
 
Les cas particuliers de reprise en dehors du cadre "un pour un" (dans la limite de la dotation de sécurité normale d'un navire) sont :
la vente de son navire de plaisance : fournir le certificat de vente;
la destruction de son navire de plaisance : fournir au magasin d'accastillage son certificat de destruction.

 
ABX-ATLANTIC BOATS AXESS
Actif
7 QUAI GOSLAR
33120 ARCACHON
 
BAT MARINE
Actif
3 ALLEE Du TEINTURIN
33970 Lège-Cap-Ferret
 
MARINE PLAISANCE SERVICE
Actif
37 ROUTE DU CAP FERRET  Grand Piquey
33950 LEGE CAP FERRET
 
COMPTOIR DE LA MER - ARCACHON
Actif
22, Allée de Lesseps
33470 Gujan Mestras
 
 
NAUTIC 33
Actif
ALLEE BLAISE PASCAL
33470 GUJAN-MESTRAS
 
COURBOUIN PLAISANCE
Actif
22 RUE PANHARD ET LEVASSEUR
33510 ANDERNOS LES BAINS
 
JC MARINE
Actif
2 BIS AVENUE GUTENBERG
33510 ANDERNOS LES BAINS
 
 
BRICORAMA - SARL BRICOCAP
Actif
20 RUE DU TEMPLE
33740 ARES

Atlas de la Mer et du littoral

Par Le 19/02/2021

L’Atlas de la mer et du littoral Sud-Atlantique édition 2020 est paru. Cette nouvelle édition 2020 que nous dénommions jusqu’à présent « Monographie maritime » se transforme.

Doté d’un nouveau format, ce document illustre et traite à l’aide de cartographies, graphiques, infographies toujours plus détaillés les grands thèmes maritimes et littoraux de la façade Sud-Atlantique afin de mieux vous les faire partager.

Résolument ancré dans l’actualité, cet état des lieux annuel de la mer et du littoral en Nouvelle-Aquitaine réalisé avec minutie et passion par les équipes de la direction interrégionale de la mer présente un panorama annuel et détaillé des activités maritimes et littorales en Nouvelle-Aquitaine, à travers de nombreuses données, cartes et illustrations : pêche, conchyliculture, transport maritime, économie portuaire, nautisme et plaisance, industrie navale, énergies marines renouvelables, recherche et innovation, préservation de l’environnement marin, érosion côtière, patrimoine, démographie…

Télécharger l'atlas en intégralité

Travaux de dragage au port de La Teste de Buch

Par Le 19/02/2021

Points clés  du dragage du port de La Teste

  • Aucun camion ne circulera sur les routes du port.
  • Le port reste ouvert à la navigation. La cale de mise à l’eau ne sera pas utilisée pour le dragage.
  • Les pontons devraient être restitués aux usagers fin mai. Profondeur de dragage entre 0,7m et 1m
  • Planning Fond du port et darse Est Darse Ouest (fin mai)
  • Canelette d'accès au port (avant l'été)

Mise en œuvre
Une pelle mécanique montée sur un ponton flottant creusera les vases et les déversera dans des barges. Ces barges seront déplacées par deux bateaux pousseurs vers l’anse Couach (prés salés ouest). De là des camions étanches les enlèverons via l'A63.
Le port restera opérationnel pour les professionnels. Les opérations se dérouleront à concurrence de 6 heures par marée (3 heures avant et après la pleine mer). Il n’y aura pas de dragage le samedi et le dimanche.
Entre 0,7 et 1 m de vases seront retires. Dragage au ras des quais consolidés par des palplanches, (digue est), sinon à 5 mètres des quais fragiles.
Le niveau le plus haut du port (pontons patrimoniaux) la cote sera de 1,5 m par rapport à la cote mer. L’entré du port se situera à 0,20 m par rapport à la cote mer.

10 photo dragage du port testerin

La déconstruction de bateaux en marche

Par Le 02/02/2021

La prise en compte de la déconstruction de nos vieux bateaux est en marche ! Vous pouvez dés à présent vous débarrasser de votre vieille embarcation gratuitement. Le site de la filière de déconstruction

La plaquette: Flyer aperflyer-aper.pdf (1.9 Mo)

Epave

Port de La Teste de Buch: Historique du dragage

Par Le 01/02/2021

               Historique et commentaires des dragages du port de La Teste de Buch  

Jusqu’au milieu du XIX ème siècle, La Teste de Buch ne disposait que d’un port d’échouage dit du « Caillaou » situé au bord de la « Petite Mer du Pays de Buch » vers le «  Lapin Blanc » actuel.  Dès le 22 novembre 1789, lors de la naissance du canton de La Teste de Buch, les testerins demandèrent qu’un port soit aménagé au plus près de la bourgade testerine.                                                                                                                                                                En 1845, c’est l’ouverture de la route-digue La Teste de Buch / jetée d’Eyrac d’Arcachon et 7 ans plus tard soit 1852  démarra la construction d’un port de pêche testerin, l’ostréiculture se développera ensuite, mais largement  quelques années plus tard. Un chenal principal fut creusé dans les prés salés, on aménagea un second chenal parallèle au premier, ce qui donna au port son aspect actuel.
Le port testerin étant soumis aux marées, il s’envase tout naturellement au fil des années, les concepteurs de l’époque n’ayant pas prévu de retenue d’eau pour faire un effet  de « chasse », quelques dragages d’entretien furent effectués pendant plus d’un siècle.

Jusqu’en 1983, le port de La Teste de Buch pourtant situé dans le Domaine Public Maritime (D.P.M.) propriété de l’Etat a été géré par les diverses municipalités qui se sont succédées à la tête de la commune. A cette date le Conseil Général de la Gironde a demandé au maire de l’époque  Monsieur Gilbert Moga si la ville de La Teste de Buch voulait prendre officiellement à son compte la gestion et  l’entretien de l’espace portuaire testerin. Suite au refus du conseil municipal, c’est donc depuis 1983 que le Conseil Général de la Gironde maintenant appelé Conseil Départemental a en charge la gestion du port de La Teste de Buch.

Le dernier dragage eut  lieu la même année en 1983, la canelette et l’entrée du port furent dragués par suceuse soit une solution hydraulique, les vases étant envoyées et stockées pour conforter les digues en mauvais état des Prés Salés Est qui protègent le quartier des Bordes.
Déjà dans ces années là, certains usagers, ostréiculteurs, pêcheurs avaient envisagés de capter la craste Darriet pour  faire un effet de chasse d’eau ce qui aurait permis de désenvaser l’entrée du port. Cette éventualité a été abandonnée comme l’a été en 1991 le  projet de captage et de déviation de craste Douce vers la darse du quai du patrimoine actuel pour permettre de  chasser les sédiments accumulés dans ce secteur.

Depuis près de quarante ans, le port de La Teste de Buch n’a plus été dragué, le chemin sera long pour arriver à un consensus général car les polémiques seront nombreuses. Les collectivités en charge des décisions sont  souvent soumises aux contraintes environnementales mais comme elles doivent s’entourer de garanties cela a toujours contribué à retarder un éventuel dragage du port testerin.

Dans Nautisme

Bilan de l'accidentalité de la plaisance et des loisirs nautiques

Par Le 25/01/2021

SNOSAN Bilan 2020

Les chiffres présentées dans cette page donnent, pour l'année 2020, (les données 2019 consultables dans l'onglet "Archives") un aperçu des interventions d’assistance et de sauvetage coordonnées par les Centres régionaux 0pérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS). Ces quelques graphiques sont proposés par les membres du SNOSAN grâce aux données SECMAR produites par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES).

Le SNOSAN prend en compte les opérations sur les flotteurs de plaisance, loisirs nautiques et annexes ainsi que les opérations sans flotteur liées à des activités de loisirs nautiques (isolement par la marée, baignade, etc...)

Une opération n'implique pas nécessairement un accident ; en ce sens, les fausses alertes sont la deuxième cause d'intervention des services de secours.

Le téléphone portable (Téléphone à la mer/GSM) est aujourd'hui le premier moyen d'alerte utilisé pour prendre contact avec un CROSS :

Des pics peuvent être relevés ; ainsi, les week-ends et les jours fériés

Chaque jour, chaque heure, un cross peut être mobilisé, en métropole ou hor s-métropole...

Dans le bilan humain, la distinction est d'importance entre personnes assistées et secourues, entre personnes tirées d'affaire seule et impliquées dans fausses alertes. Ramenées à ces précisions, les opérations ne sont pas donc toutes liées à des évènements qui entraînent des dégâts ou qui mettent en danger.

RNN Arguin: Communiqué de CAUB'ARC

Par Le 25/01/2021

        Andernos-les-Bains, le 25 janvier 2021

 

Zone de mouillage et pêches à Arguin : 
Le décret du 10 mai 2017 interdit toutes activités humaines dans le territoire de la RNN d’Arguin. Sauf celle de l’ostréiculture sur 45 ha de 3 zones délimitées (ZPO) et sauf celles obtenues par dérogations préfectorales après avis, selon les cas, du Conseil consultatif et du Comité scientifique de la Réserve compte tenu de l’obsolescence du plan de gestion depuis 2006.
Etaient donc interdits le stationnement et le mouillage de jour et de nuit ainsi que la pêche professionnelle et de loisirs.  
Après d’âpres négociations, la CAUB’ARC a obtenu :
•    La possibilité de stationner et mouiller de jour sur toute la côte est (face à la dune du Pilat) et sur celle du banc du Toulinguet.
•    La possibilité de pêcher en embarcation seulement selon des modalités (acceptables) reconduites encore récemment (29 décembre 2020) pour une durée déterminée (jusqu’au 31 décembre 2022).
Ce qui signifie que la pêche en surfcasting est toujours interdite alors qu’elle ne priverait pas l’avifaune d’une ressource alimentaire particulière.
•    La représentation d’un délégué associatif au sein du Comité de gisement pour évaluer l’état d’interdiction ou pas de la pêche à pied selon les capacités de la ressource. A ce jour, elles sont inexistantes pour des raisons à déterminer scientifiquement.

Toutefois, alors que nous avions la potentialité de stationner et mouiller sur toute la côte est (3,7 km env. à la restriction près des zones ostréicoles) et au banc du Toulinguet, un nouvel arrêté préfectoral du 13 juin 2019 a porté l’extension des ZPI (zones de protection intégrale), sans raison avérée déduite d’une étude scientifique, à tout le banc du Toulinguet et pour un total de 40 ha supplémentaires. Soit, à 212 ha alors que selon le rapport d’activité de 2018 de la RNN, la superficie des terres restant émergées s’élevait à 188 ha à MH au coefficient de marée de 45.
De ce fait, les ZPI s’étalent désormais largement sur les quelques zones de stationnement à marée basse qui étaient encore accessibles. Ainsi, il ne reste pratiquement plus de zone de visite pour les usagers. À peine 900 m à marée basse avec la même fréquentation dans trois zones espacées de plus de 3 km et entrecoupées de zones ostréicoles où le stationnement est impossible.
En considération de l’extension de la zone de mouillage potentiel vers la pointe sud d’Arguin, nous avons demandé en juin 2020 une adaptation de l’arrêté préfectoral au plus loin de ce qui paraissait acceptable après visite in situ. Parce que nous nous sommes abstenus pour n’avoir pas pu obtenir lors du Conseil consultatif de la RNN d’Arguin gain de cause de cette possibilité de bon sens, l’arrêté d’origine de mouillage, malgré un vote majoritaire favorable a été maintenu sans extension … /…

Lien vers la réglementation en vigueur

Mesures d’effarouchement de prédateurs indésirables de Sterne Gaugek :
Depuis le 5 décembre 2020, un arrêté préfectoral autorise l’association SEPANSO gestionnaire de la RNN d’Arguin, à procéder à de l’effarouchement des prédateurs indésirables de Sterne Gaugek (Milans noir et goélands de diverses espèces) dont les nichées n’ont pas pu aboutir en 2019. Et ce, par des moyens pyrotechniques, acoustiques, pièges et autres moyens dissuasifs. S’agissant d’un territoire garantissant la conservation de toutes les espèces vivantes, cet arrêté ne serait pas conforme aux dispositions des articles L 411-1 et L 411-2 et R 411-8 du code de l’Environnement.
Les plaisanciers voient évidemment ces mesures d’un mauvais œil dès l’instant où la SEPANSO leur interdit d’installer des parasols ou des tables pliantes sous prétexte que cela effraie les oiseaux.
A noter que la multiplication des oiseaux prédateurs des sternes et huîtriers-pie est directement liée à l’accroissement des ZPI voulu justement pour favoriser le développement des effectifs. Comme pour tous les territoires planétaires, les animaux de toutes sortes les colonisent dans des proportions que la nature équilibre en fonction des potentialités de la chaîne alimentaire.  

Joël CONFOULAN
Président

Renouvellement du conseil de gestion au PNMBA

Par Le 16/01/2021

Le conseil de gestion composé de 56 membres représente l’ensemble des parties prenantes impliquées sur le territoire du Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon: élus, professionnels dont l'activité est liée au milieu marin, usagers de loisirs, associations de protection de l’environnement et des patrimoines culturels, gestionnaires d’espaces naturels, services de l’Etat et scientifiques.

Arrêté portant nomination au conseil de gestion du 23 decembre 2020 :  Arre te interpre fectoral du 23 de cembre 2020 portant nomination au pnmbaarre-te-interpre-fectoral-du-23-de-cembre-2020-portant-nomination-au-pnmba.pdf (236.33 Ko)

Lien vers le site du parc-marin du Bassin d'Arcachon

Article de presse: https://www.sudouest.fr/2020/12/25/francois-deluga-reelu-president-du-parc-marin-8288184-10414.php

Arguin janv 2018 5

Dans Nautisme

Dragage du port de La Teste: Mise au sec des bateaux

Par Le 29/12/2020

Message du SMPBA relayé par Jean Claude Béliard  représentant les usagers du port testerin au sein de l’association « CLUPP »
Informations pour la mise au sec des bateaux en prévisions du dragage du port de La teste de buch.
Pour information des professionnels et des plaisanciers du port de La Teste de Buch:  Rappel et précisions concernant les possibilités offertes aux plaisanciers pour le stationnement de leur bateau dans le cadre du dragage de La Teste.  Le terre-plein des Prés Salés ouest sera mis à disposition, accessible par la route (également possible par la cale pour les professionnels uniquement).
Le site étant fermé, les bateaux seront accueillis par un agent du SMPBA, sur les créneaux horaires suivants, tenant compte de la marée pour ceux qui viendraient donc par la mer : 
 mardi 22 décembre : de 9h30 à 12h30 ; agent d'accueil : Sébastien Delbousquet
 jeudi 24 décembre : de 11h30 à 14h30 ; agent d'accueil : Sébastien Delbousquet 
 mardi 29 décembre : de 15h30 à 18h30 ; agent d'accueil : Sylvère Daudré 
 jeudi 31 décembre : de 17h à 19 h ; agent d'accueil : Sylvère Daudré


D'autres dates seront communiquées pour janvier.
L'accueil est indispensable pour ranger les bateaux au mieux, sur les 2 zones qui seront définies :  

     - une zone à destination des professionnels sur laquelle les bateaux pourront être calés, de préférence sur ber ou remorque (pas de calage "bricolé")

     - une zone ouverte aux particuliers sur laquelle les bateaux seront impérativement sur remorque ou ber.  
Ces bateaux étant sur l'espace public, ils devront être toujours assurés par leur propriétaire.  Les manutentions également sont à la charge des propriétaires. 
Le site sera maintenu fermé et l'accès aux bateaux ne sera donc pas possible pour les propriétaires sans en demander la possibilité à la capitainerie, pour un motif justifié.
Concernant les autres solutions de stationnement offertes aux plaisanciers et professionnels, il sera exceptionnellement possible de mettre les bateaux sur les terre-pleins des AOT, ainsi que les installations nautiques (pontons...) démontées.
Dans tous les cas, que ce soit sur les Pré Salés ou sur les AOT, aucun travaux de maintenance ni de carénage sur les bateaux ne sera autorisé.

 

Dragage du port de La Teste-de-Buch: Démarrage imminent

Par Le 10/12/2020

L'annonce faite par le SMPBA de commencer le dragage du port testerin a été faite mercredi 9 décembre au cours de la réunion du Conseil Portuaire qui s'est déroulée en mairie de La Teste de Buch en présence de Monsieur Davet maire de la commune, de Jean Touzeau président du SMPBA, de Monsieur Clément Directeur du SMPBA, de Jacques Chauvet conseiller départemental de la Gironde et vice-président du SMPBA et des membres présents du Conseil Portuaire. Comme nous vous l'avons indiqué lors d'un précédent message le désenvasement de la Canelette d'accès au port de La Teste de Buch et le port dit de "Couach" seront traités en priorité et sans discontinuer, c'est à dire dans la continuité les vases du port testerin seront draguées suivant les offres des volumes faites par les entreprises retenues pour les travaux de dragage.  35000 M3 de sédiments seront déposés par camions étanches suivant le circuit routier déjà retenu au bassin de décantation de La Mole à Gujan Mestras, le reste des sédiments provenant des darses ouest et est seront envoyés toujours transportés par camions au centre de traitement des déchets maritimes, géré par la société Sovasol, au lieu dit  Graulin sur la commune du Teich. Le début des premiers dragages devraient se faire fin janvier / début février, les lettres pour sortir les bateaux dans le port testerin seront envoyées à partir du 10 décembre aux propriétaires et ces derniers devront respecter le délai de sortie des embarcations fixé au 15 janvier.  Tous les bateaux devront être stockés à terre, une solution sur l'aire d'animation (mardinades / fêtes du port), le parking des Prés Salés Ouest est possible. Les bateaux pros et bateaux patrimoniaux seront gérés au cas par cas.

