Bassin d'Arcachon Plaisance Navigation Associations Usagers patrimoine Mouillage Ports Reglementation Banc d'Arguin Ile aux oiseaux

L'actualité de CAUB'ARC

Communiqué de l' ADPSO

Par Le 01/11/2022

    Adpso                                                                L’ADPSO COMMUNIQUE

Si  lors de l’Assemblée Générale extraordinaire du 1er juillet 2022 les membres de l’ADPSO n’ont  pas changé le sigle de leur association, ils en ont redéfini le libellé qui est désormais, Association Défense et de Promotion du Site Ouest. En effet, le projet de la future façade maritime de La Teste de Buch sera son principal objectif lors des prochaines années.

Par contre les précédents objectifs, toujours dans les statuts, ne seront pas oubliés :  

« S’opposer à l’implantation de bassins de décantation à l’intérieur des Prés Salés Ouest ».                                             

« Défendre les Prés Salés Ouest et leur environnement ».

 « Coopérer  dans le projet de dragage du port de La Teste de Buch et de sa zone maritime».

Dragages à venir :

Concernant certains dragages à venir,  l’ADPSO a reçu dernièrement des nouvelles peu rassurantes pour  la zone du Lapin Blanc. Ce secteur qui n’avait pu, pour diverses raisons, être dragué lors du désenvasement du port testerin en mars / juin 2021 aurait dû bénéficier des travaux de dragages en 2023 comme cela avait été indiqué lors du conseil syndical portuaire du 8 octobre 2022, ce qui aurait permis un meilleur accès aux quais de travail  des entreprises Bonnin, Aloir, Gentil.

Ce dragage  est remis en question car les analyses récentes réalisées dans le cadre du projet ne sont pas bonnes et devraient nécessiter l’instruction d’un dossier environnemental aussi lourd que celui qui fut nécessaire pour le dragage du port testerin ce qui va générer des délais plus importants que ceux initialement prévus.

C’est vrai que cet estran testerin fut un des premiers ports d’échouage  jusqu’en 1870 date de la création de celui de La Teste de Buch. Il doit receler sous les vases certains éléments polluants car  récemment encore, dans les années 60, les lieux servaient  de cimetière à bateaux pour les chalutiers, les pinasses et les barques de pêche.

Egalement, comme les opérations seront plus onéreuses que prévues, elles ne devraient  pas se faire comme annoncées ce qui repousse d’une, voire deux années, tout dragage dans cette bande côtière.

De ce fait, le désensablement à l’Aiguillon devant les cabanes demandé par l’association les « Moussaillons »  (école de pêche pour les jeunes), bénéficiaire d’une (AOT) sera également reportée.     D’autres associations du quartier comme  l’AUPPM (pêche / plaisance), ABA33 (amis du Banc d’Arguin), les Pinasseyres, les Coustutiers sont  sûrement demandeur de  ce désensablement car actuellement  les embarcations ne peuvent être amarrées à leurs quais que  lors des grandes marées.  

Espérons que ce contretemps soit le plus court possible afin que ce littoral soit rapidement dragué et désensablé  ce qui terminerait le cycle des dragages programmé en 2017, port central, Lapin Blanc, Aiguillon.   

Façade maritime :

Monsieur le Maire de La Teste de Buch a depuis son élection le 3 juillet 2020 annoncé haut et fort que la façade maritime sera l’une de ses priorités de ce mandat mais qu’il lui en faudrait au moins deux pour arriver à la réaliser.

Dernièrement, dans un article paru dans Sud Ouest du 12 octobre 2022 il a indiqué : « Le pôle nautique du Lapin Blanc (zone ex-Couach) qui est en phase terminale, est la première « pierre » de tout aménagement de la future façade maritime laquelle aura en finalité une dimension  économique mais aussi touristique ».

La seconde « pierre » devrait être la réhabilitation du quartier du Canalot et l’aménagement de l’avenue des Ostréiculteurs qui depuis la mi-octobre connait ses premiers travaux. Ces deux « pierres » l’une à l’Ouest et l’autre à l’Est préfigurent  déjà le début  de cette façade maritime.

Réalisations à venir.

Lors des prochaines années, la façade maritime devrait s’articuler  le long de l’avenue du Général Leclerc avec sûrement divers projets comme  le pôle multimodal de la gare au port, le musée patrimonial, la salle polyvalente de spectacle ou de fêtes de 1000 places, avec de l’hôtellerie, des restaurants, bars, une zone modulable mais partagée (piétons, cyclistes, autos) suivant les besoins. Par contre,  il semblerait que le détournement envisagé de la route RD 650 le long de la voie de chemin de fer soit difficile financièrement à réaliser par le Département.

