Action CAUB'ARC

Arguin: Recours contre un arrêté préfectoral

Les plaisanciers ont été tancés et réprimandés par la SEPANSO, même devant les caméras de la télévision, parce qu’ils osaient s’abriter sous de simples parasols du soleil réputé dangereux ou assoir, pour certains, leur dos fragile sur des chaises pliantes…

Aujourd’hui, la SEPANSO a demandé et obtenu un arrêté préfectoral dérogatoire à la conservation des espèces protégées dans une RNN pour en effaroucher deux qui ont menacé, en 2019 seulement, les nichées des Sterne Gaugek. Les moyens sont incroyables en plein milieu d’immenses ZPI d’où on chasse aussi les plaisanciers à coup de plainte au Procureur : capture, utilisation de fusées pyrotechniques, de détonateurs, de fauconnier etc.

Notre association a déposé hier une requête de référé suspension et annulation à l’encontre de cet arrêté stupéfiant du 5 décembre 2020.

Les motifs parlent d’eux-mêmes.

Le courrier de recours de l'association A.B.A33: Recours contentieu arrete 5122020recours-contentieu-arrete-5122020.pdf (512.64 Ko)

L'article de Sud-Ouest

Lire la suite

RNN Arguin: Communiqué de CAUB'ARC

        Andernos-les-Bains, le 25 janvier 2021

 

Zone de mouillage et pêches à Arguin : 
Le décret du 10 mai 2017 interdit toutes activités humaines dans le territoire de la RNN d’Arguin. Sauf celle de l’ostréiculture sur 45 ha de 3 zones délimitées (ZPO) et sauf celles obtenues par dérogations préfectorales après avis, selon les cas, du Conseil consultatif et du Comité scientifique de la Réserve compte tenu de l’obsolescence du plan de gestion depuis 2006.
Etaient donc interdits le stationnement et le mouillage de jour et de nuit ainsi que la pêche professionnelle et de loisirs.  
Après d’âpres négociations, la CAUB’ARC a obtenu :
•    La possibilité de stationner et mouiller de jour sur toute la côte est (face à la dune du Pilat) et sur celle du banc du Toulinguet.
•    La possibilité de pêcher en embarcation seulement selon des modalités (acceptables) reconduites encore récemment (29 décembre 2020) pour une durée déterminée (jusqu’au 31 décembre 2022).
Ce qui signifie que la pêche en surfcasting est toujours interdite alors qu’elle ne priverait pas l’avifaune d’une ressource alimentaire particulière.
•    La représentation d’un délégué associatif au sein du Comité de gisement pour évaluer l’état d’interdiction ou pas de la pêche à pied selon les capacités de la ressource. A ce jour, elles sont inexistantes pour des raisons à déterminer scientifiquement.

Toutefois, alors que nous avions la potentialité de stationner et mouiller sur toute la côte est (3,7 km env. à la restriction près des zones ostréicoles) et au banc du Toulinguet, un nouvel arrêté préfectoral du 13 juin 2019 a porté l’extension des ZPI (zones de protection intégrale), sans raison avérée déduite d’une étude scientifique, à tout le banc du Toulinguet et pour un total de 40 ha supplémentaires. Soit, à 212 ha alors que selon le rapport d’activité de 2018 de la RNN, la superficie des terres restant émergées s’élevait à 188 ha à MH au coefficient de marée de 45.
De ce fait, les ZPI s’étalent désormais largement sur les quelques zones de stationnement à marée basse qui étaient encore accessibles. Ainsi, il ne reste pratiquement plus de zone de visite pour les usagers. À peine 900 m à marée basse avec la même fréquentation dans trois zones espacées de plus de 3 km et entrecoupées de zones ostréicoles où le stationnement est impossible.
En considération de l’extension de la zone de mouillage potentiel vers la pointe sud d’Arguin, nous avons demandé en juin 2020 une adaptation de l’arrêté préfectoral au plus loin de ce qui paraissait acceptable après visite in situ. Parce que nous nous sommes abstenus pour n’avoir pas pu obtenir lors du Conseil consultatif de la RNN d’Arguin gain de cause de cette possibilité de bon sens, l’arrêté d’origine de mouillage, malgré un vote majoritaire favorable a été maintenu sans extension … /…