Le dossier de dragage du port testerin semble cette fois en phase d'être bouclé, le projet arrivant après plus de 40 ans d'atermoiements, de retard et de recul, arrive à terme, que le Département, le Syndicat Mixte des Ports du Bassin d'Arcachon et la ville de la Teste de Buch en soit remercié. Place maintenant aux travaux mais l'ADPSO vous invite déjà à un pot amical (le jour et l'heure vous seront communiqué ultérieurement), lors du premier coup de pelleteuse.  L'ADPSO est satisfaite, après plus de 10 ans d'actions solidaires et de coopération de la part de ses adhérents, de la réalisation de ses objectifs, à savoir:  

     - La défense des Prés Salés Ouest
     - Contre la création d'un bassin de décantation à l'intérieur des Prés Salés Ouest 
     - D'avoir coopérer avec le SMPBA pour un dragage rapide du port testerin. 

Vous souhaitant, à toutes et à tous, une bonne lecture du présent message émanant de Madame Duvignac Présidente et des membres de l'association.                                                                           

Pour l'association, le secrétaire Claude Badet.

Article de Presse

Bassin d'Arcachon: Enquête sur la pratique du carénage

Par Le 09/12/2020

Vous possédez un bateau et l’utilisez sur le Bassin d’Arcachon ? Que vous soyez résident à l'année, excursionniste, touriste ou résident secondaire sur le territoire, cette étude vous est adressée !

Vous pouvez participer à cette enquête en consacrant 10 à 15 min pour remplir ce questionnaire: https://webquest.fr/?m=95726_les-pratiques-de-carenage-des-plaisanciers-du-bassin-darcachon

Cette étude est portée par le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon (PNMBA) et a pour objectif de mieux connaître les pratiques de carénage et les solutions alternatives envisagées par les usagers de loisirs nautiques.

Le carénage repose majoritairement sur l’utilisation de peintures antifouling qui peuvent être nocives pour l’environnement. Comprendre les attentes, les usages et les contraintes des propriétaires de bateau en termes de carénage permettra de tester, avec le concours des professionnels du nautisme, des solutions alternatives adaptées à vos besoins.

Ce questionnaire est anonyme. Les données collectées seront utilisées uniquement pour cette étude et en aucun cas à des fins commerciales

COVID 19: Arreté du 28 novembre

Par Le 28/11/2020

Voici l'arrêté de la préfecture Maritime concernant l'allégement des resctrictions à partir du 28 novembre 2020 pour la plaisance et les sports nautiques

L'arrêté ici

COVID 19: Allègement pour les sports nautiques

Par Le 27/11/2020

 

MM

Message de la F.I.N
Le Premier ministre a précisé ce matin lors d'une conférence de presse les modalités de l'allègement du confinement annoncé mardi par le Président de la République. Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des principales informations à retenir.

 

PRATIQUE DES SPORTS NAUTIQUES

 

Jean Castex a annoncé le retour de la possibilité de pratiquer "les sports nautiques" à compter du 28 novembre.

Cette pratique devra néanmoins être individuelle et se faire dans le respect des autres règles dérogatoires de déplacement ; à savoir dans la limite d'une durée de 3 heures et d'une distance de 20 km depuis son domicile.


Ces annonces devraient être concrétisées demain dans un décret. La FIN vous fera part, le cas échéant, des éventuelles précisions que celui-ci apportera.

 

REOUVERTURE DES COMMERCES "NON-ESSENTIELS"

 

Comme annoncé lundi par le Président de la République, l'ensemble des commerces pourront rouvrir samedi 28 novembre. Les mesures de fermeture de certains rayons des grandes surfaces seront également levées.


Cette ouverture des commerces devra se faire dans le respect d'un protocole sanitaire renforcé présenté par le Ministre en charge des TPE, et qui comprend notamment : 

  • le respect d'une jauge d'occupation maximale définie sur le critère de 8m2 par client (sur la totalité de la surface de vente, rayonnages et salariés du commerce non-inclus) ;
  • la mise en place d'un système de comptage garantissant le respect de la jauge pour les surfaces supérieures à 400m2 ;
  • la mise en place d'un dispositif de renouvellement de l'air et celle conseillée d'un sens de circulation ;
  • la présentation d’informations précises sur la capacité maximale d’accueil de l’établissement, sur le téléchargement de l’application « TousAntiCovid », et sur les gestes barrières ;
  • la possibilité d'étendre les horaires d'ouverture jusqu’à 21 heures et d'ouvrir le dimanche (voir ci-après pour les conditions); 
  • etc.

Dragage: Le message de l'ADPSO

Par Le 24/11/2020

Quelques infos sur le dragage du port de La Teste de Buch.  Aucun retard avec un début des travaux de désenvasement de la Canelette programmés pour le premier trimestre 2021. 

Après 10 ans d’actions, l’ADPSO a rempli ses objectifs à savoir :

- La sauvegarde de l’estran

- Son opposition à la création de bassins de décantation.

- Sa coopération avec le SMPBA pour le dragage du port testerin.

L’ADPSO vous donne déjà rendez vous, lors du premier coup de pelleteuse, pour un pot amical sur le site des Prés Salés Ouest, on vous en communiquera la date.

                                                                                           Le bureau de l’ADPSO

Lettre d'informations du SMPBA

Par Le 24/11/2020

A lire ou à découvrir la lettre d'informations du SMPBA du 7 novembre

Extrait: Renouvellement des AOT Plan d’eau, contrat de mouillage et liste d’attente

La période des renouvellements plan d'eau linéaire publique, vacance de quai et corps morts a débuté le 15 septembre. Un courrier a été envoyé à l’ensemble des usagers, accompagné du formulaire à remplir et à retourner au plus tard le 15 décembre 2020, avec les pièces justificatives.

Pour une inscription sur liste d’attente, il est à noter qu’à compter de cette année, la redevance de 15€ représente trois années de cotisation. Les renouvellements sont donc acquis et automatiques sur cette période, lors du paiement de celle-ci.

Evolution du banc d'Arguin

Par Le 20/11/2020

Document intéressant sur l'évolution du banc d'Arguin depuis 1984 vu par satellite

Lien vers le document

Communiqué de la Préfecture Maritime

Par Le 03/11/2020

Brest, le 02 novembre 2020
 
Arrêté réglementant temporairement les activités maritimes sur le littoral Atlantique afin de faire face à l’épidémie de Covid-19 Compte tenu de la recrudescence des personnes atteintes par la Covid-19 constatée ces derniers jours, le président de la République a décidé, le 28 octobre 2020, de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

Le respect du confinement est nécessaire pour stopper la propagation de l’épidémie et préserver ainsi la santé de chacun. L’ensemble de ces mesures ont été détaillées dans le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020. La pratique de loisir des activités nautiques, de plaisance et de plongée est interdite.

L’arrêté de la préfecture maritime de l’Atlantique n°2020-109 du 2 novembre 2020 apporte les précisions suivantes :

·                    Les activités nautiques pratiquées par des sportifs professionnels et de haut niveau restent autorisées
·                    Les activités organisées dans un cadre scolaire et périscolaire restent autorisées
·                    Les activités sportives participant à la formation universitaire restent autorisées
·                    Les activités physiques de personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu restent autorisées
·                    La navigation nécessaire à la mise en hivernage ou la vérification des lignes de mouillages des navires de plaisances mouillés hors des ports maritimes est autorisée
·                    La navigation de plaisance pour motif personnel impérieux est autorisée
·                    Les manifestations nautiques sont interdites sauf si elles rentrent dans le cadre du maintien de l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau
·                    Les activités professionnelles en mer restent autorisées
·                    Les activités de transport de passagers en mer sont autorisées dans les conditions du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020
·                    La navigation dans le cadre d’une mission de service public ou d’une opération de sauvetage reste autorisée.
 

La préfecture maritime rappelle la nécessité de rester chez soi et de reporter ses sorties en mer afin de vous protéger et de ne pas exposer davantage les personnels de secours et de santé, déjà très sollicitées et dans des conditions bien souvent difficiles.

Chaque opération de secours en mer peut représenter une victime en plus à prendre en charge par des services hospitaliers actuellement en première ligne pour combattre l’épidémie.

Les contrevenants seront sanctionnés. Des contrôles seront réalisés par les services de l’Etat pour veiller à la bonne application de ces règles en mer.

Lien vers l’arrêté de la préfecture maritime de l’Atlantique n°2020-109 du 2 novembre 2020 : https://www.premar-atlantique.gouv.fr/uploads/atlantique/arretes/3d600f42e15cdd7ce58bd2064b97eb67.pdf

Projet de port à sec aux Prés Salés

Par Le 07/10/2020

Après un appel à projet en 2017:

La commercialisation du futur pole nautique des prés salés ouest est donc commencée après l'accord du permis de construire. La démolition de l'existant est prévue pour la fin de l’année, le démarrage des travaux au 1er trimestre 2021 pour une livraison au 4eme trimestre 2021.

Le port à sec devra obtenir un autre permis de construire qui sera demandé quand les travaux de désenvasement de la canelette et le port "le trou"  de Couach seront commencés.

Les photos du projet

Projet couach 2

Projet couach 3

08 pre sentation du projer power point 2

09 pre sentation du projet power point 1

07 photo du site ex couach co te canelette

Dragage du port de La-Teste-de-Buch: Avis favorable !

Par Le 06/10/2020

Suite à l'enquête publique qui c'est déroulée du 20 juillet au 20 aout dernier.

Apres un parcours du combatant de nos associations qui oeuvrent pour la plaisance et la défense des Prés Salés (ADPSO), pour faire reconnaitre le bien fondé du dragage du port de La Teste-de-Buch, le commissaire enquêteur vient de rendre ses conclusions et se prononce en faveur du dragage des sédiments du port  !

Le transport des boues se fera jusqu'au site de La Mole à Gujan-Mestras.

Le dossier complet de l'enquête publique avec l'avis motivé du commissaire enquêteur

Le tableau de synthèse

L'Article du sud Ouest


Avis de travaux maritime

Par Le 10/09/2020

Le pôle maritime du SIBA prépare actuellement le remorquage des canalisations et de la drague Dragon qui interviendra du 1er au 22 septembre 2020 inclus

Le remorquage s’effectuera :

  • De la vasière face au prés salés Est de la Teste au port d’Arcachon
  • Du port d’Arcachon à Jane de Boy à Lege-Cap Ferret.

Ce remorquage nécessite l’intervention du remorqueur « SIBA II ». Chaque extrémité de ces conduites sera matérialisée par une bouée cylindrique blanche.

Les usagers sont invités à naviguer prudemment à proximité.

Les travaux de réensablement de la plage Jane de Boy commenceront autour du 23 septembre 

Avis Nav N°19: Cabane Tchanquée

Par Le 11/08/2020

Avis aux navigateurs sur le balisage de la cabane Tchanquée d'accès et de mouillage interdit.

Avis Nav N°19: Avis nav no 19avis-nav-no-19.pdf (59.83 Ko)

Guide de la plaisance et des loisirs nautiques 2020

Par Le 06/08/2020

Pour le bassin d'Arcachon et les plans d'eau de la Gironde, le guide 2020 de la plaisance et des loisirs nautiques ainsi que de la pêche vient de paraitre.

Vous pouvez le télécharger ici: Guide de la plaisance 2020

Bonne navigation à tous !

Banc d'Arguin: Nouvelle ZPI

Par Le 03/08/2020

Le compte rendu de la réunion du comité consultatif de gestion de la réserve naturelle du banc d'Arguin du 30 juin dernier et l'arrêté préfectoral modifiant la zone de protection intégrale (ZPI) signé le 16 juillet 2020. Le compte rendu: Cr cc arguin 30 6 2020cr-cc-arguin-30-6-2020.pdf (1.06 Mo)

L'arrêté du zonage au banc d'Arguin:2020 07 16 ap zpi rnn arguin2020-07-16-ap-zpi-rnn-arguin.pdf (214.04 Ko)

 

Infos DDTM 33 Arcachon

Par Le 24/07/2020

 Formalités administratives plaisance

Dans le cadre de la sortie du confinement, l'accueil des plaisanciers re-ouvre à compter du 15 juillet selon les modalités suivantes :
- L'accueil de la plaisance est ouvert du mercredi au vendredi, de 9h à 12h.
- pré-réservation obligatoire d'un créneau durant les horaires d'accueil via l'outil ci-contre
- il vous est demandé d'attendre à l'extérieur du bâtiment, un agent viendra vous chercher, merci de respecter l'horaire choisi
- port du masque obligatoire
Vous pouvez également contacter le service via l'adresse mail suivante : ddtm-gmn@gironde.gouv.fr
ou par téléphone : 09 71 28 93 14 du mercredi au vendredi de 14h à 16h. Aucun rendez-vous ne sera délivré par téléphone. 

Ddtm33 accès au bureau port d'Arcachon, prendre 1 rendez-vous ici: https://ddtm.prordv.com/rdv

AG de l'ADPSO

Par Le 22/07/2020

L'assemblée générale de l'ADPSO s'est déroulée lundi 20 juillet à la cabane du Piou en présence de Monsieur Davet Maire de La Teste de Buch, de Monsieur Touzeau Président du Syndicat Mixte des Ports du Bassin d'Arcachon (SMPBA) accompagné de son directeur Monsieur Clément, des conseillers départementaux, Yvette Maupilé et Jean Jacques Eroles. Plusieurs adjoints et conseillers de la municipalité testerine étaient présents, de nombreuses personnes du monde associatif, quelques usagers du port et des ostréiculteurs représentés par Madame Labarthe et Monsieur Foucard.

Les informations sur le dossier et les renseignements techniques furent divulgués à tous les présents et certains d'entres eux pour ne pas dire plus, ont mieux cernés l'évolution et les problèmes rencontrés pour arriver en finalité à un démarrage des travaux dragage du port de La Teste de Buch, début 2021.

Les grands lignes ont été une rétrospective du travail des douze derniers mois effectué par le SMPBA mais également il fut question d'avenir. Monsieur Davet a fait part de son engagement auprès du SMPBA pour le programme annoncé c'est donc avec grand espoir et après une quarantaine d'années d'attente que nous allons enfin avoir un port testerin dragué. Les vases devraient être transportées sur le site de la Mole, Madame la Maire de Gujan Mestras ayant laissé entendre, après quelques réticences, qu'un accord pourrait être conclu avec le SMPBA. 

 Par contre une dernière démarche à effectuer, celle de donner un avis favorable au dragage du port de La Teste de Buch lors de l'enquête publique qui est proposée depuis le 20 juillet aux testerines et aux testerins. Vous devez faire cette démarche pour conforter les futurs travaux de désenvasement, ne pas s'exprimer pourrait peut-être encore retarder le dossier voire en finalité supprimer ni plus ni moins le dragage testerin.

Rappel:

L'enquête publique  sur le dragage du port de La Teste se déroule du  20 juillet au  20 août 2020. La vidéo de TVBA

Le dossier de  présentation sur  le dragage se trouve sur  le site du SMPBA :   http://www.smpba.fr/

Pour  l’enquête  publique c'est ici : http://www.smpba.fr/enquete.html

Les dossiers, consultables : https://www.registre-numerique.fr/dragages-latestedebuch/documents

Vous pouvez déposer votre contribution ici: https://www.registre-numerique.fr/dragages-latestedebuch/deposer-son-observation

Merci de votre participation

Ministre de la mer en visite sur le Bassin d'Arcachon

Par Le 20/07/2020

Annick Girardin ministre de la mer  accompagnée de Sophie Panonacle députée de Gironde, en visite sur le bassin d’Arcachon.

Première occasion en tant que Ministre de la mer, de rencontrer les acteurs locaux et de répondre à leurs questions

La vidéo de TVBA

 

Bassin d'Arcachon: Evolution de la réglementation

Par Le 20/07/2020

Arrêté PREMAR du 10 juillet 2020 pour la réglementation de la navigation sur le Bassin d'Arcachon

La préfecture vient de publier une mise à jour de la réglementation pour la navigation, le mouillage, la pêche et les sports nautiques sur le bassin d'Arcachon et son ouvert, ce document intégre les cartes des zones réglementées.

Le Texte: Ar 2020 premar atlant bassin arcachonar-2020-premar-atlant-bassin-arcachon.pdf (1.81 Mo)

Fete de la Mer et des Littoraux du 17 au 19 juillet

Par Le 01/07/2020

Communiqué de presse:

Sophie Panonacle, députée du Bassin d'Arcachon et initiatrice de la Fête de la Mer et des Littoraux, est fière et heureuse de vous annoncer qu’Yvan Bourgnon, marin d’exception et défenseur de la protection des océans, est le parrain de cette deuxième édition.

