L'actualité de CAUB'ARC

Dragage du port de La Teste-de-Buch: Démarrage imminent

L'annonce faite par le SMPBA de commencer le dragage du port testerin a été faite mercredi 9 décembre au cours de la réunion du Conseil Portuaire qui s'est déroulée en mairie de La Teste de Buch en présence de Monsieur Davet maire de la commune, de Jean Touzeau président du SMPBA, de Monsieur Clément Directeur du SMPBA, de Jacques Chauvet conseiller départemental de la Gironde et vice-président du SMPBA et des membres présents du Conseil Portuaire. Comme nous vous l'avons indiqué lors d'un précédent message le désenvasement de la Canelette d'accès au port de La Teste de Buch et le port dit de "Couach" seront traités en priorité et sans discontinuer, c'est à dire dans la continuité les vases du port testerin seront draguées suivant les offres des volumes faites par les entreprises retenues pour les travaux de dragage.  35000 M3 de sédiments seront déposés par camions étanches suivant le circuit routier déjà retenu au bassin de décantation de La Mole à Gujan Mestras, le reste des sédiments provenant des darses ouest et est seront envoyés toujours transportés par camions au centre de traitement des déchets maritimes, géré par la société Sovasol, au lieu dit  Graulin sur la commune du Teich. Le début des premiers dragages devraient se faire fin janvier / début février, les lettres pour sortir les bateaux dans le port testerin seront envoyées à partir du 10 décembre aux propriétaires et ces derniers devront respecter le délai de sortie des embarcations fixé au 15 janvier.  Tous les bateaux devront être stockés à terre, une solution sur l'aire d'animation (mardinades / fêtes du port), le parking des Prés Salés Ouest est possible. Les bateaux pros et bateaux patrimoniaux seront gérés au cas par cas.

Le dossier de dragage du port testerin semble cette fois en phase d'être bouclé, le projet arrivant après plus de 40 ans d'atermoiements, de retard et de recul, arrive à terme, que le Département, le Syndicat Mixte des Ports du Bassin d'Arcachon et la ville de la Teste de Buch en soit remercié. Place maintenant aux travaux mais l'ADPSO vous invite déjà à un pot amical (le jour et l'heure vous seront communiqué ultérieurement), lors du premier coup de pelleteuse.  L'ADPSO est satisfaite, après plus de 10 ans d'actions solidaires et de coopération de la part de ses adhérents, de la réalisation de ses objectifs, à savoir:  

     - La défense des Prés Salés Ouest
     - Contre la création d'un bassin de décantation à l'intérieur des Prés Salés Ouest 
     - D'avoir coopérer avec le SMPBA pour un dragage rapide du port testerin. 

Vous souhaitant, à toutes et à tous, une bonne lecture du présent message émanant de Madame Duvignac Présidente et des membres de l'association.                                                                           

Pour l'association, le secrétaire Claude Badet.

Article de Presse

Bassin d'Arcachon: Enquête sur la pratique du carénage

Vous possédez un bateau et l’utilisez sur le Bassin d’Arcachon ? Que vous soyez résident à l'année, excursionniste, touriste ou résident secondaire sur le territoire, cette étude vous est adressée !

Vous pouvez participer à cette enquête en consacrant 10 à 15 min pour remplir ce questionnaire: https://webquest.fr/?m=95726_les-pratiques-de-carenage-des-plaisanciers-du-bassin-darcachon

Cette étude est portée par le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon (PNMBA) et a pour objectif de mieux connaître les pratiques de carénage et les solutions alternatives envisagées par les usagers de loisirs nautiques.

Le carénage repose majoritairement sur l’utilisation de peintures antifouling qui peuvent être nocives pour l’environnement. Comprendre les attentes, les usages et les contraintes des propriétaires de bateau en termes de carénage permettra de tester, avec le concours des professionnels du nautisme, des solutions alternatives adaptées à vos besoins.

Ce questionnaire est anonyme. Les données collectées seront utilisées uniquement pour cette étude et en aucun cas à des fins commerciales

COVID 19: Communiqué de la FDC 33

Communiqué de la Fédération de Chasse de Gironde:

Une instruction ministérielle vient de paraître. Elle précise les modalités de dérogation à l’utilisation des appelants.

A ce jour, et hors restrictions dues au confinement 1h / 1KM, les conditions de dérogations en niveau élevé sont les suivantes :

• Seuls sont concernés par ces restrictions les appelants anatidés ;

• Sur le lieu de détention, les appelants doivent être strictement séparés des autres types d’oiseaux (volailles, oiseaux d’ornement) et doivent être confinés ;

• Le transport des appelants est interdit ;

• Seule l’utilisation des appelants déjà présents sur le site de chasse est autorisée. Ils peuvent être à l’eau

• Le nombre d’appelants à l’eau doit être limité à 30

• Manipulation des appelants avec des gants, distincts de ceux utilisés pour manipuler les oiseaux d’eau sauvages tirés ;

• Désinfection du matériel en contact avec les appelants et du matériel en contact avec les oiseaux d’eau sauvages tirés.

• Le détenteur ne doit pas se rendre dans un élevage de volailles dans les 48h suivant la chasse ;

• Tout le matériel doit être nettoyé et désinfecté ;

• 10 des appelants utilisés pour la chasse devront faire l’objet d’analyses en fin de saison de chasse.

Les mesures d’hygiène au retour du lieu de chasse, concernant le détenteur lui-même, ses vêtements et le matériel sont :

- Les détenteurs enlèvent leurs bottes avant de monter dans leur véhicule au retour du lieu de chasse. Ils les laissent sur place ou les transportent dans des emballages étanches après les avoir débarrassées de leur boue ;

- Au retour à leur domicile :

- S’ils ont rapporté leurs bottes, ils les lavent soigneusement, les désinfectent (eau de Javel par exemple),

- Ils se lavent les mains (eau + savon ou lingettes appropriées)

- Les vêtements utilisés et souillés pendant la chasse sont rapportés au domicile en étant emballés dans des sacs qui leur sont exclusivement réservés, avant d’être nettoyés ou réutilisés ;

- Le matériel de chasse fait l’objet d’un nettoyage soigné.

A partir de samedi 28 novembre, et sous réserve d’être en possession de l’attestation de déplacement dérogatoire dument complétée, les chasseurs auront la possibilité se déplacer dans un rayon de 20 km autour de leur domicile et pendant 3 heures.