Lien vers la réglementation en vigueur

Mesures d’effarouchement de prédateurs indésirables de Sterne Gaugek :
Depuis le 5 décembre 2020, un arrêté préfectoral autorise l’association SEPANSO gestionnaire de la RNN d’Arguin, à procéder à de l’effarouchement des prédateurs indésirables de Sterne Gaugek (Milans noir et goélands de diverses espèces) dont les nichées n’ont pas pu aboutir en 2019. Et ce, par des moyens pyrotechniques, acoustiques, pièges et autres moyens dissuasifs. S’agissant d’un territoire garantissant la conservation de toutes les espèces vivantes, cet arrêté ne serait pas conforme aux dispositions des articles L 411-1 et L 411-2 et R 411-8 du code de l’Environnement.
Les plaisanciers voient évidemment ces mesures d’un mauvais œil dès l’instant où la SEPANSO leur interdit d’installer des parasols ou des tables pliantes sous prétexte que cela effraie les oiseaux.
A noter que la multiplication des oiseaux prédateurs des sternes et huîtriers-pie est directement liée à l’accroissement des ZPI voulu justement pour favoriser le développement des effectifs. Comme pour tous les territoires planétaires, les animaux de toutes sortes les colonisent dans des proportions que la nature équilibre en fonction des potentialités de la chaîne alimentaire.  

Joël CONFOULAN
Président

Dragage du port de La Teste-de-Buch: Démarrage imminent

L'annonce faite par le SMPBA de commencer le dragage du port testerin a été faite mercredi 9 décembre au cours de la réunion du Conseil Portuaire qui s'est déroulée en mairie de La Teste de Buch en présence de Monsieur Davet maire de la commune, de Jean Touzeau président du SMPBA, de Monsieur Clément Directeur du SMPBA, de Jacques Chauvet conseiller départemental de la Gironde et vice-président du SMPBA et des membres présents du Conseil Portuaire. Comme nous vous l'avons indiqué lors d'un précédent message le désenvasement de la Canelette d'accès au port de La Teste de Buch et le port dit de "Couach" seront traités en priorité et sans discontinuer, c'est à dire dans la continuité les vases du port testerin seront draguées suivant les offres des volumes faites par les entreprises retenues pour les travaux de dragage.  35000 M3 de sédiments seront déposés par camions étanches suivant le circuit routier déjà retenu au bassin de décantation de La Mole à Gujan Mestras, le reste des sédiments provenant des darses ouest et est seront envoyés toujours transportés par camions au centre de traitement des déchets maritimes, géré par la société Sovasol, au lieu dit  Graulin sur la commune du Teich. Le début des premiers dragages devraient se faire fin janvier / début février, les lettres pour sortir les bateaux dans le port testerin seront envoyées à partir du 10 décembre aux propriétaires et ces derniers devront respecter le délai de sortie des embarcations fixé au 15 janvier.  Tous les bateaux devront être stockés à terre, une solution sur l'aire d'animation (mardinades / fêtes du port), le parking des Prés Salés Ouest est possible. Les bateaux pros et bateaux patrimoniaux seront gérés au cas par cas.

Le dossier de dragage du port testerin semble cette fois en phase d'être bouclé, le projet arrivant après plus de 40 ans d'atermoiements, de retard et de recul, arrive à terme, que le Département, le Syndicat Mixte des Ports du Bassin d'Arcachon et la ville de la Teste de Buch en soit remercié. Place maintenant aux travaux mais l'ADPSO vous invite déjà à un pot amical (le jour et l'heure vous seront communiqué ultérieurement), lors du premier coup de pelleteuse.  L'ADPSO est satisfaite, après plus de 10 ans d'actions solidaires et de coopération de la part de ses adhérents, de la réalisation de ses objectifs, à savoir:  

     - La défense des Prés Salés Ouest
     - Contre la création d'un bassin de décantation à l'intérieur des Prés Salés Ouest 
     - D'avoir coopérer avec le SMPBA pour un dragage rapide du port testerin. 

Vous souhaitant, à toutes et à tous, une bonne lecture du présent message émanant de Madame Duvignac Présidente et des membres de l'association.                                                                           

Pour l'association, le secrétaire Claude Badet.

Article de Presse