Frère cadet de Laurent Bourgnon, avec qui il a remporté la Transat Jacques Vabre en 1997, auteur du premier tour du monde sur un catamaran de sport non habitable, en solitaire et sans assistance, Yvan Bourgnon est aujourd’hui engagé corps et âme dans un nouveau combat pour l’environnement.Il est en effet le fondateur et président de Sea Cleaners, association créée en 2015 et destinée à construire un catamaran géant de 70 mètres de long, le Manta, pour collecter des déchets plastiques en mer et le long des côtes.

Ce prototype de voilier hybride, fonctionnant grâce à l'électricité fournie par des panneaux solaires et deux éoliennes, pourrait stocker jusqu'à 250 tonnes de plastiques compactés, voire en consommer une partie en ayant recours à la pyrolyse. La première mission du Manta est prévue pour 2023.
Yvan Bourgnon souhaiterait en faire construire une centaine.

Nous partageons avec Yvan Bourgnon le même objectif : sauver nos mers et océans de la pollution, plastique notamment. Nous porterons ensemble ce message commun lors de la prochaine édition de la Fête de la Mer et des Littoraux qui aura lieu les 17, 18 et 19 juillet 2020 dans l’Hexagone et Outre-mer.

Dragage du Port de La Teste: L'enquête publique

Par Le 23/06/2020

        Adpso  L’Association de Défense des Prés Salés Ouest  (A.D.P.S.O.) communique :                          

 Que vous soyez un(e) adhérent(e)  récent(e) ou pas, peut-être un (e ) simple  sympathisant(e) depuis toujours, vous portez sûrement  un intérêt  au problème du dragage du port de La Teste de Buch qui comme chacun le sait  n’a pas été dragué depuis presque 40 ans. Sans verser dans un optimisme béat, nous tenons, semble t-il, …………. « le bon bout ».
Comme nous l’avons constaté,  le dragage du port de La Teste de Buch a une fois encore, pris du retard. Initialement prévue entre le 24 mars et le 24 avril 2020, l’enquête publique a du être repoussée à cause des élections municipales et du Covid, d’ailleurs toutes les enquêtes publiques prévues en France avaient été suspendues jusqu’à nouvel ordre.                                                    Suite à ce contretemps indépendant de sa volonté, le Syndicat Mixte des Ports du Bassin d’Arcachon (S.M.P.B.A.) a demandé début avril  à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (D.D.T.M.) de fixer les nouvelles dates pour l’enquête publique afin de reprendre et finaliser les modalités pratiques afférentes à son organisation, elles  viennent d’être dévoilées et officialisées , l’enquête publique se déroulera donc entre le 20  juillet et le 20 août de cette année.
Rappelons que cette  enquête publique concerne l’arrêté pris le 2 octobre 2019 par  Madame Buccio, Préfète de la Gironde autorisant le dragage du port de La Teste de Buch avec le transfert des vases traitées dans le bassin de décantation sur le site gujanais de La Mole.
Bien que cet arrêté ne soit pas suspensif, il est en attente d’une décision du tribunal administratif suite à  deux demandes d’annulation faites par Madame le Maire de Gujan Mestras à savoir :  Le 29 novembre 2019, demande d’annulation de l’arrêté  du 2 octobre 2019 de Madame la Préfète. Le 2 avril 2020, un mémoire complémentaire concernant le même arrêté. A cause de ce report, le désenvasement du port testerin prendra évidemment du retard, le Président Jean Touzeau  Président du SMPBA  a déjà déclaré : "Repousser l’enquête publique nous porte préjudice, nous allons perdre un an". 
Le S.M.P.B.A. et son directeur Monsieur Clément, avec un dossier volumineux de 700 pages, a obtenu toutes les autorisations nécessaires. Le S.I.B.A. ayant la maîtrise d’œuvre conformément à la convention de décembre 2017 qui lie ces deux collectivités est prêt à commencer les travaux rapidement.
L’enquête publique a été confiée à  Monsieur Alamargot lequel a été désigné comme commissaire enquêteur. On peut espérer qu’un nouvel arrêté préfectoral  de dragage soit pris pour la fin d’année 2020 ce qui pourrait permettre de recaler  le calendrier des travaux avec un démarrage début 2021.
Il est impératif que les testerins et les testerines se mobilisent en nombre en donnant un avis favorable pour le dragage du port de La Teste de Buch avec le transfert des vases traitées dans le bassin de décantation sur le site gujanais de la Mole, Madame la Préfète de la Gironde devant  se positionner  suite à cette consultation du public
Monsieur le commissaire enquêteur conseille aux personnes voulant le rencontrer que la Préfecture préconise qu’en cette période de crise sanitaire, il est souhaitable d’utiliser en priorité le registre numérique.


Par ailleurs, l'A.D.P.S.O. vous invite à son assemblée générale annuelle qui se déroulera à la « Cabane du Piou » digue ouest du port testerin, le lundi 20 juillet à 18 heures en présence de Monsieur Touzeau Président du SMPBA et de son Directeur Monsieur Clément lesquels ont confirmés leurs venues. On peut également constater que cette date coïncide avec l’ouverture au public de l’enquête publique, c’est pour cela que cette assemblée générale est très importante pour venir s’informer sur ce dossier.                                                                                                               L’A.D.P.S.O. souhaite également que Monsieur Patrick Davet, nouvellement élu à la tête de la commune que nous avons également invité, nous fasse l’honneur de sa présence, il devrait ainsi dévoiler les actions futures qu’il envisage de prendre en faveur du port testerin et de la zone maritime testerin pour qu’enfin La Teste de Buch  retrouve un port dragué et propre, digne de notre ville.  

Communiqué de presse

Par Le 08/06/2020

LA POLITIQUE DE LA STERNE AUX ŒUFS D’OR

 

Après deux ans et demi étonnants d’instruction, le Conseil d’État vient de rejeter la totalité des moyens dénoncés par la CAUB’ARC au sujet de l’extension démesurée de la RNN d’Arguin et des mesures réglementaires associées. Il valide ainsi finalement et sans réserve tous ceux avancés par le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Il ne retient pas par contre l’intervention à la cause de l’association Coordination Environnement du Bassin d’Arcachon. Il a évité ainsi de conforter la situation partiale de la SEPANSO, gestionnaire de la RNN d’Arguin et, à la fois, membre du conseil d’administration de cette CEBA

La CAUB’ARC tient à remercier tous les contributeurs qui ont permis de tenter de défendre des usages et des libertés ancestrales locales face à des directives partisanes venues d’ailleurs sans réel fondement d’études scientifiques contradictoires commandées par des gestionnaires indépendants.
 

Même l’avis du Commissaire enquêteur gérant l’enquête publique préalable au décret exprimé avec des réserves suspensives ( Lever de l'interdiction du mouillage de nuit  Supprimer la création de zones de mouillage délimitées .  Supprimer l'obligation de surface minimale pour la ou les ZPI …/… il faut au contraire, à mon avis, offrir des solutions de compromis et de partage entre les trois activités : réserve, ostréiculture et plaisance), a été négligé par la Ministre de l’époque, Ségolène Royal.
 

La seule satisfaction que la CAUB’ARC retire de cette décision est la régularisation tant attendue par les professionnels des 45 ha nécessaires pour les exploitations ostréicoles qui avaient déjà logiquement pris place depuis des années.

LES MOTIFS CRITIQUABLES AVANçÉS PAR LE CONSEIL D’ÉTAT :

En premier lieu, le décret ne devait pas être signé par le Conseil d’État mais bien par la Ministre Ségolène Royal car les communes de La Teste-de-Buch et de Lège Cap-Ferret ne sont pas, en aucune manière, titulaires de droits réels relatifs au territoire de la RNN.

Se pose alors quand même la question de savoir si la potentialité de percevoir des redevances d’AOT maritimes par des emplacements de corps-morts (ZMEL), ne constitue pas un droit réel au bénéfice des communes concernées ?

 

Pour le Conseil d’État et donc le Gouvernement, il n’était pas nécessaire de consulter le Conseil de gestion du PNM BA dès sa mise en place puisque l’Agence de tutelle des Aires Marines l’avait été préalablement. Pourtant il avoue que les consultations officielles se sont achevées en juin 2016, soit un an et demi après l’installation de cette entité locale représentative…Il y avait apparemment une urgence pour certains !

 

Vis-à-vis du Conseil Maritime de Façade, il semble que la négligence des responsables locaux ait été également de mise. Même si sa consultation n’a pas été respectée, ce vice de forme n’est pas grave car, selon le Conseil d’État, rien ne dit que son désaccord éventuel aurait fait changer la décision finale…

 

L’extension de plus de 300 % de la RNN d’Arguin d’origine a été exclusivement motivée par la nécessité, selon l’État et ses serviteurs, de ne plus devoir faire évoluer régulièrement le périmètre de la RNN d’Arguin en fonction de l’évolution géomorphologique des terres émergées, comme cela s’est fait portant pendant 30 ans. En définissant un immense et nettement plus large polygone intégrant ces bancs de sable découvrant, le problème était administrativement réglé.

 

Or, ce qui est affirmé vrai et nécessaire pour la RNN elle-même, ne l’est pas pour les ZPR (zone de protection renforcée – art. 5 du décret) qui conservent exactement ces anciennes modalités périmétriques. Pour quels territoires ? Précisément pour les terres émergées !... C’est du bon sens administratif ! Il doit y avoir derrière tout cela un intérêt politique à afficher aux gestionnaires européens et alliés de campagne des efforts nationaux de classement naturel de nos territoires les plus importants possibles.

 

Les mesures de sanctuarisation complétant l’extension de la RNN ont été prises pour la protection de certains oiseaux (le Gravelot à collier interrompu, l’Huîtrier-pie et la Sterne caujek) vis-à-vis des nuisances humaines.

Pourtant les effectifs de ces oiseaux protégés n’évoluent pas depuis presque 10 ans malgré les immenses extensions de Zones de Protection Intégrale. En revanche, ces nouveaux territoires de nichées profitent à tous leurs prédateurs, y compris surtout à ceux qui se développent naturellement sur place : les goélands (de 8 couples en 2010 à presque 300 en 2018)

 

Le Ministère de l’Écologie n’a jamais fait établir d’étude scientifique démontrant la corrélation entre l’évolution de l’avifaune et la fréquentation humaine. Ce ne sont que des a priori partisans formulés par l’entité engagée politiquement qu’est la SEPANSO mais ayant quand même obtenu la délégation de la gestion de la RNN d’Arguin.

Cette association n’a même pas été capable, selon ces obligations contractuelles et légales, de mettre à jour tous les 5 ans, depuis 2006, le plan de gestion de la RNN.

 

Elle indique dans son rapport d’activité de 2019 : « le plan de gestion pourra également s’intéresser à la problématique de la fréquentation humaine du banc ». Donc, c’est bien cela : rien n’est encore fait ! Mais des coupables présumés sont déjà punis.

En revanche, face à la raréfaction des Sternes qui conditionne sa légitimité politique, la SEPANSO a demandé à la Préfecture de les autoriser à appliquer des mesures de chasse de ces prédateurs !

 

La CAUB’ARC confirme son attachement à préserver raisonnablement et durablement la biodiversité du plan d’eau du Bassin d’Arcachon. Car il s’agit de la qualité de notre cadre de vie pour les quelques rares sites maritimes encore accessibles du fait de la réglementation exagérée et de l’envasement.

 

Le partage des territoires devrait être un principe acté comme l’avait suggéré le commissaire enquêteur. Leur gestion devrait être assurée exclusivement par une entité à fonctionnement démocratique, représentative et indépendante. Celle du PNM BA s’impose.

 

D’autant que la SEPANSO, association 1901 gestionnaire actuelle, bénéficie d’un commissionnement de police qui lui permet de dénoncer des écarts directement auprès du procureur. Hélas, certains comportements comme notamment l’exagération des chiffres dénonciateurs, l’absence de discernement faisant enlever devant les caméras des parasols aux familles en plein soleil, le port abusif des insignes nationales sur leurs bateaux, démontrent l’incompétence tendancieuse de ce gestionnaire délégué.

 

En conclusion, même si les communes intéressées ne sont pas d’accord, même si les entités locales représentatives de gestion du territoire maritime (Conseil Maritime de Façade, Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon) ne sont pas dûment consultées, ce n’est pas grave selon le Conseil d’État, dès l’instant où l’objectif écologique est atteint et que les moyens sont mis en place.

 

S’il n’y a pas d’étude scientifique autre que des avis partiaux fournis pas le gestionnaire de la RNN engagé politiquement, ce n’est pas grave non plus.

 

Avec plus d’un million d’euros de subventions publiques, la SEPANSO pourra continuer de militer grâce à la Sterne aux œufs d’or.

 

Joël Confoulan, président de la CAUB’ARC

Leyre: Avis aux navigateurs

Par Le 04/06/2020

Suite aux dernières inondations, de nombreuses embâcles ont été constatés sur la Leyre sur le secteur amont du Port de Biganos jusqu'au pont de Lamothe, pouvant entraver la navigation dans ce bras de l'Eyre.

L'avis aux navigateurs:Avis nav no 16 2020avis-nav-no-16-2020.pdf (308.77 Ko)

Infos aux plaisanciers

Par Le 01/06/2020

Preco nav 2020

Acces aux plages du département

Par Le 30/05/2020

Je vous prie de trouver ci joint l'arrêté préfectoral du 29 mai portant modification de l'arrêté du 15 mai 2020 autorisant l'accès aux plages, aux plans d'eau et aux lacs situés sur les communes du littoral du département de Gironde.

Arrete du 29 mai 2020arrete-du-29-mai-2020.pdf (1.23 Mo)

Passe du Bassin: Avis Urgents aux navigateurs

Par Le 28/05/2020

Suite  aux repositionnements des bouées de  la Passe Nord  part  le  baliseur des Phares et Balises du Verdon, et d’après  les avis de la CNL (commission Nautique Locale DDTM33 du  18  avril 2020). AVIS URGENTS AUX NAVIGATEURS

ACCES AU BASSIN D'ARCACHON

98BC8787F7CC44D394000B1B2AD84930.png

LA BOUEE 'ATTERRISSAGE ARCACHON' A ETE RETABLIE A UNE NOUVELLE

POSITION.

PSN : 44-32.625N, 001-18.514W

N° 1789/20

ACCES AU BASSIN D'ARCACHON

98BC8787F7CC44D394000B1B2AD84930.png

LA BOUEE '2NA' A ETE RETABLIE A UNE NOUVELLE
POSITION.
PSN : 44-33.755N, 001-16.698W

 

N° 1763/20

ACCES AU BASSIN D'ARCACHON - PASSE NORD

98BC8787F7CC44D394000B1B2AD84930.png

LA BOUEE NUMERO 3N A ETE DEPLACEE A LA POSITION (WGS 84): 44-33.662N,
 001-16.575W

N° 1774/20

ACCES AU BASSIN D'ARCACHON - PASSE NORD

98BC8787F7CC44D394000B1B2AD84930.png

LA BOUEE '4N' A ETE DEPLACEE A LA POSITION 44-34.264N, 001-16.045W

N° 1790/20

ACCES AU BASSIN D'ARCACHON

98BC8787F7CC44D394000B1B2AD84930.png

LA BOUEE '8N' A ETE DEPLACEE A LA POSITION 44-35.722N, 001-14.418W

 


 

15 mai: Jour J pour la plaisance !

Par Le 15/05/2020

Par un arrêté pris ce jour, la préfète de la Gironde autorise la navigation de plaisance, ainsi que les activités nautiques associées (pêche récréative, plongée sous-marine, engins de plage), dans les conditions suivantes :

- uniquement à bord des navires et engins nautiques à usage personnel ou de formation

- dans la limite de 10 personnes à bord.

- ces mesures sont en vigueur jusqu'au 2 juin .

Précisision de la DDTM33: les limites horaires (6h-19h) de l'accés à la plage ne concerne pas la plaisance (et donc  le mouillage).
 

Cela exclut donc les navires à usage commercial, la plaisance professionnelle, les activités encadrées et le transport de passagers autre que sur ligne régulière. Ces activités pourront reprendre dans un second temps, à une date fixée par décision préfectorale.

Ces dispositions sont applicables dans les eaux maritimes et dans les eaux intérieures (fleuve, rivières, lacs).

S'agissant de l'accès aux plages et aux rivages lacustres, il est possible dans les conditions suivantes :

- uniquement pour les territoires cités en annexe

- uniquement par un usage "dynamique", de 6h à 19h

- dans le respect des règles nationales de distanciation physique (article 1 du décret 2020-546 : gestes barrières, distance d'un mètre)

L'arrêté tant attendu est là.

http://www.gironde.gouv.fr/Politiques-publiques/Mer-littoral-et-securite-maritime/Navigation-de-plaisance/Covid-19

Ileauxoiseaux

Attention la Navigation pas encore ouverte !

