ostreiculture

Arguin: L'Ostréiculture en danger ?

  • Par
  • Le 04/10/2020

«  La SEPANSO est l’association déléguée par la Préfecture pour assurer la gestion de la RNN d’Arguin. Son ancien directeur Philippe Barbedienne, affirmait dans La Dépêche du Bassin en 2018 que : «Nous souhaitons aussi que cette situation (la présence des ostréiculteurs dans la RNN d’Arguin) aille vers une extinction progressive en n’autorisant pas de nouvelles installations lorsqu’un professionnel cessait son activité ». 

Le problème est la connivence présumée de cette association avec des instances de l’État -puisqu’elle en a reçu la délégation de gestion de la RNN - car elle est aussi engagée politiquement au travers, notamment, de France Nature Environnement avec EELV et de la CEBA (Coordination écologie du Bassin d’Arcachon) dans laquelle ils sont membres du CA

 Ainsi, l’avis du  Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN), composé de spécialistes désignés par l’État pour leur compétence scientifique, ressemble pour beaucoup à l’avis de la SEPANSO et… vice- versa : 

Le rapporteur du CSRPN lors de la séance du 6/12/2017 (voir PJ) affirmait : « Afin d’aller vers l’extinction progressive de cette pratique dans le périmètre de la réserve naturelle nationale, l’arrêté préfectoral aurait dû définir les conditions d’affectation des autorisations d’occupation temporaire ostréicoles…/… aucune entreprise créée postérieurement au décret ne pourra y prétendre. » CQFD.

Donc, la pensée unique de la  SEPANSO et du CSRPN cible la disparition, à terme, des ostréiculteurs sur la RNN d’Arguin.

Qu’on se le dise.

Les plaisanciers seront aussi jetés avec l’eau du bain »

Avis ostreiculture csrpn