Voila en quelques lignes les informations  relayées par  l’ADPSO à ses membres, à ses adhérents et à ses sympathisants. L’ADPSO sera toujours présente pour vous informer des avancés des projets en cours et à venir  pour lesquels notre association se fera toujours un grand plaisir  à vous communiquer.

De la part de Madame Michelle Duvignac présidente, Claude Badet secrétaire et les membres du C.A. de l’ADPSO.

APBA: Lettre de septembre 2022

Par Le 18/10/2022

Apba infoChers amis ,

Chaque jour la nature se rappelle à nous depuis le début du printemps. Le Bassin d’Arcachon n’a pas été épargné, même si les vacanciers sont venus nombreux.

Les fumées des feux ont fait fuir les oiseaux : plus de mésanges, ni de de bergeronnettes, ni de sitelles. Restent quelques pies ou corneilles.
Les moustiques occupent donc le terrain et nous embêtent bien !
Les feux presque chaque jour autour du Bassin laissent une impression de lente agonie de notre forêt.

Heureusement la navigation plaisancière a atteint des sommets cet été. Le Banc d’Arguin a accueilli beaucoup de monde, il s’est modifié au point de se couper en deux en fin de saison.

Les plages seront réensablées, les perrés renforcés, les friches ostréicoles abandonnées, quelques zostères replantées. La Leyre découvre comme jamais, les kayaks touchent le fond !

Notre environnement est modifié, nous nous adaptons et ne changeons pas nos habitudes …

Bon automne à tous, sans cèpes s’il ne pleut pas dans les jours prochains !

Ci dessous le lien de votre lettre de septembre 2022

https://apba.info/ckfinder/userfiles/files/2022/lettre%200922/LETTRE%20SEPTEMBRE%202022.pdf

SOMMAIRE

Changement de Président à la SNSM
Les très nombreuses activités de l’APBA
Le banc d’Arguin en long, en large et en travers
Les structures décisionnelles du Port d’Arcachon
Le carnet de Bord de l’Argonautique
La pêche aux casserons
La sécurité des loisirs nautiques : résultats 2021
La qualité de l'eau du Bassin Adour Garonne
Manutentions au port d’Arcachon
Un voilier échoué dans les Passes
Le réensablement des plages

Erosion de la pointe sud du banc d'Arguin, nouvel arrêté de mouillage

Par Le 15/08/2022

Logo fsaArrêté portant modification de l'arrêté n°2022/106 délimitant et réglementant les zones autorisées au mouillage et au stationnement dans le périmètre de la réserne naturelle  du banc d'Arguin : Ar 2022 164 np premar atlant aem arrete mouillage rnn arguin modif ar 2022 106Ar 2022 164 np premar atlant aem arrete mouillage rnn arguin modif ar 2022 106 (4.15 Mo)

Dans Nautisme

AVURNAV N° 3436/22

Par Le 17/07/2022

Logo fsaPASSE SUD ACCES AU BASSIN D ARCACHON

LES NAVIGATEURS SONT INFORMES DE LA PRESENCE D UNE ZONE D ECOPAGE PAR    
MOYENS AERIENS.    
ZONE DELIMITEE AU NORD PAR LA POINTE DU CAP FERRET, AU SUD PAR LA      
PLAGE DU PETIT NICE ET A L OUEST 5 KM DE LA COTE.

Démarches administratives: Le guichet unique !

Par Le 04/07/2022

Logo fsaLE GUICHET UNIQUE, UN NOUVEL OUTIL DE SIMPLIFICATION DES DÉMARCHES POUR LES USAGERS DE LA MER

www.mer.gouv.fr/guichet-unique

Engagé dans la modernisation de l’administration maritime, le Secrétariat d'État chargé de la Mer s’attache à simplifier les démarches des usages de la mer, qu’ils soient plaisanciers, marins ou professionnels du secteur maritime. Le guichet unique de la fiscalité de la plaisance, qui a ouvert le 1er janvier 2022, vient renforcer cette transition de l’administration vers plus de simplicité et de souplesse.

Un guichet unique de la fiscalité de la plaisance pour simplifier la gestion de la taxe annuelle sur les engins maritimes de plaisance

Depuis le 1er janvier 2022, le Secrétariat d'État chargé de la Mer a hérité d’une mission jusqu’à présent prise en charge par la direction générale des douanes et des droits indirects : la gestion du droit annuel de francisation et de navigation, devenu taxe annuelle sur les engins maritimes de plaisance (TAEMUP).