Par Le 13/05/2020

Information importante  aux plaisanciers:

Nous avons eu de la part de la sous préfecture l'information pour l'autorisation de la navigation à partir du 11 mai, mais dans  un deuxième temps, nous apprenions que le décret du MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ daté du 11 mai, jour du déconfinement, interdisait finalement toute navigation (même à partir des ports, pontons et jetées donc) par son article 7 : 

Article7

Ce qui signifie donc que le 11 mai les bateaux pouvaient naviguer selon certaines conditions mais que le jour même un décret ministériel conditionnait l’accès aux plages ET aux plans d’eau par la publication d’accords convenus avec les préfectures et les mairies. Ces arrêtés ne sont toujours pas publiés à ce jour et tous les bateaux naviguant sur le Bassin d’Arcachon et sur le Lac de Cazaux seraient donc en infraction. 

Donc pour toute activité nautique nous vous recommandons de patienter encore un peu, en attendant les arrêtés d'autorisations de la préfecture.

 

11 mai: Déconfinement pour la plaisance

Par Le 07/05/2020

Communication de CAUB'ARC à l'attention de tous les plaisanciers

  • Par dérogation momentanée vous pourrez accéder à vos bateaux, si votre domicile en est distant de moins de 100 km, sans navigation possible, quelle que soit sa situation, du jeudi 7 mai au samedi 9 mai inclus. Le motif est exclusivement lié à la prévention de problèmes éventuels générés par les gros coefficients. La possession sur soi d’une attestation de mouillage individuel (dont autorisation d’amarrage devant AOT terrestre, contrat de mouillage par corps-mort, AOT plan d’eau, en ZMEL etc.)  est obligatoire.
  • A partir du lundi 11 mai, les bénéficiaires de places dans un port et les usagers utilisant le principe de port à sec pourront, à partir des ports, embarquer et/ou mettre à l’eau et naviguer et stationner en dehors des plages. Les pêcheurs du littoral et les sportifs ne pourront pas exercer leur activité à partir des plages. Seulement à partir des ports et des jetées. Sinon, par principe dérogatoire examiné ci-après. 
    • Pour les autres, c’est-à-dire les bénéficiaires de corps-morts, les sportifs d’embarcation légère, les pêcheurs de bord de plage et autres usagers tels les chasseurs traditionnels,  l’utilisation de leur bateau et/ou l’exercice de leur activité est soumise à dérogation du préfet sous condition de demande de chaque maire de commune littorale
    • Dans de but, je transmets dès ce soir une demande à chaque maire d’une commune littorale du Bassin d’Arcachon et du lac de Cazaux.  
  • Lien vers les informations de la Prefecture Maritime de l'atlantique
  • Légisplaisance: Autorisation des activités de plaisance, de tourisme et de loisir nautiques en eaux intérieures et maritimes

Joël CONFOULAN

Président

Avis urgent aux navigateurs

Par Le 07/05/2020

N° 1522/20

BASSIN D'ARCACHON

LES NAVIGATEURS SONT INFORMES QUE LA BOUEE ROUGE '6N' EST ECHOUEE SUR

LA PLAGE DES AMERICAINS DANS LA COMMUNE DE CAP-FERRET.

Sortie de crise, les propositions de CAUB'ARC

Par Le 27/04/2020

Lettre de CAUB'ARC à Madame la sous-préfète d'Arcachon

Bonjour Madame la Sous-préfète, Monsieur le Directeur Adjoint, Monsieur le Chef d’Unité,

Dans à peine plus de deux semaines, notre nation fera l’objet d’un déconfinement social décidé par le Président de la République suite à la catastrophe sanitaire que nous traversons encore.

Toutes les familles et tous les acteurs professionnels attendent évidemment cette date avec grande impatience et aussi incertitude.

En ce sens, les membres de notre Confédération voudraient pouvoir informer tous nos adhérents pratiquant au moins une des multiples activités nautiques sur le Bassin d’Arcachon, pour connaître les modalités de cette réactivité. 

Une organisation préalable s’impose pour éviter un débordement potentiel. 

  • Nous devons aider les entreprises du nautisme à  programmer nos assistances et prendre rang dans leur organisation de planification. 
  • A titre individuel, nous devons préparer une mise à l’eau avec nos propres moyens selon nos habitudes.
  • Nous avons diverses démarches administratives à anticiper.
  • Etc.
     

Seulement, cette réactivité ne peut s’imaginer si les éventuelles contraintes de fonctionnement ne seraient pas de nature à dissuader les meilleures volontés. Nous espérons vivement que, compte tenu du contexte actuel sanitaire territorial, notre région n’aura pas de double peine pour cause d’autres qui n’ont pas été exemplaires. 

En ce sens, ces éventuelles contraintes devraient être connues 15 j avant.

Il semblerait que notre région et notre Pays, vont bénéficier d’une sédentarisation estivale des Français. Cela équilibrera peut-être la non-fréquentation des visiteurs étrangers.

Mais en ce qui nous concerne, nous devrions pouvoir profiter pleinement de notre plan d’eau après en avoir été de plus en plus privés.

Pour cela nous vous demandons un assouplissement dérogatoire exceptionnel des règles coercitives pour lequel  je vous avais saisi les 25 février et  8 avril derniers. 
Ces mesures permettraient d’éviter les agglutinements de plaisanciers contraires à l’esprit sanitaire désormais en place et de profiter, par étalement, de l’espace naturel que nous offre notre région :
 

  • Il s’agirait de pouvoir accéder à nouveau au Toulinguet et à toute la zone sud d’Arguin si les conditions géomorphologiques s’y prêtent bien entendu et après une visite collégiale que nous pourrions faire dès que possible, 
  • De suspendre les deux ZPI du Sud et du centre (à l’exception des zones strictement dunaires) compte-tenu de l’absence des Sternes et de la gestion exagérée de la SEPANSO par le moyen des ZPI qui n’était pas, manifestement, le bon choix pour la préservation de cette espèce. Nous avons fait un recours auprès de Madame la Préfète pour que le projet incroyable de ‘’tir aux pigeons’’ soit abandonné à Arguin à l’encontre des goélands et milans.
  • D’autoriser le couchage d’au moins 72 h sur l’ensemble du Bassin, y compris dans la RNN dans le respect des règles sanitaires en vigueur.
  • A l’intérieur des bateaux privés, il y aura autant de passagers qui peut y avoir d’occupants dans les maisons actuellement. Donc des mesures spécifiques ne nous semblent pas encore nécessaires.

 

Ces propositions permettront très certainement de compenser les souffrances sociales, psychologiques et d’activités économiques importantes que nous vivons encore. Notre région a besoin de retrouver son dynamisme au moins pour les 5 mois à suivre  car l’avenir économique ne semble pas garanti tant au niveau national qu’international.

Restant à votre écoute, 

Bien cordialement,
 

Joël CONFOULAN

Président

Dans Nautisme

Message de la FNPP

Par Le 25/04/2020

La CNP demande une liberté de navigation dès le 11 mai 

Préparer le retour de la liberté de naviguer dans un esprit de responsabilité

La France est un pays nautique. Culturellement d’abord. Mer, littoral, eaux vives, lacs, rivages ; en métropole comme en outre-mer, l’activité nautique se pratique par près de 11 millions de nos concitoyens chaque année. Économiquement aussi. Les études menées sur les retombées économiques en Régions, montrent que le nautisme représente près de 140 000 emplois directs et indirects.

L’actuelle crise sanitaire liée au COVID-19 a d’autant plus affecté le secteur nautique que son activité est saisonnière. Malgré cette situation, un grand nombre d’acteurs, industriels, ports de plaisance, fédérations sportives, clubs nautiques, associations d’usagers en liaison avec les territoires nautiques font face, ensemble.

De nombreuses interrogations demeurent encore aujourd’hui. La première d’entre elles concerne le retour à la liberté de navigation dans les prochaines semaines.

Aujourd’hui, cette liberté est suspendue dans le cadre des dispositions sur le confinement Nous soulignons auprès de tous les plaisanciers la nécessité de respecter strictement les mesures décidées par le gouvernement, pour se protéger, prémunir les autres et par respect envers toutes celles et ceux qui sont en première ligne pour lutter contre la maladie.

Le 11 mai a été choisi par le Président de la République pour amorcer le déconfinement. Il sera progressif et nous comprenons que les modalités ne sont pas encore fixées actuellement.

Nous souhaitons que la liberté de naviguer puisse être concomitante avec la restauration de la liberté d’aller et venir.

 Bon vent et bonne mer à tous...

 

Dans Nautisme

corps-mort: Avis d'interdiction

Par Le 16/04/2020

Un nouvel avis des services de l'État concernant la pose de bateaux sur corps-mort par des professionnels.
Ce message interdit cette opération, qu'elle soit exécutée par des professionnels ou des particuliers.

Ci joint l'avis de la DDTM:Interdiction de mettre les bateaux sur corps mortsinterdiction-de-mettre-les-bateaux-sur-corps-morts.pdf (156.72 Ko)
La commune par l'intermédiaire de son prestataire, maintient néanmoins l'activité de pose et d'équipement des corps-morts. Vous pouvez donc continuer à effectuer vos demandes auprès de notre service, ce qui permettra à votre mouillage d'être équipé lorsque l'autorisation de naviguer vous sera donnée.

Interdiction de déplacement sur le littoral

Par Le 20/03/2020

Dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du Coronavirus Covid-19, la Préfète de la Gironde a pris aujourd’hui un arrêté portant interdiction de déplacement pour toute personne :

sur les plages du littoral et les plans d’eaux intérieurs de la Gironde ainsi que sur les chemins, sentiers, espaces dunaires parcs et forêts situés à proximité.

Cette interdiction s’applique à l’ensemble du territoire du département jusqu’au 31 mars 2020 pour quelque motif que ce soit à l’exception des activités professionnelles exigeant une proximité immédiate avec l’eau

Vous pouvez télécharger l’arrêté préfectoral ci-dessous :

Interdiction de de placement sur le littoral et les plans deau mars2020interdiction-de-de-placement-sur-le-littoral-et-les-plans-deau-mars2020.pdf (921.6 Ko)

Interdiction des activités nautiques

Par Le 18/03/2020

Restrictions de déplacements Coronavirus / Activités nautiques privées

Au nom du préfet maritime je vous rappelle qu'afin de prévenir la propagation du virus covid-19 et de protéger la population, le décret interdit jusqu’au 31 mars 2020 le déplacement de toute personne hors de son domicile à l’exception de 5 motifs limitativement énumérés et en évitant tout regroupement de personnes.

En mer, la problématique n’est pas différente et le champ d’application de ce texte à portée générale doit être compris comme couvrant également les activités maritimes et littorales de plaisance et de loisirs nautiques dans leur acception large, qu’elles soient pratiquées en groupes ou en isolé, encadrées ou non.

Aucune de cinq exceptions figurant dans le corps du texte ne justifie la pratique de quelque activité nautique que ce soit ; aucune de ces activités ne peut constituer un déplacement bref en dehors du domicile. Certaines de ces activités nautiques font par ailleurs peser sur les services de secours et les structures médicales une charge incompatible avec la situation dans laquelle se trouve le pays actuellement. Ainsi et sans êtres exhaustives, les pratiques liées au nautisme, aux sports de glisse, à la plongée sous toutes ses formes sont à proscrire particulièrement tant que la situation prévue par le décret sera en vigueur.
 

Les contrevenants s’exposent bien entendu aux sanctions prévues par le décret. La gendarmerie maritime et les unités de contrôle sont chargés de veiller à la bonne application de ces règles temporaires et n’hésiteront pas à verbaliser les contrevenants.

La DDTM33

Salon nautique d'Arcachon

Par Le 16/03/2020

Salon annule

 

 

 

 

 

 

Afin de prévenir la propagation du virus Covid-19, tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 100 personnes est interdit sur le territoire national et seuls les rassemblements indispensables à la continuité de la vie de la Nation peuvent être maintenus à titre dérogatoire par le représentant de l'Etat dans le département.
En conséquence, et avec regret nous sommes contraints d’annuler le salon nautique d’Arcachon qui devait se dérouler du 17 au 19 avril 2020. 
Nous étudions dès à présent le report de l’édition 2020 à une date compatible avec la chronologie des évènements et les intérêts de tous (Juin ou Septembre).
A très bientôt

Vases Testerines: Message de l'ADPSO

Par Le 13/03/2020

Madame Des Esgaulx dans son programme électoral 2020,  demande aux habitants de Gujan Mestras de participer en masse à l'enquête publique en donnant un avis défavorable. Si les gujanais mestrassais ont le droit de prendre cette décision, que dire d’AUPORT qui prend aussi une position similaire, le programme en fait foi, c'est-à-dire que cette association est contre le dépôt des vases à la Mole donc contre le dragage du port testerin envisagé par le SMPBA, c’est lamentable mais surtout anti-testerin.

Avec le dépôt des vases du port testerin, c’est d’après Madame Des Esgaulx, une pollution assurée de l’environnement gujanais. Lors du dragage récent de certains ports gujanais, la maire actuelle ne s’est pourtant jamais soucié si les boues gujanaises étaient polluées et si le bassin de décantation de la Mole était étanche pourtant les analyses le prouvent,, les vases gujanaises sont autant polluées que celles de La Teste de Buch.

En matière de pollution, La Teste de Buch a pourtant son compte en étant le dépotoir des communes avoisinantes comme l’usine de traitement des eaux usées de la route de Cazaux, les canalisations  se terminant par le wharf tout près des plages océanes, le centre actuel de transfert des ordures ménagères et des déchets verts en zone industrielle, on peut même citer les moules des bateaux de Couach qui traînent derrière le zoo route de Cazaux. On ne peut pas oublier et ce dans un passé récent, l’usine d’incinération qui a fonctionné à plein régime, 24 heures sur 24 pendant plusieurs décennies avec ses fumées sûrement polluantes.

Si vous devez voter ou faire voter les dimanches 15 et 22 mars, n’oubliez pas que suite à ce message, le dragage du port de La Teste de Buch est peut être lié et tributaire du résultat de ces élections à la Teste et à Gujan Mestras.  Alors votez pour ceux qui veulent draguer le port testerin comme le préconise le SMPBA.

Message de l’ADPSO.

Le secrétaire Claude Badet.

Réunion sur la sécurité en mer

Par Le 23/02/2020

Observations de la CAUB'ARC sur les statistiques exposées lors de la réunion du 17 février 2020 à la Sous-préfecture d’Arcachon:

Lettre adressée à la sous préfecture d 'Arcachon: Lettre caubarc securiternnlettre-caubarc-securiternn.pdf (146.44 Ko)

Dans Nautisme

News: Le dragage à la Teste de Buch

Par Le 16/02/2020

      L’enquête publique a été fixée du 24 mars au 24 avril. Le Syndicat mixte des ports du Bassin d’Arcachon a décidé de passer à la vitesse supérieure et l’enquête publique aura donc lieu du 24 mars au 24 avril.

Monsieur Touzeau,  Président du SMPBA qui a décidé d’aller vite a déclaré,  il faut avancer, on est dans les clous. La communication pour l’enquête publique sera faite à partir du 6 mars prochain par voie de presse mais également par affichage sur des panneaux jaunes dans  les ports de La Teste de Buch, du Rocher et en Mairie. Cette décision a été validée avec les ostréiculteurs qui seront intégrés au dossier mais ils seront également accompagnateurs du projet.

L’arrêté a été attaqué par la Maire de Gujan Mestras mais n’étant  pas suspensif,  le dossier peut avancer.  Il y aura deux campagnes de dragage, les vases iront comme annoncées sur le site de La Mole. La première phase se déroulera  de septembre à novembre 2020 pour un volume de 35 000 mètres cubes et si l’hiver est relativement clément, on devrait sortir les sédiments séchés dans le premier semestre 2021. La deuxième phase devrait se dérouler avec également un volume identique soit 35 000 mètres cubes avec un dépôt à La Mole dans le second semestre 2021.

Les opérations devant être terminés fin 2021, c’est à la même date que devront être payés les  factures de travaux soit l’enveloppe prévue de 2,500 millions d’euros autrement, cette somme  sera perdue pour le SMPBA.

L’ADPSO considère qu’après des années d’attente le dragage, de la canelette et du port central testerin, est proche. Un vent d’optimisme souffle dans la bonne direction, espérons simplement qu’il nous amène  à bon port, celui de La Teste de Buch bien évidement.

De la part de l’ADPSO.  Pour la Présidente Michelle Duvignac 

Le secrétaire Claude Badet.

 

La Teste de Buch le 13 février 2020

Dématérialisation des formalités

Par Le 10/02/2020

News: Depuis le 03 février 2020, les plaisanciers peuvent faire des démarches en ligne relatives à leur navire de moins de sept mètres de longueur. Depuis l'adresse https://demarches-plaisance.gouv.fr les démarches suivantes sont possible:

Vendre et acheter un navire d'occasion entre particuliers,

Faire des changements administratifs sur le bateau  (nouveau nom) ou personnels (nouvelle adresse, mail, téléphone..),

Rééditer la carte de circulation sans limite

Important: Les changements techniques sur le bateau ou le moteur se feront toujours par courrier ou au guichet car ils nécessitent un controle de l'administration.

