L'actualité de CAUB'ARC

Bassin d'Arcachon: Enquête sur la pratique du carénage

Vous possédez un bateau et l’utilisez sur le Bassin d’Arcachon ? Que vous soyez résident à l'année, excursionniste, touriste ou résident secondaire sur le territoire, cette étude vous est adressée !

Vous pouvez participer à cette enquête en consacrant 10 à 15 min pour remplir ce questionnaire: https://webquest.fr/?m=95726_les-pratiques-de-carenage-des-plaisanciers-du-bassin-darcachon

Cette étude est portée par le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon (PNMBA) et a pour objectif de mieux connaître les pratiques de carénage et les solutions alternatives envisagées par les usagers de loisirs nautiques.

Le carénage repose majoritairement sur l’utilisation de peintures antifouling qui peuvent être nocives pour l’environnement. Comprendre les attentes, les usages et les contraintes des propriétaires de bateau en termes de carénage permettra de tester, avec le concours des professionnels du nautisme, des solutions alternatives adaptées à vos besoins.

Ce questionnaire est anonyme. Les données collectées seront utilisées uniquement pour cette étude et en aucun cas à des fins commerciales

COVID 19: Communiqué de la FDC 33

Communiqué de la Fédération de Chasse de Gironde:

Une instruction ministérielle vient de paraître. Elle précise les modalités de dérogation à l’utilisation des appelants.

A ce jour, et hors restrictions dues au confinement 1h / 1KM, les conditions de dérogations en niveau élevé sont les suivantes :

• Seuls sont concernés par ces restrictions les appelants anatidés ;

• Sur le lieu de détention, les appelants doivent être strictement séparés des autres types d’oiseaux (volailles, oiseaux d’ornement) et doivent être confinés ;

• Le transport des appelants est interdit ;

• Seule l’utilisation des appelants déjà présents sur le site de chasse est autorisée. Ils peuvent être à l’eau

• Le nombre d’appelants à l’eau doit être limité à 30

• Manipulation des appelants avec des gants, distincts de ceux utilisés pour manipuler les oiseaux d’eau sauvages tirés ;

• Désinfection du matériel en contact avec les appelants et du matériel en contact avec les oiseaux d’eau sauvages tirés.

• Le détenteur ne doit pas se rendre dans un élevage de volailles dans les 48h suivant la chasse ;

• Tout le matériel doit être nettoyé et désinfecté ;

• 10 des appelants utilisés pour la chasse devront faire l’objet d’analyses en fin de saison de chasse.

Les mesures d’hygiène au retour du lieu de chasse, concernant le détenteur lui-même, ses vêtements et le matériel sont :

- Les détenteurs enlèvent leurs bottes avant de monter dans leur véhicule au retour du lieu de chasse. Ils les laissent sur place ou les transportent dans des emballages étanches après les avoir débarrassées de leur boue ;

- Au retour à leur domicile :

- S’ils ont rapporté leurs bottes, ils les lavent soigneusement, les désinfectent (eau de Javel par exemple),

- Ils se lavent les mains (eau + savon ou lingettes appropriées)

- Les vêtements utilisés et souillés pendant la chasse sont rapportés au domicile en étant emballés dans des sacs qui leur sont exclusivement réservés, avant d’être nettoyés ou réutilisés ;

- Le matériel de chasse fait l’objet d’un nettoyage soigné.

A partir de samedi 28 novembre, et sous réserve d’être en possession de l’attestation de déplacement dérogatoire dument complétée, les chasseurs auront la possibilité se déplacer dans un rayon de 20 km autour de leur domicile et pendant 3 heures.

COVID 19: Arreté du 28 novembre

Voici l'arrêté de la préfecture Maritime concernant l'allégement des resctrictions à partir du 28 novembre 2020 pour la plaisance et les sports nautiques

L'arrêté ici