La taxe annuelle sur les engins maritimes de plaisance relève du code des impôts sur les biens et services. Cette une taxe est due par les propriétaires de navires de plaisance répondant à l'une des caractéristiques suivantes :

· navire de 7 mètres et plus ;

· navire d'une longueur de coque inférieure à 7 mètres doté d'une motorisation égale ou supérieure à 22 chevaux administratifs ;

· véhicule nautique à moteur (jet-ski, scooter des mers, etc.), dont la puissance des moteurs est égale ou supérieure à 90 kW.

La gestion de cette taxe est désormais assurée à travers deux dispositifs :

  • le portail demarches-plaisance qui permet aux usagers d’accéder à la procédure directement en ligne ;
  • le guichet unique de la fiscalité de la plaisance qui devient le seul interlocuteur des redevables du droit de francisation et de navigation.

Le guichet unique, installé à Saint-Malo, est composé d’une vingtaine de fonctionnaires regroupant toutes les compétences nécessaires.

La TAEMUP est reversée à des affectataires, elle contribue au financement de politiques publiques maritimes :

· la préservation du littoral (conservatoire du littoral), à hauteur de 40M€ ;

· la sécurité maritime (sauveteurs en mer), à hauteur de 4M€ ;

· la déconstruction et le recyclage des bateaux de plaisance (APER), à hauteur de 1M€ ;

· l'attractivité du tourisme nautique en Corse ( Collectivité de Corse), à hauteur de 4,5M€.

Une dynamique de simplification des démarches des usagers de la mer

La mise en place du guichet unique s’inscrit dans une dynamique de long terme. En effet, depuis plusieurs années, l’administration maritime a mis en place des outils visant à moderniser et à simplifier les démarches des gens de mer et des plaisanciers. Parmi ces services, le portail du marin et le site démarches-plaisance.

  • Portail du marin

Il permet aux professionnels de consulter et de gérer leurs informations de carrière de façon autonome et sécurisée.

  • Site demarches-plaisance

Il permet aux plaisanciers d’accomplir en ligne les principales formalités liées à leur bateau de plaisance : mutations de propriété, impression du certificat d'enregistrement maritime, consultation des informations détaillées du navire, modifications administratives et paiement de la taxe TAEMUP. Il simplifie et dématérialise l’expérience usagers des plaisanciers. Attention : le portail ne s'applique pas aux démarches fluviales.


Taxe annuelle sur les engins maritimes à usage personnel

Mise à jour le 08/02/2022

Depuis le 1er janvier 2022, la taxe annuelle sur les engins maritimes à usage personnel remplace le DAFN (Droit annuel de francisation et de navigation) et le droit de passeport qui étaient collectés par la douane.

La direction des affaires maritimes au sein du ministère de la mer est compétente pour collecter cette taxe qui est encadrée par les articles L. 423-1 et suivants du code des impositions sur les biens et services.

Dans le cadre de cette réforme, la gestion de cette taxe est modernisée avec, notamment, la mise en place du paiement en ligne sur le portail démarches plaisance

Cette taxe est due par tout propriétaire, au 1er janvier de l’année de taxation, d’un navire de plaisance à usage personnel répondant à l’une des caractéristiques suivantes :

  • navire de 7 mètres et plus ;
  • navire d'une longueur de coque inférieure à 7 mètres doté d'une motorisation égale ou supérieure à 22 chevaux administratifs ;
  • véhicule nautique à moteur (jet-ski, scooter des mers,...), dont la puissance des moteurs est égale ou supérieure à 90 kW.

À noter que l’année d’acquisition du navire neuf (ou de première importation) la taxe est due en fonction du temps qu'il reste à courir jusqu'à la fin de l'année, tout mois commencé étant dû intégralement. Par exemple, en cas d’enregistrement le 5 octobre, le montant du DAFN sera de 3 douzièmes du montant total de l'année.

Pour les navires répondant aux critères de taxation (plus de 7m ou plus de 22CV), le montant de la taxe est calculé en fonction de la longueur de la coque du navire et de la puissance administrative de ses moteurs selon un barème défini. Les montants des droits sur la coque et sur les moteurs sont additionnés pour donner le montant de la taxe avant abattements ou majorations. Les navires et VNM construits avant le 1er janvier 2008, font l’objet d’une minoration déterminée en fonction de la date de construction (maximum 80 % pour les constructions avant le 01/01/1993)

Exemple : Pour un navire de 13 mètres de longueur et d’une puissance administrative installée de 15CV construits avant le 1er janvier 1993:

droit sur la coque : 458€ + droit sur les moteurs (15 - 5) x 35 = 350€

montant total 708 €

minoration en raison de la vétusté 80 %, soit un montant final de 142 €.