La démartérialisation de la procédure a comme conséquence la disparition de l'ancienne carte de circulation de couleur bleue. Elle est remplacée par une carte d eformat A4 codifiée dont la durée de validité est portée à 10 ans. Son renouvellement pourra se faire en ligne.

Le communiqué complet: Dematerialisation des demarches ventes immatriculationsdematerialisation-des-demarches-ventes-immatriculations.pdf (213.09 Ko)

La Direction départementale des  Territoires et de la Mer

Service Maritime et Littoral

Unité de Gestion Administrative des Marins et des Navires

5, quai du Capitaine Allègre

BP 80142

33311 Arcachon Cedex

 

 

Zostères dans le Bassin d’Arcachon

Par Le 09/02/2020

Régression des herbiers de zostères dans le Bassin d’Arcachon

Le rapport du SIBA sur la situation

Dans Nautisme

Salon Nautique d'Arcachon

Par Le 07/02/2020

Le salon Nautique d'Arcachon qui aura lieu du 17 au 19 avril 2020 se prépare :
Ces trois jours de fête, consacrés à tous les passionnés du nautisme, sont l’occasion de découvrir le meilleur de la filière nautique, avec de nombreux professionnels et constructeurs locaux, mais aussi la présence de grandes marques nationales et internationales.

Le Programme :

-160 exposants
-450 bateaux à flot et à terre
-Un programme d'animation riche et gratuit
-Un salon de l'occasion
-Une restauration riche et diversifiée
-50000 visiteurs attendus

  • Invité d'honneur Les Sables d'Olonnes  Haut lieu de la voile, de la plaisance et point de départ du mytique "Vendée globe".
  • Présence du Bellem , avec des visites payantes de 10h à 18h sur place
  • Billetterie en ligne : www.FondationBelem.com

 

Pêche du bar: nouveau Quota !

Par Le 04/02/2020

Le règlement (UE) 2020/123 du Conseil dit "TAC et quota" est paru le 27 janvier 2020. Il est d'application immédiate dans tous les Etats membres de l'Union européenne.

Son article 10, alinéa 6, apporte une modification importante concernant la pêche de loisir : 

"Dans le cadre de la pêche récréative dans les divisions CIEM 8a et 8b, un maximum de deux spécimens de bar européen par pêcheur et par jour peuvent être capturés et détenus. La taille minimale de conservation pour le bar européen est 42 cm."

Tout spécimen capturé au-delà de cette limite doit être rejeté, qu'il soit mort ou non.

La Teste-de-Buch: Le dragage est repoussé

Par Le 15/01/2020

L’ADPSO une nouvelle fois déçue mais veut apporter quelques précisions

Enorme déception pour l’ADPSO,  comme d’ailleurs tous les testerins mais également pour la trentaine d’associations adhérentes à la CAUB’ARC qui soutiennent l’objectif d’un désenvasement rapide du port testerin, d’apprendre que le dragage du port de la Teste de Buch allait être une nouvelle fois être repoussé.
En effet, lors du conseil départemental du SMPBA, le président Jean Touzeau a été informé par les services de l’Etat que l’enquête publique et la désignation d’un commissaire enquêteur sera reportée après les élections municipales. C’est Madame Buccio, Préfète de la Gironde qui suite aux pressions de certains maires du Bassin Sud  mais également des instances et des professions de la filière ostréicole a pris cette décision de sursoir aux dates prévues.
Pour l’ADPSO, ce qui est grave, c’est que le début des travaux du dragage du port de la Teste de Buch va prendre du retard, que l’on peut chiffrer suivant les propos pourtant optimistes du Président Touzeau à quelques mois, voire plus. Par contre ce qui pourrait être encore plus grave serait qu’un chamboulement en mars prochain vienne obscurcir le paysage politique, ce qui aurait pour effet de se retrouver à la case départ …………….…
Pour l’ADPSO,  il est particulièrement déplorable que le  problème primordial des vases testerines attendu par tous les testerins, soit occulté de cette manière mais profite de cette période électorale pour se poser une question qui peut-être d’actualité : « Quand est ce que les élus comprendront que leurs intérêts n’est pas celui de leurs électeurs »
Par contre, une bonne nouvelle pour l’ADPSO. Après avoir pendant plusieurs années coopéré pour un port propre et dragué et sollicité une place au sein du  conseil syndical portuaire, cette demande vient d’être entendue :  l’ADPSO siègera désormais à titre consultatif au sein de cette assemblée.
                                                                                           Pour l’ADPSO.
                                                                               Le secrétaire Claude Badet.
                                                                                      Le 14 janvier 2020

L'article dans Sud-Ouest

Port de La Teste-de-Buch

Par Le 03/01/2020

Avis délibéré de la Mission régionale d'autorité environnementale de la région nouvelle-Aquitaine sur le projet de dragage du port et du chenal de La Teste-de-Buch

Ci joint le compte-rendu: Avis de la mrae sur le dragage du port de la teste de buchavis-de-la-mrae-sur-le-dragage-du-port-de-la-teste-de-buch.pdf (676.42 Ko)

 

Message de l'ADPSO

Par Le 27/12/2019

Suite à divers articles de presse sur le dragage du port de la Teste de Buch mais plus précisément concernant le traitement des vases testerines, la destination  et l’utilisation du bassin de la Mole, l’Association de Défense des Prés Salés Ouest (A.D.P.S.O.) souhaite faire quelques précisions.  

Réunis le 29 novembre dernier, les membres du Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon (P.N.M.B.A) ont donnés un avis concernant la saisine émanant de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (D.D.T.M.) sur le principe de dragage du port testerin mais pas, comme l’a rappelé son Président Monsieur Deluga, sur le transfert des vases testerines au centre de pré-traitement des sédiments maritimes plus communément appelé, le bassin de décantation gujanais de La Mole.

Ce vote fut adopté par 56 voix, les gujanais au nombre de 7 étant hostiles à une mise en dépôt des sédiments testerins sur le site. Plus surprenant fut le vote de Thierry Lafon, le Président des ostréiculteurs au Comité Régional de la Conchyliculture Arcachon Aquitaine (CRACC) qui pour sûrement ne pas rentrer en conflit avec ses collègues, a préféré s’abstenir pour cet avis, mais nul doute que ses confrères testerins ont sûrement dû apprécier cette position.

Au cours de cette réunion, Xavier Paris 1er adjoint gujanais représentant sa ville au sein du P.N.M.B.A. a tenu des propos contestables. «  Si le dragage en lui même du Port de La Teste ne me pose aucune difficulté bien au contraire, en revanche, je suis farouchement opposé au choix du site de La Mole  et de son bassin de décantation non étanche pour l’accueil des boues testerines. Il est regrettable que le P.N.M.B.A. se prononce uniquement sur le volet dragage et fasse totalement abstraction du volet traitement des boues, dissocier ces 2 volets est un non sens. Le choix du site de La Mole est celui du S.M.P.B.A., il serait irresponsable de fermer les yeux sur un risque de pollution du Bassin d’Arcachon alors que d’autres solutions, plus respectueuses de l’environnement, existent  comme la possibilité de transfert sur le site privé du Teich, rendre étanche le bassin de La Mole ou créer un second bassin étanche pour le dragage régulier des 8 ports ostréicoles du Sud Bassin ».

L’A.D.P.S.O. conteste ces propos :
-  Pourquoi Monsieur Paris n’a  pas, ce jour là, donné sa position de ne pas dissocier les 2 volets dragage et traitement des sédiments. Quand on est élu d’une collectivité il faut aller au fond des problèmes.
- Autre contre vérité, rendre le bassin de décantation de La Mole étanche ce qui est contraire à la technique du traitement des vases à terre car comment faire sécher des vases très liquides si l’eau ne s’écoule pas.                       Au lieu d’un séchage des sédiments en quelques mois il faudrait 2 ou 3 ans ce qui serait incompatible avec la rotation envisagée des dragages des ports du Sud Bassin.
- Concernant le risque de pollution, ce n’est pas en déplaçant entre 40 000 et 50 000 m3 de vases que la turbidité  du Bassin d’Arcachon s’en trouvera impactée. Les gujanais se sont-ils souciés si le bassin de décantation de Verdalles traitant les sédiments du port de La Hume est étanche, les vases humoises étant déposées à même le sable. Idem pour le centre de traitement des sédiments maritimes géré par la société Sovasol au Teich, les bassins de décantation ne sont pas étanches et pourtant ils accueillent depuis quelques années, les seules vases du port d’Arcachon.
On peut prendre comme exemple sur les autres ports traités ces dernières années, Audenge, Andernos, Arès, Lanton, Le Teich lesquels ont déposés leurs vases au plus près des lieux dragués sans polluer ni l’environnement, ni les eaux du  Bassin d’Arcachon.
Autre position sur le sujet, suite à un article paru dans la presse, Monsieur Jean Marie Froidefond, une des chevilles ouvrières de la Sépanso indique qu’il est également contre l’utilisation du bassin de La Mole, inadapté pour recevoir les boues de dragage car dépourvu de fond étanche et de récupération des eaux de décantation pour cause de pollution. C’est la aussi un non sens car les analyses présentes dans le dossier règlementaire mettent en avant une absence de pollution.
Alors, pourquoi toutes ces réticences de la part de Monsieur Paris, des gujanais en général et de la Sépenso en particulier ………

 

Autres inexactitudes annoncées au cours de la réunion du PNM : Comme le calendrier indicatif de l’instruction l’a à tort indiqué, le début des travaux de dragage à La Teste de Buch se ferait au 2ème semestre 2020 suite à la phase d’examen de l’instruction  de la D.D.T.M.33 (2 mois) , s’ensuivrait la phase d’enquête publique (3 – 4 mois) et celle  de la décision avec avis du CODERST (4 mois), soit  un nouveau retard pour le dragage à La Teste de Buch de 12 mois.

Pourtant le S.M.P.B.A. persiste en indiquant  que l’enquête publique aura  bien lieu en début d’année avec un démarrage des travaux en mars – avril pour la Canelette,  la D.D.T.M.33 ayant donné son aval.
Par contre, si sur la présentation du projet (objectifs et techniques), le volume des vases à traiter est conforme aux prévisions, soit 46 000 m3, c’est le gain en profondeur maximal sur le profil qui est faux puisque qu’il est prévu d’enlever non pas 40 cm comme annoncé mais bien 1 mètre, les échantillons de toxicité des sédiments ayant été prélevés sur un mètre de profondeur.
Egalement on peut noter que la Darse Ouest sera draguée après confortement des quais, ce qui pourrait rassurer tous les acteurs qu’ils soient professionnels, associatifs, ou particuliers.

Pourquoi un transfert des vases testerines au centre de pré-traitements de la Mole.
Le nerf de la guerre étant le financement, il est anormal que les opposants n’adhérent pas au projet du S.M.P.B.A. En effet, ils préfèrent ignorer la vérité, à savoir que c’est le coût des opérations pour draguer le port de La Teste de Buch qui est en grande partie responsable du choix du site de La Mole, créé en 2009 par le Département pour les ports du Bassin Sud.   
Gujan Mestras a pourtant longtemps profité des largesses d’abord du Conseil Général et maintenant du Conseil Départemental pour des travaux et des dragages dans presque tous ses ports dont on peut rappeler ceux  importants mais très coûteux de la calle de mise à l’eau à Larros pour sortir les  gros bateaux de l’usine Couach. N’ayant jamais contesté ces priorités, la ville testerine trouve lamentable qu’en retour, après une attente de presque 40 années pour voir son port dragué, Gujan Mestras bloque le dossier.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le mètre cube stocké au centre de traitements des sédiments du Teich, géré par la société Sovasol revient à 65 euros le mètre cube donc, pour déposer les vases sur ce site, il faut en avoir les moyens. On comprend mieux pourquoi les autres ports délaissent cette possibilité.
Le port d’Arcachon avec des recettes de ses 2600 places de bateaux sur pontons peut se permettre de déposer les vases  sur le site teichois comme va le faire en début d’année 2020 le port privé de La Vigne / Cap Ferret pour lequel  la Société Nautique qui le gère, a vendu aux propriétaires des 300 bateaux, 200 actions au prix de 30 000 euros l’unité pour financer les travaux d’un montant chiffré à 5 millions d’euros. A ce prix les places sont chères ……….

Ces deux exemples montrent bien la difficulté pour le S.M.P.B.A. d’aller déposer les vases testerines ailleurs qu’à La Mole car le Département lui alloue des subventions ne permettant pas la possibilité d’un dépôt au Teich.
En effet c’est 5 millions d’euros que le S.M.P.B.A. a reçu du Département pour commencer certains travaux portuaires à La Teste de Buch. Le port Rocher ayant bénéficié d’aménagements  pour  2,5 millions d’euros, la même somme  reste donc disponible et si celle-ci n’est pas employée en 2020, elle sera utilisée pour d’autres travaux mais définitivement perdue pour les projets maritimes à La Teste de Buch
De ce fait, le projet envisagé d’un port à sec de 500 places avec de nombreux emplois induits aux Prés Salés Ouest par les sociétés Holding Perez et Offshore Services, pourrait ne pas voir le jour.

Constat: Le port de La Teste de Buch Centre n’a pas été dragué depuis de longues années. L’accumulation des sédiments contraints les activités professionnelles, de plaisances et de loisirs à réduire les horaires d’accessibilité, c’est donc l’intérêt de tous les utilisateurs d’avoir rapidement un port dragué et propre.

Conclusion : Il est bon quelquefois de rétablir certaines vérités colportées par les habituels détracteurs.
L’A.D.P.S.O. souhaite qu’un consensus rapide soit trouvé pour qu’enfin La Teste de Buch ne soit pas encore une fois le dernier de la classe en matière de traitement des vases portuaires.
                                                                                                                           
                                                                                                                Claude Badet. le 25 / 12 /2019

 

Flash info: Lège Cap-Ferret

Par Le 07/12/2019

Les usagers du Bassin d’Arcachon sont informés que des travaux de dragage sur le banc de la Vigne auront lieu :

du 04 décembre 2019 au 31 janvier 2020

Le sédiment prélevé sera déposé sur la plage de la Vigne par l’intermédiaire d’une conduite de refoulement. Ces travaux nécesitent l’intervention de la drague staüonnaire « Dragon » ainsi que d » remorqueur « SIBA ll» et d’un dispositif important d’installations maritimes.

Les caractéristiques de la drague sont :

> *lacement par papillonnage : mouillage bâbord et tribord
> largeur du travail : 25 mètres
> largeur (ponton) : 6 mètres
> longueur hors tout : 25 mètres

L’installation sera balisée par des croix de St André situées de pan et d’autre de la drague : au nord et au sud. Celles-ci seront déplacées au fur et à mesure de l’avancement du chantier.La canalisation de refoulement sera signalée par des bouées rouges ou blanche espacées d’environ 30m.

Il est important de respecter la signalisation visuelle affichée par la drague, laquelle indique le sens de passage.

Les usagers sont invités :

– à naviguer prudemment à proximité du chantier – à contourner la canalisation de refoulement.

Dans Nautisme

Avis aux plaisanciers

Par Le 19/11/2019

Avis aux plaisanciers pour la navigation sur le Bassin.

Bassin:

AVURNAV n°5035 : LA BALISE NUMERO 3 DU CHENAL DU TEYCHAN EST SIGNALEE DISPARUE. PSN: 44-39.975N, 001-08.503W

Chenal d'acces:

AVURNAV n°5047: ANNULE ET REMPLACE AVURNAV LOCAL BREST 5046 CANTABRICO - BASSIN D'ARCACHON LES NAVIGATEURS SONT INFORMES QUE LA BOUEE D'ATTERRISSAGE DES PASSES DU BASSIN D'ARCACHON EST DERADEE DANS LE SUD DE SA POSITION INITIALE (44-32.90N, 001-18.00W)


AVURNAV n°5092: LA BOUEE DE CHENAL 2N EST SIGNALEE DERADEE DANS LE SUD DE SA POSITION INITIALE. PSN INITIALE: 44-33.210N, 001-17.639W LA PLUS GRANDE PRUDENCE EST RECOMMANDEE DANS LA ZONE.

 

Message de l'ADPSO

Par Le 22/10/2019

Petit rappel concernant les nuisances testerines…… ……

Une partie des gujanais sont hostiles au dépôt des boues testerines dans le bassin de décantation de La Mole.
La raison est simple : « Notre commune n’a pas a devenir le réceptacle des sédiments des ports autres que ceux de Gujan Mestras » Voila les propos tenus lors du dernier conseil municipal de Gujan Mestras suite à l’arrêté préfectoral autorisant le traitement des boues de dragage du port de La Teste de Buch sur le site de La Mole.
D’autres nuisances sont invoquées pour ce refus comme, un enjeu environnemental, un empoisonnement, une guerre écologique, la biodiversité effondrée, des dommages colossaux etc ……..

Il est toutefois nécessaire de faire un petit rappel à ceux qui auraient la mémoire courte, c’est que La Teste de Buch est depuis de nombreuses années, non pas un réceptacle mais plus sûrement le dépotoir du Bassin Sud.
- L’usine de traitement des eaux usées de la route de Cazaux (bonjour les odeurs)
- Le wharf  près de la Dune du Pilat (bonjour les rejets)
- Le centre de transfert d’ordures ménagères et la déchèterie de la zone industrielle (bonjour la rotations des bennes)
- Le bassin de retenu des eaux usées à Lagrua en bordure de la voie directe.

