port

Port de La Teste de Buch: Historique du dragage

               Historique et commentaires des dragages du port de La Teste de Buch  

Jusqu’au milieu du XIX ème siècle, La Teste de Buch ne disposait que d’un port d’échouage dit du « Caillaou » situé au bord de la « Petite Mer du Pays de Buch » vers le «  Lapin Blanc » actuel.  Dès le 22 novembre 1789, lors de la naissance du canton de La Teste de Buch, les testerins demandèrent qu’un port soit aménagé au plus près de la bourgade testerine.                                                                                                                                                                En 1845, c’est l’ouverture de la route-digue La Teste de Buch / jetée d’Eyrac d’Arcachon et 7 ans plus tard soit 1852  démarra la construction d’un port de pêche testerin, l’ostréiculture se développera ensuite, mais largement  quelques années plus tard. Un chenal principal fut creusé dans les prés salés, on aménagea un second chenal parallèle au premier, ce qui donna au port son aspect actuel.
Le port testerin étant soumis aux marées, il s’envase tout naturellement au fil des années, les concepteurs de l’époque n’ayant pas prévu de retenue d’eau pour faire un effet  de « chasse », quelques dragages d’entretien furent effectués pendant plus d’un siècle.

Jusqu’en 1983, le port de La Teste de Buch pourtant situé dans le Domaine Public Maritime (D.P.M.) propriété de l’Etat a été géré par les diverses municipalités qui se sont succédées à la tête de la commune. A cette date le Conseil Général de la Gironde a demandé au maire de l’époque  Monsieur Gilbert Moga si la ville de La Teste de Buch voulait prendre officiellement à son compte la gestion et  l’entretien de l’espace portuaire testerin. Suite au refus du conseil municipal, c’est donc depuis 1983 que le Conseil Général de la Gironde maintenant appelé Conseil Départemental a en charge la gestion du port de La Teste de Buch.

Le dernier dragage eut  lieu la même année en 1983, la canelette et l’entrée du port furent dragués par suceuse soit une solution hydraulique, les vases étant envoyées et stockées pour conforter les digues en mauvais état des Prés Salés Est qui protègent le quartier des Bordes.
Déjà dans ces années là, certains usagers, ostréiculteurs, pêcheurs avaient envisagés de capter la craste Darriet pour  faire un effet de chasse d’eau ce qui aurait permis de désenvaser l’entrée du port. Cette éventualité a été abandonnée comme l’a été en 1991 le  projet de captage et de déviation de craste Douce vers la darse du quai du patrimoine actuel pour permettre de  chasser les sédiments accumulés dans ce secteur.

Depuis près de quarante ans, le port de La Teste de Buch n’a plus été dragué, le chemin sera long pour arriver à un consensus général car les polémiques seront nombreuses. Les collectivités en charge des décisions sont  souvent soumises aux contraintes environnementales mais comme elles doivent s’entourer de garanties cela a toujours contribué à retarder un éventuel dragage du port testerin.

Lire la suite

Dragage du port de La Teste-de-Buch: Démarrage imminent

L'annonce faite par le SMPBA de commencer le dragage du port testerin a été faite mercredi 9 décembre au cours de la réunion du Conseil Portuaire qui s'est déroulée en mairie de La Teste de Buch en présence de Monsieur Davet maire de la commune, de Jean Touzeau président du SMPBA, de Monsieur Clément Directeur du SMPBA, de Jacques Chauvet conseiller départemental de la Gironde et vice-président du SMPBA et des membres présents du Conseil Portuaire. Comme nous vous l'avons indiqué lors d'un précédent message le désenvasement de la Canelette d'accès au port de La Teste de Buch et le port dit de "Couach" seront traités en priorité et sans discontinuer, c'est à dire dans la continuité les vases du port testerin seront draguées suivant les offres des volumes faites par les entreprises retenues pour les travaux de dragage.  35000 M3 de sédiments seront déposés par camions étanches suivant le circuit routier déjà retenu au bassin de décantation de La Mole à Gujan Mestras, le reste des sédiments provenant des darses ouest et est seront envoyés toujours transportés par camions au centre de traitement des déchets maritimes, géré par la société Sovasol, au lieu dit  Graulin sur la commune du Teich. Le début des premiers dragages devraient se faire fin janvier / début février, les lettres pour sortir les bateaux dans le port testerin seront envoyées à partir du 10 décembre aux propriétaires et ces derniers devront respecter le délai de sortie des embarcations fixé au 15 janvier.  Tous les bateaux devront être stockés à terre, une solution sur l'aire d'animation (mardinades / fêtes du port), le parking des Prés Salés Ouest est possible. Les bateaux pros et bateaux patrimoniaux seront gérés au cas par cas.

