Vases de la Teste de Buch, suite...

Quelques nouvelles du feuilleton des vases de La Teste de Buch et de Gujan Mestras.

Suite à un tweet sur les réseaux sociaux de Madame la Maire de Gujan Mestras, l’ADPSO tient à donner quelques précisions et rétablir une mauvaise interprétation suite à l’article du 25 janvier concernant les propos du Président de l’Association des Usagers du Port de La Teste de Buch (AUPORT).

Que dit Madame le Maire : « L’association des usagers du port de La Teste reprend notre credo, oui au dragage du port de La Teste mais sans altérer la qualité des eaux du Bassin et rappelle qu’aucune analyse sérieuse du bassin de la Mole n’a été effectuée ! Nous nous sentons moins seuls ». Par contre elle oublie de dire qu’AUPORT indique clairement : «Nous nous abstenons sur le choix du site de traitement des vases testerines ».

Madame la Maire souligne également qu’aucune analyse sérieuse du bassin de La Mole n’a été effectuée. C’est surtout les vases testerines ou gujanaises qui devraient être traitées sur ce site qu’il faut analyser et prendre en compte.

C’est quand même faire offense au SIBA et au SMPBA car les analyses des vases des ports de ces deux communes ont été effectuées : Canelette et port central pour La Teste de Buch le 20 / 6 / 2017 Ports gujanais : Larros (27 9 2013), Gujan (7 / 10 / 2013), Canal (22 / 12 / 2015).

D’après les techniciens, il y a une certaine équivalence entre les vases de La Teste de Buch et celles de Gujan Mestras mais qu’il n’y a aucune incompatibilité avec un traitement à terre tel qu’il est prévu dans les dossiers de dragages, donc acte ……..

L’ADPSO tient ces analyses, à la disposition des intéressés qui montrent le peu de danger environnemental à ce que les vases testerines soient déposées dans le bassin de La Mole.

Pour l'ADPSO, 

Claude Badet. Le 29 1 2020

 

bassin Nautisme