Ne pas oublier également que l’usine d’incinération a fonctionnée pour les habitants du Sud Bassin pendant des décennies (au revoir les fumées) et on ne peut pas passer à côté des futurs bouchons testerins quand on sait qu’il  n’y aura pas d’échangeur à La Teste de Buch alors que sa ville voisine en aura deux.

Alors un peu de tolérance pour les vases testerines, la pollution (ce qui reste à démontrer)  il faut savoir la partagée, alors terminée les querelles de clocher, place aux bonnes relations intercommunales entre « Barbots » et « Hippocampes ».
                                     Claude Badet 21 octobre 2019
 

Le guide 2019 de la Plaisance est arrivé !

Par Le 05/08/2019

Bassin d'Arcachon et estuaire de la Gironde

Le nouveau Guide 2019 de la Plaisance et des loisirs nautiques vient de paraitre: Guide de la gironde 2019guide-de-la-gironde-2019.pdf (9.69 Mo)

44 pages à lire et à emporter avec vous avant de prendre la mer car l'empilement des règles pour la navigation ou pour la pratique d'une activité nautique sur le Bassin : pêche, kayak, wake... transforme toute activité en un parcours d'obstacles !

Précision concernant le mouillage dans la réserve nationale du Banc d'Arguin:  il est possible de mouiller ou de stationner dans toute la zone delimitée par le  dernier arrêté et ce jusqu'au point le plus haut atteint par la mer le jour considéré (pour faire plus simple, seul le stationnement sur le sable mouillé est autorisé !).

Ci joint la réponse des autorités à notre recours gracieux sur le dernier arrêté: Reponse recours gracieuxreponse-recours-gracieux.pdf (90.27 Ko)

Bonne navigation

Arguin: Manifestation à Arcachon

Par Le 01/07/2019

Message du président de CAUB'ARC suite à la manifestation à Arcachon le 29/06 et à l'entretien avec les autorités:

Tout d’abord je vous renouvelle nos remerciements pour avoir accepté de nous recevoir à l’issue de la manifestation qui a rassemblé aux environs de 400 personnes réellement.

De notre point de vue, j’ai bien pris note de l’essentiel de notre entrevue.

  • Tout d’abord, nous regrettons évidemment d’en arriver encore une fois à cette situation de conflit, faute de préservation minimale de nos usages traditionnels à Arguin. Ne parlons pas, pour la gent humaine, de leur conservation. Nous déplorons que nos pouvoirs publics ne portent pas davantage considération à nos demandes, pourtant toujours maintenues paisibles.
  • Concernant le Toulinguet marqué de la double peine de la suppression de mouillage et du classement en ZPI : l’application du règlement sera stricte. En fonction de l’évolution morphologique du banc, il sera -peut-être- possible d’adapter la ZPI à une zone de mouillage sécure. Nous demandons malgré tout que dès cette année une autorisation d’accès y soit accordée à titre de refuge et d’étape, principalement à marée basse, pour les pêcheurs de loisirs et les plaisanciers. Dans le premier cas, il s’agit d’éviter des navettes supplémentaires – donc de gaspillage et de pollution, dans l’autre cas d’éviter des accidents.  Nous sommes certains que nos pouvoirs publics se préoccupent tout autant de la prévention des risques.
  • Concernant toutes les ZPI : nous vous avons demandé de réserver des bandes littorales d’au moins 50 m à partir des hautes eaux pour permettre aux piétons et aux baigneurs de se poser ou de circuler sans risque.

Et ce, sur les segments suivants :

  • Les 2 côtés Nord-est autour du point de débarquement
  • Les 400 m environ du littoral situés à partir de la pointe sud de l’ilot nord ostréicole. La conche où se trouvent les corps-morts de la SEPANSO. Et ce, pour ce cas, au moins à marée basse.
  • Les deux côtés du point de débarquement central ayant été supprimés
  • Les trois côtés nord-ouest, nord-est et sud-est de la ZPI sud

Car en fait, il ne faut pas exagérer l’utilisation de ZPI boutant les visiteurs ‘’hors les murs’’ au point que ces demandes légitimes de conciliation ne soient pas retenues.

  • Concernant la zone de mouillage de la côte est d’Arguin :

Nous avons bien constaté ensemble que 73 % exactement du linéaire de mouillage n’était pas accessible au débarquement de passagers (pour cause de zones ostréicoles ou de ZPI). Autant dire que les pouvoirs publics n’ont pas eu le sens des réalités dans leur choix réglementaire et que cette situation en est devenue perverse à l’encontre des usagers.

  • Ainsi, nous demandons, qu’en complément de la libéralisation de l’accès littoral de la conche SEPANSO, toute la partie sud de ce littoral soit, dès cette année, autorisée au stationnement. Il n’est pas impossible de le faire sous couvert des règles de responsabilité du chef de bord. Tout autant que les pouvoirs publics n’interdisent pas la circulation des bateaux au-dessus du Banc du Bernet et la passe Nord quand, pourtant, la mer (de la RNN) est démontée.  

Concernant l’article 3 de l’arrêté mouillage :

Article3

  • L’objet est bien le ‘’stationnement’’ qui correspond à un bateau majoritairement posé sur l’estran ou accosté. A différencier du ‘’mouillage’’ qui correspond à un bateau en flottaison permanente, à l’ancre ou amarré à un corps-mort.
  • Le territoire visé par cette autorisation concerne toute la RNN à l’exception des ZPI
  • La période visée est diurne.
  • L’autorisation accordée de stationnement vise uniquement les manœuvres d’accostage pour débarquer ou embarquer des passagers. EXACTEMENT comme ce qui est autorisé pour les entreprises de bateliers.  
  • Cette autorisation est limitée par l’expression précise : ‘’ de courte durée’’. Ce qui signifie pour le rédacteur ‘’le temps d’effectuer l’embarquement ou le débarquement ‘’ car la manœuvre est liée à ces actions.  
  • De ce fait, tous les bateaux qui vont stationner pendant leur pique-nique cet été seront en infraction et la SEPANSO va devoir les verbaliser sans pédagogie.

Cette situation va générer de graves problèmes.

Ainsi, nous confirmons notre demande expresse de suppression de cet article discriminatoire, déjà formulée pourtant depuis le 8 août 2018 par recours gracieux et ayant fait l’objet d’une réponse du Préfet Maritime du 18 septembre 2018 qui n’était pourtant pas satisfaisante car maintenant sa position. Il exprimait seulement en effet, l’autorisation accordée de ce type de stationnement furtif  ‘’en dehors’’ des zones de mouillage...  

En conclusion, nous nous apercevons que nous avons dû subir de plus en plus de contraintes réglementaires jusqu’à ce jour alors que nous nous sommes comportés exemplairement depuis plusieurs années. Nous avons respecté les biens  et l’ordre publics. Nous avons participé à des réunions de concertation et fait des propositions. Nous représentons aujourd’hui 32 associations.

Nous n’avons obtenu que de la considération bienséante et de la déconsidération publique.

Nous formulons alors le vœu d’être entendus par nos pouvoirs publics et nos élus par la rectification des points proposés ci-dessus.

Vous en remerciant vivement en toute confiance

Joël Confoulan

Président de CAUB'ARC

Pollution à Arguin

Par Le 21/06/2019

Polémique sur la pollution organique mesurée au banc d'Arguin :

L'article dans Sud-Ouest

Arguin zpipi dessin

SNSM: aide aux familles des victimes

Par Le 14/06/2019

La SNSM lance un appel de fonds à la générosité du public pour soutenir les familles des victimes.   

AIDE AUX FAMILLES DES SAUVETEURS BÉNÉVOLES, DÉCÉDÉS AUX SABLES D'OLONNE

Vendredi 7 juin 2019, trois Sauveteurs en Mer bénévoles de la station SNSM des Sables d’Olonne sont décédés lors d’une intervention, en pleine tempête pour secourir un bateau de pêche qui avait déclenché sa balise de détresse.  Les membres d’équipage disparus sont Yann Chagnolleau (54 ans), patron d’équipage, Alain Guibert (51 ans), patron suppléant et Dimitri Moulic (37 ans), canotier.

L'argent collecté sur cette cagnotte sera intégralement reversé aux familles, pour les soutenir dans cette épreuve, les aider à se reconstruire et à élever leurs enfants. Il ne s'agit pas d'un don et vous ne recevrez pas de reçu fiscal.

AIDE AUX FAMILLES DES SAUVETEURS BÉNÉVOLES, DÉCÉDÉS AUX SABLES D'OLONNE

Cliquez sur :  https://don.snsm.org/familles-sables-dolonne

Logo snsm

Infractions: Le point sur le montant des amendes

Par Le 07/06/2019

Montant des amendes pour infractions conduite bateaux à moteur en mer : permis, administratif, sécurité, sauvetage, pêche, épave

 

Attention le permis de conduire les navires à moteur peut être retiré temporairement ou définitivement en fonction de l'infraction.

 

Les différentes infractions et montant des amendes :

Permis

Conduite sans permis d’un navire nécessitant un permis de conduire : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Non-présentation immédiate du permis en cas de contrôle : 38 € d’amende.

Infractions administratives

Défaut de marque extérieures d’identité (ou non conformes) : jusqu'à 3.750 € d’amende.

Défaut de documents obligatoires relatifs aux routes et signaux : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Défaut de carte de circulation : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Carte de circulation non à jour : 38 € d’amende.

Sécurité

Non-respect de la limitation de vitesse dans la bande des 300 mètres : jusqu'à 3.750 € et/ou 6 mois de prison.

Défaut de dispositif de sécurité coupant l’allumage en cas d’éjection du pilote (coupe circuit) : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Défaut ou insuffisance de gilets, bouées, brassières de sauvetage : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Non-respect de la limitation de vitesse dans le port : jusqu'à 450 € d’amende.

Passagers en surnombre : jusqu'à 1.500 € et 1 an d’emprisonnement

Défaut de matériel d’armement : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Défaut des extincteurs : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Défaut de signaux de détresse : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Défaut d’allumage des feux la nuit ou de signaux en temps de brume : jusqu'à 3.750 € d’amende et/ou 3 ans de prison.

Route ou manoeuvre non conforme en cas de rencontre avec un navire : jusqu'à 3.750 € d’amende et/ou 3 ans de prison.

Sauvetage

Refus d’assistance après un abordage : jusqu'à 3.750 € d’amende et/ou 2 ans de prison.

Refus de se faire connaître après un abordage : jusqu'à 3.750 € d’amende et/ou 3 ans de prison.

Refus d’assistance à une personne en danger en mer : jusqu'à 3.750 € d’amende et/ou 2 ans de prison.

Délit de fuite après un accident : jusqu'à 30.000 € d’amende et/ou 2 ans de prison.

Pêche

Vente par un plaisancier des produits de sa pêche : jusqu'à 22.500 € d’amende.

Pêche sous-marine dans une zone interdite : jusqu'à 22.500 € d’amende.

Pêche sous-marine avec bouteilles d’air comprimé : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Pêche sous-marine par un mineur de moins de 16 ans : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Pêche sous-marine sans signaler sa présence avec une bouée : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Défaut de déclaration annuelle aux affaires maritimes ou de licence fédérale (pêche sous-marine) : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Pêche sous-marine avec utilisation d’un foyer lumineux : jusqu'à 1.500 € d’amende.

Pêche d’oursin hors de la période autorisée : jusqu'à 22.500 € d’amende

Épaves

Défaut de déclaration de la découverte d’une épave : jusqu'à 750 € d’amende.

Détournement d’une épave : jusqu'à 381.120 € d’amende et/ou 3 ans de prison.

Recel d’épave : jusqu'à 375.000 € d’amende et/ou 3 ans de prison.

Fête de la mer et des littoraux

Par Le 21/05/2019

Du 28 au 30 juin 2019,
fêtons la mer et les littoraux !

Pour la première fois, des fêtes de la mer et des littoraux sont lancées en France. A l'initiative de la députée de Gironde Sophie Panonacle.

Un appel aux événements est lancé par les organisateurs, vous trouverez toutes les infos sur le site dédié a ces festivités. https://fetedelameretdeslittoraux.fr/

Festmer 2

Avis aux Navigateurs du Bassin d'Arcachon

Par Le 25/03/2019

Avis de la Préfecture aux Navigateurs du Bassin d'Arcachon

Les usagers du bassin d'Arcachon sont informés de l'intervention du remorqueur SIBA II du:

Lundi 25 mars au vendredi 12 avril 2019 inclus


Dans un premier temps le SIBAII intreviendra du chenal d egujan au port d'Arcachon puis du port d'Arcachon vers le Moulleau.

Les extrémités des canalisations tractés seront matérialisées par une bouée cylindrique blanche.

Les usagers sont invités a naviguer prudumment à proximité.

Avis n°2019-8:Avis nav no 08 2019avis-nav-no-08-2019.pdf (24.64 Ko)

 

Salon Nautique d'Arcachon 2019

Par Le 17/03/2019

Les 12, 13 et 14 avril aura lieu la 6eme édition du Salon Nautique d'Arcachon, 150 exposants sont attendus et 450 bateaux seront exposés à terre ou à flot.

CAUB'ARC sera présent ainsi que certaines associations membres. Rendez-vous sous le chapiteau des associations.

Durant cet évènement quelques restrictions d'usage seront mises en place.

Logo port arcachonMessage de la direction du Port :

Nouveauté, une nocturne avec spectacle Féerie de l’eau vous sera présentée le samedi 13 Avril à 21h. 

Également, un ponton sera dédié pour le Salon de l’Occasion pour des navires de moins de 8m. Si vous êtes intéressé pour y exposer votre navire, vous pouvez contacter : jlucpermutter@arcachon-guide.fr (Places limitées). 

Enfin, le samedi 13 avril 2019 entre 15h et 18h, se déroulera la manifestation des joutes sétoises dans le chenal du Port entre le quai du Port de Pêche jusqu’au ponton K. A cet effet, nous vous demandons une vigilance toute particulière quant à votre navigation.

Aussi, en préparation de ce rendez-vous des professionnels et des plaisanciers du nautisme, nous vous informons que l’accès au Grand Port de Plaisance sera interdit à :

LA CIRCULATION DE TOUS VEHICULES :  24h/24 : Du Mercredi 10 Avril 2019 au Lundi 15 Avril 2019 inclus.

ACCES INTERDIT AUX PIETONS : De 19h00 à 10h00 : du Jeudi 11 Avril 2019 au Dimanche 14 Avril 2019 inclus.

ACCES INTERDIT AUX CYCLISTES :  24h/24 : Du Mercredi 10 Avril 2019 au Lundi 15 Avril 2019 inclus. 

De plus, les services du Port seront sollicités les jours précédents et suivants le Salon Nautique, c’est pourquoi nous vous informons de la fermeture aux usagers :

MANUTENTIONS du Mercredi 10 Avril 2019 au Lundi 15 Avril 2019 inclus.

CALE DE MISE A L’EAU DE LA CROIX DES PERIS EN MER Du Mercredi 10 Avril 2019 au Lundi 15 Avril 2019 inclus.

En espérant que vous aurez l’occasion de venir découvrir les animations et expositions de navires et comptant sur votre compréhension.

Pavillons étrangers: petit rappel

Par Le 07/03/2019

Depuis 2016 et la publication de la loi française pour l'économie bleue. Dans les eaux françaises, les avantages des pavillons étrangers sont remis en cause.

 

Article de loi dans le journal officiel :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2016/6/20/DEVX1600975L/jo/texte

Ceci indique clairement que les avantages du pavillon étranger (pas de permis obligatoire, pas de limite dans les distances nautiques, choix du matériel de sécurité sous votre entière responsabilité) ne s’appliquent plus aux résidents Français naviguant dans les eaux territoriales françaises.

Francisation: suppression de l'abattement pour vétusté

Par Le 07/03/2019

Droit de francisation : suppression de l'abattement pour vétusté, ça change quoi ?

Depuis le 1er janvier 2019, la loi de finances 2019 prévoit un gel de l'abattement pour vétusté appliqué au droit de francisation et de navigation (DAFN). Concrètement, qu'est-ce que ça change ?

Petit rappel:

Pour naviguer sous pavillon français, certains plaisanciers doivent s'acquitter d'une taxe de francisation, payée annuellement. Cette contribution s'applique aux navires de plaisance ou de sport destinés à être utilisés en mer d'une longueur de coque supérieure à 7 m ou d'une taille inférieure, mais avec une motorisation égale ou supérieure à 22 CV (chevaux fiscaux).

Jusqu'à présent, le montant de la taxe diminuait avec la vétusté, appliquée aussi bien sur la coque que sur le/les moteur(s) :

·     33 % pour les bateaux de 10 à 20 ans ;

·     55 % pour les bateaux de 20 à 25 ans ;

·     80 % pour les bateaux de plus de 25 ans.

Abattement supprimé pour les bateaux de moins de 11 ans

L'article 224 du Code des douanes (loi de finances 2019) issu de la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 supprime le dispositif d'abattement en fonction de la vétusté des bateaux, en date du 1er janvier 2019.

