L'actualité de CAUB'ARC

Informations APBA

Par Le 24/07/2021

Apba infoCe sont des adhérents heureux qui se sont retrouvés enfin pour les premières activités de notre Association.

Elles ont commencé par deux ateliers très appréciés :

- Le premier, au Port d’Arcachon pour lequel nous avons été accueillis dans les locaux du CVA. Le sujet : réalisation des épissures double tresses sur cordages, suivie d’un exercice d’amarrage des bateaux sur taquets

- Le second a eu lieu autour de notre cabane à Gujan-Mestras. Il s’agissait de l’ouverture de deux canots de survie, et avec l’autorisation des instances maritimes, nous avons déclenché des feux de détresse : pots fumigènes, fusées, feux à mains.

Le 30 juin nous sommes allés au Banc d’Arguin avec Thierry Lafon pour enlever les objets ou ferrailles dangereuses pour la plaisance et baliser l’entrée de la Conche Sud à l’aide de marques rouges et vertes, afin de faciliter son accès.

Ensuite, le 4 juillet, nous nous sommes retrouvés à plus de soixante adhérents pour un moment festif autour d’une succulente paëlla, sur la pelouse de notre Cabane.

Enfin, ce début de saison s’est clôturé par un pique-nique sur la flèche sableuse littorale du Mimbeau, au Cap Ferret.

Le prochain rendez-vous :  notre traditionnelle sardinade sur le Banc de la Sableyre le 22 Août

Bel été à tous.

Claude Pascal

Président

Banc d'Arguin, le Kayak pas toujours bienvenue !

Par Le 10/07/2021

Depuis les arrétés de la Préfecture Maritime réglement le stationnement au banc d'Arguin, (dans la Réserve Naturelle du Banc D'Arguin) les kayakistes sont systématiquement mis a l'index par les gardiens de la réserve lors de l'échouage des kayaks sur les bancs de sable (meme en dehors de la Z.P.I). Par un courrier au Prefet Maritime ci joint, ils demandent d'avoir la possibilité d'accoster pour se reposer bien naturellement.

Le courrier du 4 juillet du Président de l'AS Kayak de La Teste de Buch: Lettre ast kayak premar juillet 2021lettre-ast-kayak-premar-juillet-2021.pdf (78.48 Ko)

Kayak arguin

photo AS Kayak

Inquiétude des professionels du Nautisme

Par Le 07/07/2021

Publication de l'Union des Professionnels du Nautisme du Bassin d’Arcachon membre de CAUB'ARC

Alors que le dragage du port de travail d’Arcachon se termine – 30 000 m3 et 1,5 million d’euros financés par le port – celui de La Teste s’envase… Une réelle inquiétude pour l’Union des Professionnels du Nautisme du Bassin d’Arcachon.

Ce matin, l’équipe de l’UPNBA, emmenée par Emmanuel Martin et Alexis Bonnin, a abordé de nombreux dossiers. Dont celui-ci. « Nous saluons l’achèvement du dragage du port de travail arcachonnais que les professionnels réclamaient depuis tant d’années. Cela apporte des conditions bien plus optimales, notamment pour les loueurs de bateau qui y sont installés », assure l’association. « Mais ce dragage devait coïncider avec celui du chenal puis du port de La Teste. Nous sommes extrêmement préoccupés par le retard que prend ce dossier. Et ce pour plusieurs raisons… »

L’association met ainsi en avant « un retour inéluctable des sédiments sur le port de travail juste dragué », mais aussi « la somme de cinq millions d’euros, allouée par le département, pour les travaux testerins accordé jusqu’à la fin de l’année seulement ». 

Par ailleurs, l’UPNBA se questionne sur le devenir du Pôle nautique qui doit s’édifier en lieu et place de l’ancien Chantier des Prés-salés. Le permis de démolir du vétuste bâtiment qui longe la route a d’ailleurs été déposé. « Les investisseurs privés vont injecter des millions d’euros dans ce pôle et attendent, à juste titre, que les travaux de dragage soient faits pour faciliter la mise à l’eau et en prévision du aménagement d’un port à sec. »         

Ils ne pourront pas tenir longtemps si les travaux ne se font pas. Ce projet de Pôle nautique est un vrai atout sur ce site. Il générerait des dizaines d’emplois. » C’est pour cela que l’UPNBA attend des éclaircissements et des actes forts de la part des parties prenantes sur ce dossier, notamment les services de l’État.                                                                                                         

La réunion de la dernière chance le 30.

 Sur ce dossier du port de La Teste, une importante réunion doit se tenir le 30 avril prochain avec la nouvelle direction de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer à Bordeaux. Autour de la table, les services de l’État seront entourés du Siba, des bureaux d’études et du Syndicat mixte des ports du Bassin… L’objectif est clair : répondre aux questions et lever les doutes sur le dossier environnemental et sur la destination des sédiments. Des autorisations doivent, en effet, être accordées pour que le bassin de stockage des sédiments de La Mole à Gujan-Mestras puisse recevoir les boues testerines.   

Mais une interrogation majeure demeure, celle du calendrier.

Reporté à maintes reprises, le prévisionnel de ces dernières semaines annonçait une autorisation ICPE – pour le Bassin de La Mole – accordé cet été et une enquête publique avant la fin de l’année pour un feu vert en suivant. Or, avec les élections municipales 2020, l’État va s’obliger à respecter un devoir de réserve. La fenêtre de tir – avec les nombreux avis obligatoires des services de l’État notamment – apparaît de plus en plus restreinte. Une absence de consultation cette année signifierait donc un report du dossier de dragage après le printemps 2020…

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7