L'actualité de CAUB'ARC

Vases de la Teste de Buch, suite...

Quelques nouvelles du feuilleton des vases de La Teste de Buch et de Gujan Mestras.

Suite à un tweet sur les réseaux sociaux de Madame la Maire de Gujan Mestras, l’ADPSO tient à donner quelques précisions et rétablir une mauvaise interprétation suite à l’article du 25 janvier concernant les propos du Président de l’Association des Usagers du Port de La Teste de Buch (AUPORT).

Que dit Madame le Maire : « L’association des usagers du port de La Teste reprend notre credo, oui au dragage du port de La Teste mais sans altérer la qualité des eaux du Bassin et rappelle qu’aucune analyse sérieuse du bassin de la Mole n’a été effectuée ! Nous nous sentons moins seuls ». Par contre elle oublie de dire qu’AUPORT indique clairement : «Nous nous abstenons sur le choix du site de traitement des vases testerines ».

Madame la Maire souligne également qu’aucune analyse sérieuse du bassin de La Mole n’a été effectuée. C’est surtout les vases testerines ou gujanaises qui devraient être traitées sur ce site qu’il faut analyser et prendre en compte.

C’est quand même faire offense au SIBA et au SMPBA car les analyses des vases des ports de ces deux communes ont été effectuées : Canelette et port central pour La Teste de Buch le 20 / 6 / 2017 Ports gujanais : Larros (27 9 2013), Gujan (7 / 10 / 2013), Canal (22 / 12 / 2015).

D’après les techniciens, il y a une certaine équivalence entre les vases de La Teste de Buch et celles de Gujan Mestras mais qu’il n’y a aucune incompatibilité avec un traitement à terre tel qu’il est prévu dans les dossiers de dragages, donc acte ……..

L’ADPSO tient ces analyses, à la disposition des intéressés qui montrent le peu de danger environnemental à ce que les vases testerines soient déposées dans le bassin de La Mole.

Pour l'ADPSO, 

Claude Badet. Le 29 1 2020

FNPP: Prochain Comité directeur

FEDERATION NATIONALE DE LA PLAISANCE ET DES PÊCHES EN MER

Bg2         

BP14 29393 Quimperlé cedex  Tél : 0962020076 ou 0661860281  Mail : fnpp@orange.fr  Site : www.fnpp.fr

 

Comité Directeur le 18 janvier 2020
 

Bonne année 2020. Bon vent et bonne mer à tous...

 

                                     votre président, Jean Kiffer.

La Teste-de-Buch: Le dragage est repoussé

L’ADPSO une nouvelle fois déçue mais veut apporter quelques précisions

Enorme déception pour l’ADPSO,  comme d’ailleurs tous les testerins mais également pour la trentaine d’associations adhérentes à la CAUB’ARC qui soutiennent l’objectif d’un désenvasement rapide du port testerin, d’apprendre que le dragage du port de la Teste de Buch allait être une nouvelle fois être repoussé.
En effet, lors du conseil départemental du SMPBA, le président Jean Touzeau a été informé par les services de l’Etat que l’enquête publique et la désignation d’un commissaire enquêteur sera reportée après les élections municipales. C’est Madame Buccio, Préfète de la Gironde qui suite aux pressions de certains maires du Bassin Sud  mais également des instances et des professions de la filière ostréicole a pris cette décision de sursoir aux dates prévues.
Pour l’ADPSO, ce qui est grave, c’est que le début des travaux du dragage du port de la Teste de Buch va prendre du retard, que l’on peut chiffrer suivant les propos pourtant optimistes du Président Touzeau à quelques mois, voire plus. Par contre ce qui pourrait être encore plus grave serait qu’un chamboulement en mars prochain vienne obscurcir le paysage politique, ce qui aurait pour effet de se retrouver à la case départ …………….…
Pour l’ADPSO,  il est particulièrement déplorable que le  problème primordial des vases testerines attendu par tous les testerins, soit occulté de cette manière mais profite de cette période électorale pour se poser une question qui peut-être d’actualité : « Quand est ce que les élus comprendront que leurs intérêts n’est pas celui de leurs électeurs »
Par contre, une bonne nouvelle pour l’ADPSO. Après avoir pendant plusieurs années coopéré pour un port propre et dragué et sollicité une place au sein du  conseil syndical portuaire, cette demande vient d’être entendue :  l’ADPSO siègera désormais à titre consultatif au sein de cette assemblée.
                                                                                           Pour l’ADPSO.
                                                                               Le secrétaire Claude Badet.
                                                                                      Le 14 janvier 2020

L'article dans Sud-Ouest