Concrètement, les navires francisés qui bénéficiaient déjà de l'abattement pour vétusté en 2018 continueront d'en bénéficier de la même manière après le 1e janvier 2019. Par exemple si votre bateau à 12 ans au 1e janvier 2019, il continuera de profiter de son abattement de 33 %. Mais quand il attendra les 20 ans d'existence, il ne passera pas le palier de 55 %.

Les autres bateaux n'en bénéficieront plus. Ainsi, tous les bateaux ayant moins de 11 ans au 1er janvier 2019 ne pourront plus bénéficier d'un abattement pour vétusté. Ils continueront donc de payer le DAFN à taux plein.

Rapport sur la pêche récréative

Par Le 28/02/2019

Synthèse sur l'activité pêche de loisir en France

En 2017, FranceAgriMer a lancé une étude ciblant la pêche maritime de loisir à la demande de la Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation,dans le cadre de l’application du règlement (UE) 2017/1004 du Parlement européen et du Conseil du 17 mai 2017 relatif à l’établissement d’un cadre de l’Union pour la collecte, la gestion et l’utilisation de données dans le secteur de la pêche et le soutien aux avis scientifiques sur la politique commune de la pêche et de la directive 2008/56/CE du Parlement Européen et du Conseil du 17 juin 2008 établissant un cadre d’action communautaire dans le domaine de la politique pour le milieu marin (directive-cadrestratégie pour le milieu marin). L’objectif de ce projet est d’améliorer les connaissances concernant les pratiques de la pêche récréative, les espèces capturées et l’importance générale de cette activité en métropole.

Le rapport: Syn mer peche de loisirs 2017syn-mer-peche-de-loisirs-2017.pdf (1.88 Mo)

Rappels véhicule et remorque

Par Le 05/02/2019

Voici quelques rappels concernant la législation sur votre véhicule et une remorque:

Boat remorqueQuelques définitions :

Poids à vide (PV) : C’est le poids du véhicule en ordre de marche. C’est-à-dire avec les éléments de série livrés par le constructeur.
 

Poids total en charge (PTC) : C’est le poids total que le véhicule est autorisé à transporter, il est indiquer sur la carte grise. Il correspond au poids total des passagers et des bagages. La remorque doit être équipée d’un système de freinage si son PTC est supérieur à 750kg ou supérieur à 50% du poids à vide du véhicule.

Poids Total Roulant Autorisé (PTRA) : C’est la somme des PTC du véhicule et de la remorque.

Charge Utile (CU) : C’est la charge maximale qu’il est autoriser à mettre dans le véhicule ( différence entre le PTC et PV).

 

Le besoin :

Le permis B : Il est suffisant dans de nombreux cas. Pour cela, il faut que le PTAC de la remorque soit inférieur à 750kg ou si il est inférieur au Pv de la voiture et que la somme des deux PTAC est inférieur à 3500kg.

 

La remorque : Jusqu’à 500kg de PTAC, aucun document n’est requis et la plaque d’immatriculation est celle du véhicule. Au-delà, la remorque devra avoir une carte grise et sa propre plaque d’immatriculation.

Le permis de conduire :
Pour toutes remorques dont le PTAC (F2) est inférieur ou égal à 750 kg un simple permis B est suffisant pour tracter avec n’importe quel véhicule léger qui a le droit de tracter.

Si le PTAC (F2) de votre remorque est supérieur à 750 kg:
Permis B suffisant si PTAC (F2) voiture + PTAC (F2) remorque inférieur ou égal à 3500 kg

Formation B96 obligatoire si PTAC (F2) voiture + PTAC (F2) remorque compris entre 3501 et 4250 kg.

Permis BE obligatoire si PTAC (F2) voiture + PTAC (F2) remorque compris entre 4251 et 7000 kg

L’immatriculation :
Toute remorque dont le PTAC (F2) est supérieur à  500 kg doit avoir sa propre immatriculation. Donc sa propre carte grise.
La plaque d’immatriculation peut être amovible pour les remorques dont le PTC est inférieur à 500 kg.

Système de freinage :
Toute remorque dont le PTAC (F2) est supérieur  à 750 kg doit être munie d’un système de freinage.
Cas spécifique, si le PTAC  (F2) de votre remorque non freinée est compris entre 501 et 750 kg, le poids à vide (G1) du véhicule tracteur doit être au moins égal au double du PTAC (F2) de la remorque.

Poids tractable de votre véhicule :
Pour connaître la masse tractable par votre véhicule :
Poids total roulant de votre véhicule (F3) – le PTAC (F2) de votre véhicule.

Vitesses autorisées lorsque l’on tracte :
Le code de la route stipule que la vitesse des véhicules dont le poids total autorisé en charge (F2) est supérieur à 3.5 tonnes ou des ensembles de véhicules dont le poids total roulant autorisé (F3) est supérieur à 3.5 tonnes, à l’exception des véhicules de transport en commun, est limité à:
1°- 90 km/h sur les autoroutes;
2°- 80 km/h sur les routes à caractère prioritaire et signalées comme telles. Toutefois, cette vitesse maximale est relevée à 90 km/h pour les véhicules dont le poids total est inférieur ou égal à 12 tonnes sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central;
3°- 80 km/h sur les autres routes. Toutefois, cette vitesse maximale est abaissée à 60 km/h pour les véhicules articulés ou avec remorque dont le poids total est supérieur à 12 tonnes.
4°- 50 km/h en agglomération. Toutefois, cette vitesse maximale est relevée à 80 km/h sur le boulevard périphérique de Paris.

I. – Toute remorque, dont le poids total autorisé en charge excède :
1° Soit 1,5 tonne pour les remorques agricoles ou de travaux publics ;
2° Soit 750 kilogrammes pour toute autre remorque ;
3° Soit la moitié du poids à vide du véhicule tracteur,
doit être équipée d’un dispositif de freinage permettant son arrêt automatique en cas de rupture de l’attelage pendant la marche.

Bonne route !

News: Pêche du Bar

Par Le 10/01/2019

Le conseil européen est parvenu mi-décembre 2018 à un accord sur les quotas 2019 pour la pêche du bar, qui concerne plusieurs millions de passionnés en France. Rappelons que la maille reste à 42 cm pour la pêche récréative.

Au-dessus du 48ème parallèle, un no-kill est instauré pour les pêcheurs récréatifs du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre. Il est autorisé de prélever un bar par jour et par pêcheur sur une période longue de sept mois, soit du 1er avril au 31 octobre. 

Au-dessous du 48ème parallèle, les pêcheurs peuvent prélever trois bars par jour et par pêcheur toute l'année. 

Bonne saison !

Carte peche bar

Passes du Bassin d'Arcachon

Par Le 03/01/2019

Informations pour le passage des Passes du Bassin d'Arcachon:

Par sécurité, avant de franchir les passes,  il est nécessaire de contacter  le sémaphore du Cap Ferret  sur  la VHF 16  ou par téléphone   au  05 56 60 60 03

Emplacement des bouées d'accostage: Coordonnees bouees bassin arcachoncoordonnees-bouees-bassin-arcachon.pdf (717.95 Ko)

Pêche au Filet

Par Le 26/10/2018

Avis aux pecheurs:

La demande d'autorisation pour la pose de filets fixe en Gironde pour 2019 doit être soit déposée personnellement, complétée et accompagnée des pièces requises soit retournée par courrier recommandé avec accusé réception entre le 1er octobre et le 31 octobre 2018 aux services de la DML/DDTM d’Arcachon.

Le formulaire pour la demande c'est ici: Ddtm33 demande pose de filet fixe 2020ddtm33-demande-pose-de-filet-fixe-2020.pdf (109.18 Ko)

Point Infos: Ramassage des coquillages

Par Le 17/10/2018

Suite à une demande précise que nous avions faite officiellement à la DIRM pour savoir si l’arrêté du 6 /04/18 (pêche professionnelle et de loisir) pouvait être interprété en faveur d’une ouverture au ramassage des coquillages fouisseurs du 1er septembre au 31 mars. Il nous a été répondu que non en considération de la raréfaction de cette faune.

Le principe d’une RNN est une interdiction totale de pêche de toute espèce de la faune y vivant.

Les seules possibilités d’autorisation sont accordées par arrêté d’exception.

En ce qui concerne les coquillages fouisseurs (dont coques et palourdes), il apparaissait une possibilité de ramassage pendant 7 mois (en dehors de la saison estivale…) en respectant bien sûr les règlements de calibrage et de quotas en vigueur .

Après constat contradictoire sur place, l’administration maritime a maintenu l’interdiction totale toute l’année de pêche à pied de loisir dans la RNN.

Autant dire que cette mesure, certes justifiée par une disparition quasi-totale de ces coquillages,   va générer une désaffection des usagers et aura un impact non négligeable sur l’économie locale.

Pêche du bar au nord du 48° parallèle

Par Le 05/09/2018

Communiqué de la FNPP

Bonjour 
une belle avancée obtenue :
Mesures 2018 sur le bar : nos actions sur le point de porter leurs fruits… 

Suite à nos nombreuses actions, il semblerait que la commission se soit enfin décidée à lever l’interdiction de pêcher du bar au nord du 48ième parallèle et d’autoriser les pêcheurs concernés à prélever 1 bar par jour jusqu’à fin 2018. Il faut bien sûr attendre que cette proposition soit validée par le Conseil des Ministres qui devrait avoir lieu en septembre et la parution au J.O. 
Le levée serait effective du 01 octobre au 31 décembre 2018. 
Je tiens, au nom de la FNPP, à remercier tous les Elus qui nous ont soutenus dans ce combat. Nous poursuivons nos efforts pour défendre les pêcheurs plaisanciers dans leur juste droit en espérant qu’en 2019 une situation juste et pérenne, basée sur les quotas mensuels, puisse voir le jour…

Cliquez sur le lien ci-après pour prendre connaissance de l’amendement proposé par la commission.
http://fnppsf.fr/derniere-minute/presse/Mesure-bar-2018-amendement-commission-2018-613-F1-FR.pdf
Communiqué FNPP / J. Kiffer

Sauvetage ou assistance ?

Par Le 28/08/2018

Le sauvetage et l’assistance, en mer, sont deux opérations bien distinctes. Ces deux opérations de secours n’auront pas les mêmes conséquences concernant l’indemnisation des intervenants.

 

La question des secours en mer, de leur coût et de leur financement revient souvent. J’ai même apprit, avec un président local de SNSM, que certains plaisanciers, faisant appel à elle, ne payaient pas le SNSM. C’est un sujet important, surtout dans un environnement dangereux, qui accueille des pratiquants de tout horizon. En fait il faut différencier de types d’intervention. En effet, la réglementation va distinguer le sauvetage de l’assistance. Voyons ce qu’induisent ces deux notions, en terme d’indemnisation.

L’organisation des secours

Dans tous les cas, la gestion d’un secours est organisé par un sel service. En effet, quelle que soit la nature des difficultés d’un navire en mer, le centre régional opérationnel de surveillance et desauvetage maritime, le CROSS, est l’interlocuteur unique. Celui ci reçoit les alertes des plaisanciers, et professionnels, en assurant une veille permanente. Cette veille se fait via les fréquences du système mondial de détresse et de sécurité en mer.

Le CROSS est joignable, en priorité, par VHF, sur le canal 16. Mais il peut aussi est contacté par téléphone, au 196. A partir de ce moment là, le CROSS est le seul à diriger les opérations de sauvetage.

Rappelons que “Selon les dispositions du droit maritime international, tout capitaine a obligation, autant qu’il peut le faire sans danger sérieux pour son navire, son équipage et ses passagers, de porter secours à toute personne en danger de se perdre en mer. Tout manquement à cette obligation est réprimé par la loi.”

Le sauvetage en mer

Le sauvetage en mer est une opération dont le but est de récupérer des personnes en détresse. Cette opération consiste à leur donner les soins initiaux, médicaux ou autres, et à les mettre en lieu sûr. Le sauvetage de toute personne en danger est obligatoire et gratuit.

Pour ce type d’opération, aucune rémunération ne peut être demandée. Ceci est valable en France comme dans les eaux internationales.

L’assistance en mer

L’assistance est différente du sauvetage dans le fait qu’on ne parle plus, ici, de récupérer des personnes en détresse, mais de récupérer un bien, un bateau. Contrairement au sauvetage, l’assistance d’un navire n’est pas obligatoire.

Cet aspect facultative entraîne donc la possibilité de rémunérer l’assistant. Et ce, que le navire de sauvetage soit public ou privé.

Le remorquage d’un bateau

Ce qui dit la réglementation: “Le remorquage d’un bateau est l’action par laquelle, le capitaine d’un navire remorqueur accepte, à la demande du navire remorqué, d’assurer la direction et le contrôle d’un navire qui est privé de capacité de manoeuvre autonome.” En fait, c’est une des activités premières de la SNSM.

Dans ce cas, le remorquage peut être rémunéré. Ce sera le cas avec la SNSM, qui vous enverra une facture. Certains contrats d’assurances proposent l’assistance et couvriront ces frais.

L’assistance d’un bateau

Contrairement au remorquage, l’assistance consiste à porter secours à un bateau qui est en danger de se perdre. Là aussi, l’opération de secours ouvre droit à une rémunération. celle ci tiendra compte des circonstances, des efforts et des moyens engagés. Mais aussi de la valeur des biens et des résultats obtenus. La  rémunération sera supérieure à celle d’un simple contrat de remorquage.

Informations de la SNSM

Tarification de l'assistance par la SNSM: Assistance maritime snsmassistance-maritime-snsm.pdf (378.17 Ko)

Ré-ouverture de la station de carburant à Fontainevielle

Par Le 15/08/2018

ALERTE INFO du SMPBA: La station d’avitaillement de Fontainevielle est ouverte.

Le Syndicat Mixte des ports du Bassin d’Arcachon met tout en œuvre pour offrir aux usagers des ports une prestation de qualité et des services adaptés. 

A ce titre, après des mois d’attente, la station d’avitaillement de Fontainevielle vient de reprendre du service. 

Ouverte 7/7 et 24/24h, la station délivre du Gasoil et du SP95.

En effet, après avoir résolu les difficultés administratives liées aux transferts des marchés publics existant, nous avons procédé  aux opérations de maintenances et de révisions réglementaires de la station. 

Nous vous remercions de la patience dont vous avez tous fait preuve.

Co-Navigation: Les conseils à suivre

Par Le 11/08/2018

Conseils aux propriétaires de navire de plaisance

La co-navigation s'inscrit dans des valeurs de convivialités, de solidarité et de partage spécifiques à la plaisance.

Pour que l'activité ne soit pas une prestation déguisée punissable:

  • Elle doit être occasionnelle, ce n'est pas un commerce.
  • La somme demandée ne doit pas dépasser les coûts générés par la sortie divisés par le nombre de personnes à bord (y compris vous même).

La plaquette des autorités à lire avant de se lancer: Flyer co navigationflyer-co-navigation.pdf (1.6 Mo)

Bonne co-navigation bien informés !

PNM du Bassin d'Arcachon

Par Le 21/07/2018

Conseil de gestion du Parc naturel marin du Bassin d'Arcachon

Les perspectives du premier semestre 2018

18/04/2018 Vie de l'établissement - Façade Atlantique

Le mercredi 21 mars le conseil de gestion du Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon s’est réuni à Andernos-les-Bains. A cette occasion, le conseil de gestion s’est prononcé sur le projet d'AOT des installations de chasse du Bassin d’Arcachon et sur les projets d'arrêtés préfectoraux relatifs à la mise en œuvre du décret du 10 mai 2017 concernant la Réserve naturelle nationale du Banc d’Arguin.

Les projets d'arrêtés préfectoraux

conseil de gestion - installation chasse - 660 x 488

Après délibération, le conseil de gestion a donné un avis favorable à l’unanimité moins une abstention au projet d’arrêté relatif aux AOT pour les installations de chasse, assorti d’une réserve et de ecommandations relatives à l’organisation à mettre en place.

conseil de gestion - banc d'arguin - 660 x 488

Le conseil de gestion s’est également prononcé sur les 5 projets d’arrêtés relatifs à la Réserve naturelle nationale du Banc d’Arguin et a émis un avis favorable avec 21 réserves et recommandations.

Validation du rapport d'activités 2017 et du plan d'actions 2018

L'année 2017 a marqué un tournant de la mise en place du Parc naturel marin avec la finalisation de l'élaboration du plan de gestion et son approbation finale en septembre 2017. Le rapport d'activités 2017 a été validé à l'unanimité par le conseil de gestion.

Le premier plan d'actions pour 2018 vise à ouvrir l'action du Parc naturel marin sur les différentes thématiques du plan de gestion et s'attache notamment à la mise en oeuvre de partenariats qui pourront être développés dans les prochaines années.

L'ordre du jour étant très chargé, le programme d'actions 2018 a fait l'objet d'un vote de confiance à l'unanimité en attendant une présentation plus détaillée à l'occasion de la prochaine séance du conseil de gestion.

http://www.aires-marines.fr/L-Agence/Organisation/Parcs-naturels-marins/Parc-naturel-marin-du-Bassin-d-Arcachon/Actualites/Conseil-de-gestion

Arcachon: Le parking remorque devient payant

Par Le 01/07/2018

Depuis 2013 le parking  dédié aux voitures avec remorque était gratuit sur le quai Goslar devant la cale principale du port d'Arcachon.