Le paiement de la taxe annuelle sur les engins maritimes à usage personnel doit être effectué spontanément sur le portail démarches plaisance

  • avant le 1er avril de l’année ou
  • lors du premier enregistrement de votre navire, avant le dernier jour du 2ème mois suivant la date d’enregistrement. Passé ce délai une majoration de 5 % du montant de la taxe, avec minimum de 60 €, sera appliquée.

Pour tous litiges sur le paiement de la taxe, contactez le gufip-info@mer.gouv.fr

Lancement de la campagne 2022 pour le paiement de la taxe annuelle plaisance (TAEM UP) – voir le site du ministère de la mer http://intra.dgitm.i2/lancement-de-la-campagne-2022-pour-le-paiement-de-a17543.html?id_rub=5338

ZPI d'Arguin: Nouveau zonage 2022

Par Le 15/06/2022

Logo fsaArrêté du 3 juin 2022 concernant la nouvelle Zone de Protection Intégrale sur le Banc d'Arguin, cette zone est totalement interdicte d'accès.

L'arrêté du 3 juin 2022:Rnn arguin 22 06 03 ap zpirnn-arguin-22.06.03-ap-zpi.pdf (202.67 Ko)

APBA: Lettre mensuelle juin 2022

Par Le 14/06/2022

Apba infoICI la lettre mensuelle de l'APBA: JUIN 2022

La saison est lancée, les ateliers ont repris, les navigations aussi ainsi que les réunion
festives. Dans cette lettre un petit résumé de ce qui s’est passé à l’APBA et ... ailleurs
au cours des dernières semaines.
L’actualité Plaisancière de juin arrive dans vos boites aux lettres dans les prochains
jours, le temps est sec et chaud.
Attention les passes sont dangereuses dès qu’il y a un peu de houle et on s’y fait
tabasser facilement. Le seuil est long et la profondeur nettement inférieure à 7 mètres
à pleine mer ! Soyez prudents !
Au programme :
• Division240
• La Pêche à la Seiche pour les Nuls
• La Pêche à la Dorade Grise pour les Nuls
• Atelier « SURVIE »
• Les voileux sont de sortie au Pays Basque
• Méchoui du 12 juin
• Police sur le Bassin
• Un nouveau Président au Parc Marin

Port de Taussat: Lettre au SMPBA

Par Le 07/06/2022

Auptafont1

Andernos le 25 avril 2022.
Objet : dragage du port de TAUSSAT FONTAINEVIEILLE.
Monsieur le Directeur,

Nous tenons à vous faire part de notre total ahurissement face au bilan constaté des travaux de désenvasement du port de FONTAINEVIELLE .Le port baptisé le plus haut du BASSIN d’ARCACHON ,au grand dam de nos Usagers, va donc le rester .
Cet échec de gestion, de la maitrise d’oeuvre et d’ouvrage de ce chantier ainsi que les arguments « vaseux » de ne pas vouloir mélanger les vases de notre port avec celles de la TRACASSE sur le site du SIBA sur la commune d’ARES, nous interpelle très sérieusement sur cette incompatibilité étonnante.
Le site de TITOUNE ne pouvant accueillir que 8000 m 3de sédiments.
Cette situation, nous rappelle curieusement la situation conflictuelle entre les communes de LA TESTE et de GUJAN MESTRAS, pour des raisons plus politiques que techniques.
Le projet du SMPBA initialement prévu était de désenvaser le chenal jusqu’à la balise N° E8 avec un volume d’enlèvement évalué à 20.000 m3 de sédiments. Ce choix pertinent permettait un écoulement puissant et rapide sur les marées descendantes, surtout par faible coefficient.
Le résultat du dragage du chenal à faible profondeur et uniquement jusqu’ à 200 mètres de l’entée du port vient de créer une marche qui va être fatale à nos bateaux, de plus le port et la partie draguée du chenal ne se vident plus de leur eau, favorisant ainsi un dépôt plus rapide des vases.
Nous constatons par ailleurs de nombreux autres désordres, comme le non enlèvement d’un môle de sable sur bâbord en sortant du port, empêchant le croisement des bateaux assorti d’un éboulement de pierres qui va être fatal à nos hélices.
Nous regrettons sérieusement de l’usage qui vient d’être fait de cette gestion dispendieuse de nos AOT, se solde pour un échec patenté observé.
Pour le CA
Le Président Bernard BELIN