Le dossier de dragage du port testerin semble cette fois en phase d'être bouclé, le projet arrivant après plus de 40 ans d'atermoiements, de retard et de recul, arrive à terme, que le Département, le Syndicat Mixte des Ports du Bassin d'Arcachon et la ville de la Teste de Buch en soit remercié. Place maintenant aux travaux mais l'ADPSO vous invite déjà à un pot amical (le jour et l'heure vous seront communiqué ultérieurement), lors du premier coup de pelleteuse.  L'ADPSO est satisfaite, après plus de 10 ans d'actions solidaires et de coopération de la part de ses adhérents, de la réalisation de ses objectifs, à savoir:  

     - La défense des Prés Salés Ouest
     - Contre la création d'un bassin de décantation à l'intérieur des Prés Salés Ouest 
     - D'avoir coopérer avec le SMPBA pour un dragage rapide du port testerin. 

Vous souhaitant, à toutes et à tous, une bonne lecture du présent message émanant de Madame Duvignac Présidente et des membres de l'association.                                                                           

Pour l'association, le secrétaire Claude Badet.

Article de Presse

Dragage du port de La Teste: Fin de l'enquete publique

  • Par
  • Le 23/08/2020

L’ADPSO toujours fidèle à vous donner quelques informations sur le désenvasement du port de La Teste de Buch veut, par ces quelques lignes , vous donner les éléments pour mieux comprendre le déroulement futur du dossier du dragage des vases à La Teste de Buch.
Comme vous le savez sûrement, une enquête publique a été proposée aux testerins et aux gujanais entre le 20 juillet et le 20 août afin de recueillir l’avis du public sur la demande d’autorisation environnementale pour le dragage du port de La Teste de Buch, de son chenal d’accès et du bassin de l’ancienne entreprise des chantiers des Prés Salés, dit bassin «  Couach ». Les sédiments dragués devant être transportés vers le site de traitement  de la Mole sur la commune de Gujan Mestras. L’enquête publique est maintenant terminée. Le site a été visionné 10 000 fois, 1 000 copies de documents et 3 000 contributions déposées, du jamais vu de l’avis de Monsieur Alamargot le commissaire enquêteur désigné.
Les gujanais- mestrassais se sont montrés dès les premiers jours très motivés suite au battage médiatique de la Maire de Gujan Mestras avec distribution de tracts, prise de position défavorable lors du conseil municipal du lundi 3 août dernier, manifestation devant l’hôtel de ville  le jour de la présence du commissaire enquêteur en mairie etc …….                                                                    
Les testerin(e)s assez timides au début se sont largement exprimé(e)s par la suite sur le registre numérique ou avec le dépôt d’un avis en mairie en indiquant qu’ils étaient tous largement favorables pour le dragage du port testerin et le transfert des vases sur le site de la Mole. Deux précisions doivent toutefois être portées à votre connaissance. La première a été faite par Madame la Maire de Gujan Mestras qui le 3 août a eu des propos extrêmement désobligeants envers Monsieur Touzeau, le président du SMLPBA. La presse, TVBA et les médias locaux s’en sont fait l’écho le vendredi 21 août indiquant que Madame Des Esgaulx doit remettre sa légion d’honneur, démissionner de son poste de Maire  ainsi que son conseil municipal. L’affaire est entre les mains de la justice ……. affaire à suivre.  La seconde c’est que lors de la venue du commissaire enquêteur en mairie de la Teste de Buch, le jeudi 20 août, l’ADPSO avait décidé de faire une action devant l’hôtel de ville testerin comme l’avait fait les gujanais mais, suite à l’intervention du nouveau maire testerin Patrick Davet, ce dernier a demandé à l’ADPSO de sursoir à cette mini manifestation car absent de La Teste de Buch ce jour là, il ne pourrait pas se joindre à nous. L’ADPSO respectueuse a donc décidé d’annuler cette démarche tout en lui indiquant que si l’enquête publique avait un avis favorable cela aurait en définitive servi à rien mais si l’enquête publique avait un avis défavorable, il faudra rechercher les responsables...

Sous 8 jours un procès verbal de synthèse sera rapidement établi par le commissaire enquêteur et début octobre il rendra son avis.  Madame la Préfète prendra une décision fin octobre ou début novembre et après un passage devant le CODERST, un arrêté environnemental pourra être pris avec un début des travaux de dragage de la canelète et du bassin « Couach » début 2021.  En espérant vous avoir donné tous les éléments connus concernant ce long, très long, trop long problème de dragage du port testerin, l’ADPSO espère que plus rien n’entravera le déroulement des opérations qui permettront à terme, après les dragages des darses centrales, d’avoir un port dragué, propre qui sera la fierté de toute la population.
Toutes les plus cordiales mais très sincère amitiés de notre part. 

Pour la Présidente Michèle Duvignac.  Le secrétaire Claude Badet et les membres du bureau de l’ADPSO.