Aujourd'hui le conflit entre usagers payants du port (ceux qui y ont leur bateau) et les autres usagers (avec ou sans remorque) s'est aggravé (occupation des places de parking réservées aux personnes disposant d'une place au port). Donc la direction du port a souhaité mettre en place un système de parking payant pour les remorques (la cale reste gratuite) :

De 6h à 15h du 15 juin au 15 septembre plus le 1er et 2eme WE de juin et 4eme et 5eme WE de septembre, le  parking remorque devient payant, 20€ par jour.  Après 15h, le parking redevient gratuit, mais vers 22h les surveillants du port remettent les barrières du parking remorque.
En pratique, il y a deux placiers, un de 06h à 13h et un deuxième de 07h à 15h qui encaissent le paiement du parking et ouvrent les barrières nécessaires pour se garer.

Ce système de barrière individuelle (voir photos) que l'on doit abaisser ou relever nous semble bien compliqué et peu pratique pour un parking remorque déjà enclavé entre 2 rangées de parking voitures. Mais la direction du port nous indique que c'est la seule solution qu'elle a trouvé au regard des contraintes portuaires (le quai est sur la commune de La-Teste-de-Buch et la municipalité ne voulait pas mettre en place un parking payant par borne...).

Port3 Port1 Port2

Conclusion: Nous regrettons ce choix et le manque de service sur la cale (pas de ponton d'attente, ni de point d'eau...).
Nos amis plaisanciers sur remorque devront s’acquitter de cette nouvelle dépense pour naviguer sur le Bassin depuis Arcachon.


Pour rappel: La municipalité du Cap Ferret a également mis le stationnement payant pour les voitures avec remorque sur toute la commune depuis quelques années, le lien pour plus d'information

Avis pour la Navigation

Par Le 28/06/2018

AVINAV GIRONDE

Numéro  190/18
Date / Lieux 
Indéterminé - Indéterminé
accès au bassin d’Arcachon
26 juin 2018 REMPLACE AVURNAV LOCAL BREST 3150 Du 06 juin 2018 
Texte

 

AVINAV GIRONDE

Numéro  189/18
Date / Lieux 
Indéterminé - Indéterminé
accès au bassin d’Arcachon
26 juin 2018 REMPLACE AVURNAV LOCAL BREST 3149 Du 06 juin 2018 
Texte 

En raison des  déplacements des bancs de sable, la bouée 1N est déplacée.

PSN (WGS84) : 44-34.222N, 001-17.709W

En raison des déplacements des bancs de sable, la bouée 3N est déplacée.

PSN (WGS84) : 44-33.854N, 001-16.589W

 

 

AVINAV GIRONDE

Numéro  191/18
Date / Lieux 
Indéterminé - Indéterminé
bassin d’Arcachon – passe d’accès
26 juin 2018 REMPLACE AVURNAV LOCAL BREST 3154 Du 07 juin 2018 
Texte 

La bouée d’atterrissage Arcachon (LF-LA 60590) a été  déplacée à la position : 44-34.553N, 001-18.782W.

 

Publication des Arrêtés pour la RNN du banc d'Arguin

Par Le 13/06/2018

La Réserve Naturelle du banc d'Arguin a été soumise à de fortes restrictions suite au décret du 11 mai 2017.

Apres un long travail de concertation avec les autorités  pour assouplir l'accès à tous les usagers du banc d'Arguin (nombreuses réunions de travail pour nos représentants) et plusieurs propositions concernant le mouillage, le stationnement et la peche, les arrêtés d'application viennent d'être rendus public.

  • Concernant le mouillage et le stationnement dans la RNN, voici l'arrêté: Arre te premar mouillage arguin juin2018arre-te-premar-mouillage-arguin-juin2018.pdf (379.64 Ko) Une grande zone de mouillage est autorisée côté de la passe sud du banc d'Arguin ainsi qu'une zone de mouillage devant le banc du Tourlinguet (passe nord).
  • Concernant la pêche dans la RNN, l'arrêté: Ap arguin peche 060418ap-arguin-peche-060418.pdf (2.61 Mo). La pêche est autorisée dans toute la RNN sauf la pêche depuis le banc d'Arguin (surfcasting) et le ramasage des bivalves (coques) d'avril a aout, ce qui a fait l'objet d'un recours gracieux en préfecture par notre Association.

 La lettre du recours gracieux Lettre caubarc pref maritime recourslettre-caubarc-pref-maritime-recours.pdf (250.39 Ko)

Malheureusement la pratique du Kite-surf reste interdite dans toute la RNN.

Info Bassin: article de presse sur le sujet

La carte des zones de mouillage dans la RNN:

Plan arre te premar mouillage arguin juin2018 4

CAUB'ARC organise une conférence-débat sur les antifoulings

Par Le 11/06/2018

Comme nous l’avions évoqué, notre Confédération développera tout au long de l’année des conférences sur différents thèmes d’actualité, techniques, d’écologie, de sécurité ou du patrimoine.

 

A l’initiative de Mireille Denechaud, notre présidente d’honneur, une conférence-débat sur les antifoulings sera organisée avec Monsieur PRENVIELLE des laboratoires SOROMAP de La Rochelle le jeudi 28 juin à 14h 30 en partenariat avec le SIBA, dans leur centre de Biganos avant le pont de l’Eyre. 

L'Eau'ditorium SIBA ,  2 avenue de la cote d'Argent Biganos

Interviendront sous réserve de leur disponibilité, un délégué du SIBA  et Monsieur Laurent DESCOS trésorier de l’UPNBA spécialisé sur le sujet.

Assises du Nautisme et de la Plaisance à la Rochelle

Par Le 01/06/2018

 Premières Assises du Nautisme et de la Plaisance à La Rochelle les 29 et 30 mai 2018

Interview de Jean Kiffer sur FR3 Aquitaine

Le programme et toutes les vidéos du déroulé de ces assises

La vidéo de l'intervention du président de CAUB'ARC (à 1h02)

L'article dans le Sud-Ouest


Le communiqué de la FNPP, membre de la CNP.

Les premières Assises du Nautisme et de la Plaisance organisées par le groupe Ouest-France en Partenariat avec la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) se sont tenues à l’Espace Encan à La Rochelle les 29 et 30 mai 2018.

Avec plus de 400 inscrits, cette première édition a connu un grand succès et s’est déroulée dans une ambiance studieuse et conviviale.

Jean Kiffer, président de la FNPP, et Paul Vinay, Secrétaire Général, figuraient parmi les intervenants au titre de la CNP et de la FNPP. Ils ont notamment animé et participé à deux tables rondes sur les thèmes suivants :

-         Comment concilier la pratique des activités nautiques et la protection de l’environnement ?

-         Planification maritime et développement durable : quelle place pour la plaisance ?

De nombreux autres thèmes ont été abordés lors de ces Assises :

-         Le port de plaisance acteur majeur du développement touristique

-         Comment conquérir un nouveau public ?

-         Comment promouvoir la plaisance et le nautisme ?

-         Quels produits et services pour demain ?

-         Le bateau connecté pour quoi faire ?

-         Le bateau volant pour quel public

 

Pour conclure, ces Assises auront permis de souligner et de mieux conforter le formidable poids économique des activités liées à la Plaisance et au Nautisme. Les perspectives de développement et les changements de comportement inéluctables devront être accompagnés. Ils seront évidemment au cœur des prochaines éditions de ces Assises. A bientôt donc…

 

AVIS aux Navigateurs Du Bassin d'Arcachon

Par Le 11/05/2018

Avis du 11 mai de la Prefecture pour la navigation sur le Bassin d'Arcachon

 

Avis nav no11 2018avis-nav-no11-2018.pdf (91.88 Ko)

5ème Edition du Salon Nautique d'Arcachon

Par Le 03/03/2018

Alain Vivien, responsable de l’organisation de l’édition 2018 du Salon Nautique d’Arcachon, présente ce rendez-vous incontournable du printemps. Cette 5ème édition aura lieu du 13 au 16 avril et sera l’occasion pour le public de découvrir, sur 33 000 m2, des voiliers, des engins de glisse, des bateaux à moteur ainsi que le savoir-faire des chantiers navals du Bassin.

Cette nouvelle édition reflètera tout le dynamisme des acteurs du nautisme avec un programme riche en animations.

CAUB'ARC sera présent sur le stand réservé aux associations

Plus d’infos sur le site du salon : www.arcachon-salon-nautique.com

Message de l'Association Elles du Bassin

Par Le 27/02/2018

Nous vous convions à la journée d’inauguration du lancement de l’association des Elles du bassin, club de canoë kayak,  pour notre activité Dragon Ladies, le samedi 17 Mars, cabane 70, au port ostréicole à ANDERNOS. 

35 dragon ladies ayant été ou étant atteintes d’un cancer du sein, et ladies solidaires, n’ayant pas subi la maladie, sont déjà inscrites sur cette activité sports et santé de pagaie à bord d’un bateau de tradition ancestrale  chinoise 

Si vous souhaitez de plus amples informations sur votre participation à cette nouvelle activité, je reste à votre disposition. 

Sentez vous libre de nous rejoindre en fonction de vos contraintes, de vos envies et de votre investissement potentiel à nos côtés, 

 

Voici donc sous formes de flyers diffusables et affichables par vos soins : 

  • L'affiche ouverture, programme du 17 Mars 2018  ou ceux qui le souhaitent nous rejoindrons, en soutien à notre activité. 
  • Le flyer de présentation de notre activité
  • Le programme 2018 qui va nous mener de l’île aux oiseaux à un magnifique voyage à l’île de sein.

 

Les dragon ladies et solidaires ont repris une activité physique d’entraînement en salle de sports  3 semaines avant les premiers coups de pagaie du 17 Mars. 

Je reste à votre disposition pour tout renseignement que vous jugeriez utile, 

N’hesitez pas à diffuser largement ces flyers afin d’atteindre les patients  qui souhaiteraient en bénéficier

Et si vous souhaitez être partenaire de notre aventure, n’hésitez pas à nous rejoindre. 

Nos partenaires actuels : 

- La fédération française de Canoë Kayak (FFCK)

- L’institut Bergonié

- Le Centre Medico Chirurgical Wallerstein 

- La Cabane 70 et l'association David Allègre du port ostréicole 

- So Pep’s Centre de sport et de remise en forme 

- Ozenspa

- Penn Ar Bed , compagnie Maritime,pour notre voyage en Bretagne, à l'ile de Sein

- Les habitants de l’île de Sein, mairie, médecin, club nautique,  et SNSM

- Armor  Lux pour la fabrication de nos tee shirts .

- Les vieux gréements dont le corbeau des mers qui a rejoint l’Angleterre en juin 1940 à l’appel du général de Gaule, Trésor National et Monument historique, qui sera à nos côtés dans un bel esprit de fraternité et de solidarité,, 

N’hésitez pas à nous contacter! 

Merci de venir nous soutenir

Nicole Andrieux 

Interdiction de pêcher le bar: la fronde s'organise

Par Le 24/01/2018

Nous relayons le messages des pêcheurs qui veulent se battre contre cette mesure de l'Europe, voulant interdire la pêche de loisir du Bar au dessus du 48eme parallèle.

L'interdiction de pêcher le bar au-dessus du 48e parallèle leur est restée en travers de la gorge. Vendredi, au port de Penzé, un groupe de cinq pêcheurs a décidé de monter au créneau. Ils invitent les mécontents à les rejoindre pour organiser la défense d'une pêche loisir qui, selon eux, a le dos bien large.
C'est peu de dire que Philippe Bras, Jacques Le Lez, Alain Guillou, Philippe Cadiou et François Bossard sont remontés. Si ce quintet d'amoureux de la pêche s'est réuni, vendredi soir, au port de Penzé, c'est pour faire passer un message clair, net et précis : « Ça suffit. Il faut arrêter de nous prendre pour des c... On n'est pas obligés de tout accepter. On va se défendre ». Dans leur collimateur, « ces technocrates » qui ont décidé d'interdire aux plaisanciers et pêcheurs de bord de mer ou de rivière, de pêcher le bar au-dessus du 48e parallèle. C'est-à-dire au nord du raz de Sein.
« Comme le nuage de Tchernobyl »
« Pourquoi le 48e ? On ne sait pas. Car des bars marqués par Ifremer du côté de Perros ont été pêchés dans le golfe de Gascogne. Cette histoire, c'est un peu comme celle du nuage de Tchernobyl : on veut nous faire croire que le bar s'arrête à la frontière du 48e parallèle. C'est n'importe quoi », s'énerve Philippe Bras, élu à Plouvorn. Toujours est-il que si l'an dernier, ils étaient autorisés à pêcher un poisson par jour, hors période de reproduction de l'espèce, les pêcheurs doivent désormais pratiquer le « no kill » et remettre à l'eau le moindre bar hameçonné, sous peine de très grosses amendes.
La grande distribution pointée du doigt
« Ce qui nous agace, reprend Alain Guillou, c'est que l'Europe, qui veut se donner bonne conscience, semble nous tenir pour responsables de la raréfaction du bar puisque la règle ne s'applique à personne d'autre ». Et de pointer du doigt les pêcheurs professionnels et surtout les énormes bateaux de la grande distribution. « En un coup de chalut, ils pêchent ce que toute la plaisance pêche en une saison, soupire Jacques Le Lez. Moi, quand je fais cinq bars dans l'année, je suis content ».
Et c'est sans compter les dégâts causés ces dernières années par la pêche électrique, reprennent en choeur ses collègues. « C'est un désastre. Derrière, c'est le désert ; il n'y a plus rien. Avant, pour nous, le bar, c'était 42 cm minimum mais les gros bateaux ramassent tout, qu'importe la taille. Les gros poissons vont en criée et les petits sont transformés en farine ». Selon ces cinq copains, cette décision européenne va avoir des impacts non négligeables sur la pêche de loisir, en plongée, et sur les ligneurs. Et même jusqu'aux chantiers navals et magasins qui vendent du matériel de pêche.
Pour eux, c'est une filière que l'on tue à petit feu. « Et ce n'est pas fini. Aujourd'hui, c'est le bar mais demain, ça risque d'être le lieu, le saumon... Et puis, on nous demandera d'avoir un permis de pêche. Ça s'arrêtera où ? On paye les pots cassés alors que nous ne sommes pas responsables de la situation », confie Philippe Cadiou. Qui admet toutefois qu'il y a aussi du ménage à faire dans leurs rangs car « certains font n'importe quoi ».
Fédérer et agir
Ne souhaitant plus rester dans son coin à ruminer sans rien faire, ce groupe de pêcheurs entend fédérer les mécontents autour d'eux. « Tout ça est aberrant. Cette interdiction ne suffira pas. Ça ne changera rien à la situation, même si ça dure dix ans. Nous, on fait ça pour le plaisir. Si on veut vraiment sauver la planète, ce n'est pas sur les petits qu'il faut taper. Il faut une prise de conscience politique », assure Philippe Bras, qui a donc multiplié les courriers aux élus du secteur. Pour lui, la fédération de plaisanciers, pourtant puissante, n'a pas assez bougé. C'est pourquoi il souhaite organiser une réunion au plus vite avec tous ceux qui souhaitent agir. Et d'évoquer « une grande manifestation et des coups d'éclats ».

Contact
Philippe Bras, brasph@wanadoo.fr

voir  aussi  :
© Le Télégramme    http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/pecheurs-de-bars-la-fronde-s-organise-24-01-2018-11825141.php#I2He7q20ohyjWWLW.99

Avis aux navigateurs

Par Le 23/01/2018

Numéro  029/18
Date / Lieux 
Indéterminé - Indéterminé
Bassin d'Arcachon - chenal d'accès - Passe Nord
23 janvier 2018 REMPLACE AVURNAV LOCAL BREST 1055 Du 08 janvier 2018 
Texte 

La bouée latérale bâbord 2N est signalée déradée à la position 44-33.994N, 001-17.414W

Dans Nautisme

Avis urgents aux navigateurs

Par Le 30/12/2017

29/12/2017 - Indéterminé
BASSIN D ARCACHON - PASSE D ACCES 

CANTABRICO - BASSIN D ARCACHON - PASSE D ACCES    
LA BOUEE D ATTERRISSAGE ATT-ARC D ARCACHON (LF-LA 60590) EST MANQUANTE.    
POSITION (WGS 84): 44 34,6N - 001 18,7W.    
SIGNALEE ECHOUEE SUR LA PLAGE DE LA SALLE NORD (44 31.55N - 001 15.53W)

 

https://www.premar-atlantique.gouv.fr/infos-nautiques.html

Numéro  5446
Date / Lieux 
29/12/2017 - Indéterminé
BASSIN D ARCACHON-PASSE NORD. CHENAL D ACCES 
Texte 

CANTABRICO - BASSIN D ARCACHON-PASSE NORD. CHENAL D ACCES    
SIGNALONS BOUEE LATERALE BABORD 2N DERADEE    
POSITION INITIALE 44 34.166N - 001 17. 846W